TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Réforme des retraites : pilotes et hôtesses en première ligne

Une manifestation ce 16 septembre 2019



Les principaux syndicats des pilotes de ligne et des hôtesses et stewards français sont appelés à manifester, lundi 16 septembre, aux côtés de 12 autres professions libérales disposant de caisses de retraite autonomes. Mais que veulent concrètement faire valoir les navigants français ?


Rédigé par le Dimanche 15 Septembre 2019

Pilotes, hôtesses, stewards, infirmiers, kiné, avocats... même combat ! © franz massard-Fotolia.com
Pilotes, hôtesses, stewards, infirmiers, kiné, avocats... même combat ! © franz massard-Fotolia.com
Quel est le point commun entre un avocat, un kinésithérapeute et les navigants de nos compagnies aériennes ?

Tous disposent de caisses de retraite autonomes, et tous manifesteront sous la bannière de l’association « SOS Retraites », regroupant 14 professions libérales, ce 16 septembre 2019, contre la réforme des retraites initiée par le gouvernement d’Edouard Philippe.

En première ligne, on retrouvera sans surprise le Syndicat national des pilotes de ligne (Snpl) ainsi que six syndicats représentant les hôtesses et stewards français : SNPNC, SNGAF, Unac, Unsa PNC, CGT PNC et l’UNPNC.

Si la manifestation n’entraînera aucune perturbation dans les vols de nos compagnies aériennes, les personnels navigants sont bien décidés à faire valoir les spécificités de leurs métiers.

Pas les mêmes critères que « les sédentaires »

Pour Yves Deshayes, à la tête du SNPL France Alpa, « il n’y a pas d’opposition frontale des pilotes sur la création d’un régime universel ».

« Ce que l’on demande, c’est que soit pris en compte notre spécificité au niveau de l’âge de départ à la retraite, avec les critères de pénibilité qui s’appliquent à nos professions et qui font que pour beaucoup, la fatigue physique ne permet pas de continuer après 60 ans », résume-t-il.

En somme, garder les avantages procurés par la CRPN, l’actuelle Caisse de retraite du personnel navigant, créée en 1952 et « bien gérée et solide », d’après les syndicats de PNC.

Pour ces derniers, l’enjeu est aussi de maintenir coûte que coûte « nos spécificités d’âge de départ à la retraite, le maintien de nos pensions autofinancées par des cotisations supplémentaires, l’intégration des périodes de temps alterné et le maintien du dispositif de retraite talon », font-ils savoir dans un tract commun.

L’âge pivot, un taux plein à 60 ans, et les critères de pénibilité, voilà donc les inquiétudes principales des navigants, alors que le projet du gouvernement prévoit un régime de retraite universel avec un système par point.

« Nous y tenons car nous nous sommes battus pour ça. Nos critères ne peuvent pas être les mêmes qu’un travailleur sédentaire ! », lance un PNC.

Une réforme équitable ?

Pour les pilotes, le plus gros point d’incertitude reste toutefois le régime complémentaire. « Pour le gouvernement, il n’existera plus de régimes de retraites complémentaires. La CRPN représente près de la moitié des pensions des pilotes, ce n’est pas acceptable ! », explique Yves Deshayes.

« On ne peut pas nous dire que du jour au lendemain, il va falloir se débrouiller pour récupérer la moitié de nos pensions de retraite. Négocier au cas par cas avec les compagnies va créer de très fortes dissensions et aggraver les distorsions de traitement entre les compagnies. Dans une réforme qui se veut équitable, c’est un comble ! ».

L’égalité est en effet le mot d’ordre du projet de réforme des retraites défendu par le gouvernement Philippe, qui s’attache à défendre un système universel par point dans lequel chaque euro cotisé par les actifs ouvrirait les mêmes droits à tous les retraités.

Ce qui entraînerait la disparition des 42 régimes de retraites différents existant actuellement, dont la CRPN.

« Les exceptions au régime général n’ont plus lieu d’être et auront de moins en moins de raison d’exister », a même lancé le premier ministre lors de son grand discours prononcé jeudi 12 septembre, parlant d’une ambition de « justice sociale » et d’un système « solide, pérenne, solidaire, pour les retraités d’aujourd’hui, de demain et d’après-demain ».

D’après le gouvernement, le projet de loi devrait être voté « d’ici à l’été prochain ».

La manifestation du regroupement SOS Retraites est prévue lundi 16 septembre place de l’Opéra à Paris. Après le premier coup de semonce donné par la RATP vendredi 13 septembre à Paris, se rassembleront Force ouvrière (21 septembre), la CGT et Sud-Rail (le 24).

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 1685 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips