TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  




Sandaya franchit la barre des 50 sites en France et Espagne

Le groupe diversifie son offre en couplant campings et résidences de tourisme


Le Groupe Sandaya, fondé en 2010 par François Georges et Xavier Guilbert, continue son expansion à travers des acquisitions en France et en Espagne, soutenu par son actionnaire majoritaire, le fonds InfraVia. L’objectif annoncé de 50 sites en propriété est déjà en train d’être dépassé.


Rédigé par le Mercredi 7 Juin 2023

François Georges, président de Sandaya, et Jean-Yves Challies, DG adjoint - © BC
François Georges, président de Sandaya, et Jean-Yves Challies, DG adjoint - © BC
Deux anciens dirigeants du groupe Pierre & Vacances-Center Parcs, François Georges et Xavier Guilbert, ont créé le groupe Sandaya en 2010, participant ainsi à la restructuration d’un secteur camping qui focalise désormais toute l’attention des investisseurs.

Soutenu dès l'origine par plusieurs fonds d’investissement, Sandaya bénéficie d’un tour de table très solide qui lui permet d’envisager son avenir avec ambition.

Actionnaire majoritaire, la société de capital investissement InfraVia est entourée des deux fondateurs mais aussi de la BPI, de la Société Générale, d’Arkéa, Idia et Amundi.

C’est dire que les moyens ne manquent pas si les projets sont à la hauteur.


7 campings vont entrer dans le portefeuille de Sandaya

L'un des nouveaux campings en Ardèche (©Sandaya)
L'un des nouveaux campings en Ardèche (©Sandaya)
Volontairement discret, Sandaya est propriétaire à ce jour de 44 campings, dont un en Espagne.

Il vient de signer 5 nouvelles promesses de ventes avec des propriétaires indépendants qui seront annoncées dans les jours qui viennent. Une sixième signature est dans les tuyaux et une gestion en délégation de service public rajoutera encore un septième site à l’inventaire.

Au total, la marque Sandaya sera rapidement apposée sur 51 sites, dont 49 en France et 2 en Espagne, soit au total plus de 20 000 emplacements, dont environ 14 000 équipés de mobile homes ou de cottages et le solde en emplacements nus pour accueillir tentes et caravanes.

Ces acquisitions font suite à une année 2022 déjà très active en matière de croissance avec l’arrivée dans le portefeuille Sandaya de trois campings en Ardèche, dans la Manche et sur une plage de Bastia.

Lire aussi : L'espagnol Kampaoh plante ses tentes haut de gamme en France

Un développement qui déborde les frontières françaises

Le 2e camping espagnol à Valence fait son entrée en 2024 (©AG Drône)
Le 2e camping espagnol à Valence fait son entrée en 2024 (©AG Drône)
Face à un contexte qui se durcit, avec une restructuration qui s’accélère autour de grands groupes et une raréfaction des campings à reprendre, François Georges admet faire évoluer sa stratégie. « Nous n’avons qu’un seul modèle économique depuis le début : être propriétaire de campings de grande capacité, situés sur des emplacements premium, le plus souvent en bord de mer, que nous faisons évoluer vers le 4* et 5*.

Le marché nous pousse à réviser un peu cette stratégie en regardant des campings de moins de 300 emplacements quand ils sont très bien situés et à être encore plus attentifs aux opportunités à l’étranger
».

Lire aussi : Hôtellerie de plein air : ECG autorisé à racheter le groupe Vacanceselect (Tohapi)

Sandaya a abordé le marché espagnol en se rendant acquéreur « d’un porte-avions », comme le décrit François Georges, avec le Cypsela Resort de 1 000 emplacements sur la Costa Brava. La seconde acquisition, le Valencia près de Valence qui arrivera l’an prochain, est dans la même lignée.

C’est la même démarche qui pousse l’entreprise à regarder vers l’Italie où il n’est présent qu’à travers un partenariat de distribution pour les 8 campings de Baia Holiday.

Les recherches ont débuté pour trouver le fameux « porte-avions » qui établirait rapidement la notoriété de la marque sur le Nord de la péninsule.

Une résidence en construction sur le site de Saint-Raphaël

La future résidence qui complète l'offre du camping Douce Quiétude de St-Raphaël (©Sandaya)
La future résidence qui complète l'offre du camping Douce Quiétude de St-Raphaël (©Sandaya)
En attendant, l’offre de Sandaya va progressivement évoluer en France à travers des « expériences tests ».

Issus tous les deux de la résidence et du bâti en dur, les deux fondateurs se lancent dans une expérimentation grandeur nature avec la construction d’une résidence de tourisme, sur le site du camping Douce Quiétude de Saint-Raphaël.

Il s’agit d’appartements destinés aux familles en quête d’un plus grand confort tout en souhaitant profiter des installations et des animations du camping.

Par ailleurs, le château qui a donné son nom au camping, Château des Marais près de Chambord, va abriter des logements proches de chambres d’hôtes.

Des hébergements insolites complétent l'offre plus traditionnelle

Le Village Flottant de Pressac qui va prendre la marque Sandaya (©Île aux Pins)
Le Village Flottant de Pressac qui va prendre la marque Sandaya (©Île aux Pins)
François Georges ne peut également s’empêcher de s’intéresser aux « hébergements insolites ».

Propriétaire du village de Pressac avec ses cabanes flottantes sur le lac, le groupe va faire passer le site sous la marque Sandaya pour traduire cet intérêt.

Par ailleurs, des roulottes, des cabanes, des cottages en bois et des tentes façon safari lodges africains font leur apparition ça et là sur plusieurs sites.

« Ce n’est pas vraiment un développement à grande échelle mais plutôt une façon d’observer l’attrait de ces hébergements auprès de la clientèle et de suivre une tendance qui s’installe », insiste le président qui le fait davantage par plaisir que par souci de rentabilité.

85 millions d'euros investis en 2022, pratiquement autant en 2021

De vastes espaces aquatiques pour l'animation (©Sandaya)
De vastes espaces aquatiques pour l'animation (©Sandaya)
La rentabilité est un critère majeur quand les actionnaires sont des investisseurs qui ont vocation à céder leur participation avec plus-value au bout de 6 à 7 ans.

Ce sera le cas, déjà programmé dans 3 ans, pour InfraVia. L’activité est très profitable avec des taux d’occupation enviables et une satisfaction très élevée des adeptes du camping haut de gamme.

Pour autant, elle réclame un niveau aussi élevé d’investissement. « Hors acquisitions, nous avons investi 85 millions d’euros l’an passé, et pratiquement autant l’année précédente, pour acquérir plus de 1 300 mobile-homes et HLL, remettre les nouveaux venus aux standards de Sandaya, parfois refaire entièrement les installations de loisirs », explique le PDG.

Heureusement, l’activité est en forte croissance : 188 millions d’euros réalisés en 2022, hébergement et activités annexes comme la restauration.

Une bonne saison déjà garantie, si l'inflation ne vient pas troubler le jeu...

La prévision pour 2023 est très positive, au moins 230 millions d’euros selon les tendances de réservation du moment.

« Nous ne sentons pas, au niveau des réservations, d’effet de crise lié à l’inflation. Les offres Premium sont déjà réservées en grande majorité pour les prochains mois », constate Jean-Yves Challies, directeur général adjoint de Sandaya.

« Notre interrogation porte sur les dépenses sur site, sur les arbitrages éventuels que feront les familles sur la restauration et les prestations annexes. C’est ce qui fera la différence entre une bonne saison déjà garantie et une très bonne saison encore dans l’expectative ».

Le secteur du camping, qui se veut un ardent défenseur du tourisme social, ne connait pas la crise dans le haut de gamme, ni dans les formules plus rustiques. C’est bien le milieu de gamme qui s’interroge sur le comportement de réservation et de dépenses des adeptes de la formule.

Pour ce qui est de la distribution, Sandaya comme ses confrères mise énormément sur la vente directe, d’où une importante communication grand public. A ce jour, 90% du chiffre d’affaires sont réalisés par la réservation directe et le solde via des contrats avec quelques tour-opérateurs étrangers.

Depuis la fin de la crise sanitaire, la clientèle est à nouveau majoritairement européenne et française pour un peu moins de la moitié du volume de nuitées.

Lire aussi : Camping : Siblu Villages fait le plein des ventes et des réservations

Lu 15800 fois

Tags : camping, sandaya
Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >



































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias