TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Retards compagnies et aéroports perturbés... qui sont les mauvais élèves ?

Le guide GIVT Sky Ranking



A la veille de la trêve des confiseurs, vous allez certainement pour beaucoup d'entre vous, prendre l'avion. C'est le moment de se renseigner pour savoir quels compagnies et quels aéroports éviter pour ne pas rater la dinde de Noël. Le Guide GIVT nous donne de précieux renseignements en la matière. Suivez le guide !


Rédigé par La Rédaction le Samedi 23 Novembre 2019

Les aéroports britanniques et British Airways, sont les entités qui affichent le plus de vols /crédit photo GIVT
Les aéroports britanniques et British Airways, sont les entités qui affichent le plus de vols /crédit photo GIVT
Vous êtes curieux de connaître les compagnies qui annulent le plus de vols, les aéroports qui affichent le plus de retard ou les pays les plus à risques en matière de vols perturbés?

Cela tombe bien, car ce rapport vous offre toutes les réponses à ces questions.

Les vols retardés de plus de 3 heures et les vols annulés pour les principaux pays, aéroports et compagnies aériennes, tout est là.

À l’heure où le trafic aérien est de plus en plus dense, les passagers ne doivent plus seulement prendre en compte le tarif et le temps de trajet pour choisir le meilleur vol.

En effet, votre voyage peut vite devenir un enfer si l’aéroport choisi n’est pas capable de gérer efficacement le trafic aérien ou les imprévus. Ce conseil s'applique également aux compagnies aériennes qui appliquent toutes une procédure différente lorsqu'il s'agit de prendre en charge les réclamations des passagers.

Perturbations : bonnet d'âne pour British Airways

En Europe, on dénombre près de 100 000 vols de plus que sur la même période (janvier à septembre) l’année précédente.

Pour autant, si le trafic aérien a augmenté, le nombre de vols perturbés a quant à lui diminué.

Les low-cost, telles que Ryanair et Wizz Air, ont réalisé de réels progrès: sur un an, elles ont réduit leur nombre de vols perturbés de 25 %.

À l'inverse, British Airways affiche une augmentation de 200 % du nombre de vols perturbés comparé à la même période sur l'année 2018.

Aux prises avec des problèmes de sécurité, des bugs informatiques et des grèves de ses pilotes, British Airways est dans la tourmente: son indice de fiabilité est en chute libre.

Pour ne rien arranger, son service client a contacté par erreur certains passagers pour les informer que leur vol était annulé, et cette bévue vient éroder davantage son image.

Les chiffres trimestriels des dix aéroports les plus fréquentés d'Europe parlent d’eux-mêmes. Sur l’année écoulée, Madrid, Paris et Francfort ont redoublé d'efforts pour limiter les vols perturbés, tandis qu’à Munich, London Gatwick et Heathrow, leur nombre semble s’envoler.

Si le trafic aérien augmente, cela n’est pas sans conséquence sur les infrastructures existantes. Aéroports bondés, espace aérien chargé et conflits commerciaux à répétition: les implications sont nombreuses.

Munich, London Gatwick et Heathrow, on leur dit pas merci...

À l'heure actuelle, ce sont les aéroports britanniques qui font face aux plus grandes difficultés. Les aéroports londoniens de Heathrow et Gatwick ont connu plus de perturbations que par le passé et cette tendance ne devrait pas s’inverser tant que la perspective du Brexit s'imposera à eux.

De son côté, l’aéroport de Munich a fortement grimpé dans le Megahubs Index de l’Official Airline Guide (OAG), passant de la 11e à la 5e place. Si cet aéroport dessert actuellement 260 destinations dans le monde, cette expansion n’est pas sans conséquence sur ses performances. Le nombre de vols perturbés y a pratiquement doublé sur un an.

« Il est essentiel de bien faire la différence entre grève au sein d’une compagnie et grève du personnel d’un aéroport. Lorsqu'une partie des employés d’un aéroport, comme les bagagistes ou les aiguilleurs du ciel, fait grève, il s'agit de circonstances extraordinaires.

Dans ce cas, les compagnies aériennes ne sont pas tenues de verser une indemnisation. À l’inverse, si le personnel d'une compagnie (équipe chargée de l’enregistrement, pilotes ou personnel navigant) fait grève, les passagers sont en droit d’exiger une contrepartie financière »,
explique Elżbieta Tyszka, directrice du service Droit et conformité de GIVT.

Mais plus précisément, qu’en est-il du troisième trimestre, une période estivale très chargée où le nombre de vols est au plus haut ? Comparé à cette même période en 2018, la plupart des compagnies aériennes ont amélioré leurs services.

Les meilleurs élèves sont Ryanair et Wizz Air, qui sont parvenues à réduire le nombre de vols perturbés malgré une grève des pilotes britanniques chez Ryanair et un mouvement de grève des bagagistes à l’aéroport Luton qui a affecté ces deux compagnies.

Bien qu’elle ait amélioré ses services, la compagnie easyJet gagne 3 places dans le classement GIVT Sky Ranking. En effet, ses concurrents ont réussi à faire encore mieux en matière de réduction des vols perturbés.

Indemnisation : bon à savoir...

Les conflits commerciaux, couplés aux mouvements sociaux du personnel au sol, des bagagistes et des aiguilleurs du ciel, ont un impact direct aussi sur le retard vdes vols.

Il est toujours utile de s'informer afin de garder une longueur d'avance lorsque vous volez sur une compagnie connue pour son trafic dense ou empruntez un aéroport fréquenté.

Si personne n’aime les retards, vous pouvez heureusement bénéficier d'une indemnisation financière de façon simple et rapide en cas de vol annulé ou arrivé plus de 3 heures après l'heure prévue.N'oubliez pas: si vous avez eu la malchance de voir votre vol retardé, vous disposez en moyenne d'un délai de 3 ans pour demander à être indemnisé. Ce laps de temps varie selon le pays dans lequel cette demande est réalisée.

- 6 mois Roumanie
- 1 an en Belgique et Pologne
- 2 ans en Croatie, Islande, Italie, Lettonie, Malte, Pays-Bas, Slovaquie, Slovénie et Suisse
- 3 ans en Autriche, Bulgarie, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Lituanie, Norvège et Portugal
- 5 ans en France, Grèce, Hongrie, Écosse et Espagne
- 6 ans à Chypre, en Irlande et au Royaume-Uni
-10 ans au Luxembourg et en Suède

ꭞ Source des données: Expertise GIVT AG, analyse basée sur des données internes et externes

Lu 1642 fois

Notez


Dans la même rubrique :
< >



Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips