TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e




Sécurité, numérique... à quoi ressemblera l'aéroport du futur ?

SITA publie ses prévisions



SITA, le fournisseur de solutions informatiques pour l’industrie du transport aérien, partage sa vision de l’aéroport du futur, en plus particulièrement de l’impact des technologies sur les déplacements des passagers, à travers une liste de dix prévisions.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 8 Janvier 2020

Les aéroports deviendront des points d’embarquement unique, donnant accès à un large éventail d'options de transport. Des innovations telles que les taxis aériens verront le jour d'ici 2030 - DR : SITA
Les aéroports deviendront des points d’embarquement unique, donnant accès à un large éventail d'options de transport. Des innovations telles que les taxis aériens verront le jour d'ici 2030 - DR : SITA
La sécurité biométrique, l'enregistrement via mobile et le suivi des bagages sont les prémisses de la transformation de l'expérience des voyageurs au sein des aéroports.

"Avec des passagers dit digital natives et du personnel formé aux nouvelles technologies, la courbe du changement devrait croître de façon exponentielle lors de la prochaine décennie", prévoit SITA, le fournisseur de solutions informatiques et de communication pour l’industrie du transport aérien.

Alors que le nombre de passagers devrait doubler au cours des vingt prochaines années, selon l’IATA, les projets d’agrandissement des aéroports ne pourront pas s’aligner sur cette tendance.

"La seule façon de garantir le bon fonctionnement des aéroports est de développer et de mettre en œuvre de nouvelles technologies qui auront un impact sur l’efficacité tout en améliorant l'expérience des passagers", a déclaré Benoit Verbaere, Business Development Director de SITA.

La sécurité, partie intégrante du parcours voyageur

Alors quelles seront ces nouvelles technologies ?

SITA a tenté d'y répondre en dressant la liste de dix prévisions. Et parmi elles figure la sécurité, comme partie intégrante du parcours voyageur.

"Au cours de la prochaine décennie, passer les portiques de sécurité ressemblera à marcher le long d'un couloir. Plus besoin d'enlever manteaux, chaussures et ceintures, ni de mettre les flacons plastiques dans de petits sacs.

Et plus de files d'attente. Les passagers et leurs bagages seront reconnus automatiquement lors de leur passage aux points de contrôle automatisés. Les contrôle de sûreté seront remplacés par des couloirs de capteurs, rendant la vérification des documents obsolètes
", explique SITA.

Quant au contrôle de l'identité des passagers, il sera entièrement numérique. "L'adoption d'une identité numérique souveraine (self-sovereign identity - SSI) et des systèmes de token biométriques permettront aux passagers de contrôler quels aspects de leur identité ils souhaitent révéler et dans quel but, prévoit SITA.

Dans les aéroports du futur, le risque sera constamment évalué par une intelligence artificielle spécialisée. Les éléments sensibles de ces données d’identité numérique ne seront utilisés que par les gouvernements. Ces derniers utiliseront des systèmes collaboratifs automatisés pour approuver - ou, dans certains cas, ne pas approuver - les différentes étapes du voyage.

Les compagnies aériennes ne seront plus responsables du traitement des données des passagers à des fins de sécurité aux frontières.
"

Un aéroport très connecté

SITA aborde également l'aspect du suivi des personnes, des sacs et des marchandises tout au long du voyage. Quel que soit le mode de transport utilisé, tous seront tagués.

"Cela implique que les processus d’autorisation et de contrôles pourront être réalisés avant le vol, permettant ainsi de gagner du temps à l’aéroport. De plus, pour plus de praticité, le dépôt et la collecte à distance des sacs pourront se faire à l’endroit souhaité par le passager, comme dans une gare par exemple".

L'aéroport sera, de son côté, très connecté : généralisation des capteurs et apparition de nouveaux data lakes, alimentés par tous types d’appareils via la 5G. "Les données seront récoltées par les réseaux SDN puis rassemblés et analysés pour accroître l’efficacité des aéroports et offrir une meilleure expérience aux passagers".

L'aéroport pourra également s’autogérer, grâce à l’intelligence artificielle, via notamment les algorithmes créés.

La technologie Digital Twin, nourrie par des data fournies par l’aéroport et les compagnies aériennes pour visualiser, simuler et anticiper tous les scénarii, sera utilisée pour donner accès aux opérations en temps réel à toutes les parties prenantes afin de gérer de manière optimisée l’expérience voyageur.

La collaboration entre toutes les personnes travaillant dans l'aéroport (l'aéroport, les compagnies aériennes, les agences gouvernementales, l’assistance lors des escales ou encore les restaurants et les magasins) sera essentielle, afin de collecter l’ensemble des données pour optimiser le voyage.

Un aéroport qui s'adapte aux besoins des passagers

L'aéroport sera aussi hautement automatisé : "la connectivité mobile à haut débit dans l'aéroport sera centrale pour le bon fonctionnement des activités. Les aéroports vont de plus en plus devoir gérer des opérations « just-in-time ». L'automatisation et le libre-service permettront de rendre tout le processus plus efficace".

L'automatisation permettra également un partage et une utilisation plus efficaces des ressources. Un large éventail d'objets - des bagages aux remorqueurs d'avions - seront connectés via des réseaux 5G, fournissant des quantités massives de données : prédictives, historiques ou encore en temps réel.

En parallèle, les véhicules et robots automatisés, autonomes et connectés, devraient devenir monnaie courante.

La personnalisation des besoins des passagers permettra également à l'aéroport de renouveler ses sources de revenus et d’optimiser l'expérience de voyage, en offrant aux passagers ce qu'ils veulent, quand ils veulent, à tout moment de leur voyage, et non pas seulement à l'aéroport.

Les aéroports deviendront également des points d’embarquement unique, donnant accès à un large éventail d'options de transport. "Des innovations telles que les taxis aériens verront le jour d'ici 2030 pour fournir un transport beaucoup plus efficace depuis et vers l'aéroport. A terme, ils pourraient même venir concurrencer les vols intérieurs, rendant plus accessibles les déplacements aériens", poursuit SITA.

Enfin, les responsables d’aéroports devront s’adapter à la digitalisation des voyageurs.

"Cet environnement favorable à la technologie permettra de diviser la complexité opérationnelle de l'espace aérien en un ensemble de services d'accès aux données pouvant être partagé en tant qu'interfaces de programmation d'applications (API). Cela aboutira en un écosystème propice à la collaboration et à l'innovation, plus simple d’utilisation pour tous".

Lu 976 fois

Tags : SITA
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








QUARTIER LIBRE
vous offre

Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips