TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone



Selectour : "Avec les aides et la restructuration, nous sommes à l'équilibre", indique Laurent Abitbol

Interview de Laurent Abitbol, président de Selectour, suite à la publication des comptes du réseau



Ils ont été publiés en tout début de semaine, les comptes 2020 de Selectour. Comme une très large partie de la profession, l'ensemble des indicateurs sont dans le rouge, sauf... le résultat net, légèrement positif. A quelques semaines du congrès Selectour qui aura lieu en Tunisie, nous avons fait le point avec Laurent Abitbol, son président. Si les chiffres sont dans le rouge, un vaste plan de communication est prévu et le réseau se prépare à accueillir de nouveaux adhérents.


Rédigé par le Jeudi 2 Septembre 2021

"Selectour est fort et n'a pas du tout touché à ses fonds propres durant la crise, ils ont même été renforcés" selon Laurent Abitbol, le président de Selectour - DR
"Selectour est fort et n'a pas du tout touché à ses fonds propres durant la crise, ils ont même été renforcés" selon Laurent Abitbol, le président de Selectour - DR
Il n'y a pas de miracle, gros comme petit, tout le monde a subi la crise sanitaire de plein fouet.

Pour Selectour, les conséquences du coronavirus sont nombreuses et, bien sûr, les comptes publiés en début de semaine sont dans le rouge.

A commencer par le chiffre d'affaires qui a dévissé, passant de 39,9 millions d'euros à 16, 4 millions en 2020. Une chute de presque 59%, alors que dans le même temps, le bilan global entre les actifs et les passifs s'est contracté de 74%.

La trésorerie a elle été divisée par plus de 2, pour atteindre 20,8 millions d'euros, contre 50,7 millions en 2019.

Malgré des recettes en nette baisse, le résultat net reste dans le vert et "c'est le plus important à retenir" pour Laurent Abitbol, le président de Selectour.

Selectour : "Le réseau va bien. Nous avons eu très peu d'impayés"

TourMaG.com - Tout comme les autres acteurs de la distribution, Selectour a souffert en 2020. Quels enseignements tirez-vous de la publication des comptes ?

Laurent Abitbol :
Ce qu'il faut retenir de cela, c'est que Selectour termine l'année dans le vert avec un résultat net de 74 700 euros.

Les aides de l'Etat ont compensé une grande partie des frais du réseau, c'était important, puis vous prenez le chômage partiel qui nous a bien aidés.

Dans le même temps, nous avons fait une restructuration, nous sommes un peu moins nombreux. Vous prenez tout ça et mis bout à bout vous obtenez cet équilibre légèrement positif.

Vous constatez que le chiffre d'affaires est en baisse de seulement 59%.

TourMaG.com - Un point important dans le bilan de Selectour : la trésorerie est passée de 20,8 millions d'euros à 50,7 millions en 2019. Comment expliquez vous cette chute ? Est-ce le coût de la crise ?

Laurent Abitbol :
Avant de vous expliquer cette baisse, je voudrais dire que les fonds propres sont toujours très importants.

Pour en revenir sur la trésorerie, cela correspond à la SNCF qui n'a pas facturé pendant 6 mois. Le transporteur a eu un problème informatique et nous avons accumulé beaucoup d'argent, mais ce n'était pas le nôtre.

Nous avons versé l'argent dû.

Les fonds propres ont même augmenté durant cette période de plusieurs millions, pour dépasser les 11 millions d'euros.

Selectour est fort et n'a pas du tout touché à ses fonds propres durant la crise.

Selectour : "Courant septembre nous allons reprendre des adhésions"

TourMaG.com - En cette rentrée de septembre 2021, à quoi ressemble Selectour ?

Laurent Abitbol :
Le réseau va bien. Nous avons eu très peu d'impayés, cela ne dépasse pas plus de 5% du budget.

Il n'y a eu qu'un seul dépôt de bilan, avec Berthelet Voyages, mais l'ardoise est relativement faible. Nous sommes très contents, car les adhérents ont dans l'ensemble bien géré leurs boîtes.

Les aides d'Etat et la bonne gestion ont compensé le manque de clients, voici pourquoi notre profession a encore un bel avenir. Elle n'est pas à bout de souffle, elle a juste hiberné.

Evidemment, les avoirs inquiètent les personnes extérieures, mais chez Selectour, les agences ont déjà pas mal remboursé et reporté leurs clients, dont une partie est déjà repartie avec nous.

Pour résumer, nous ne sommes pas inquiets sur la situation financière de nos agences.

TourMaG.com - Le réseau a-t-il perdu des points de vente depuis le début de la crise ?

Laurent Abitbol :
Une vingtaine d'agences ont fermé, ce sont pour pas mal des départs en retraite.

De mon côté, j'ai fait l'acquisition de 4 points de vente, car les personnes arrêtaient. Tout s'est bien passé, d'une façon je dirais très propre, il n'y a pas eu de casse sociale ou économique.

Etonnamment, nous n'avons pas eu trop de pertes, grâce à l'intervention de l'Etat. Nous avons arrêté les demandes d'adhésions depuis un an, pour ne pas prendre de risques.

Courant septembre nous allons reprendre des adhésions. Une longue liste d'agences attend pour adhérer. Concernant le référencement, l'ensemble des contrats ont été prolongés de trois ans.

"Nous avons un beau plateau autour de François Hollande et Jean-Michel Aulas"

TourMaG.com - Quelle est l'ampleur de la restructuration ?

Laurent Abitbol :
La restructuration est mineure.

Nous avons eu quelques départs, des démissions, que nous n'avons pas toujours remplacés
. Nous restons malgré tout bien organisés.

Selectour prépare l'avenir, avec une importante mise en avant de la marque, dans les 4 ou 5 prochains mois. Des actions fortes sont prévues, nous allons nommer un nouveau directeur marketing dans un mois et demi.

Nous avons beaucoup d'idées, mais tout cela sera dévoilé en temps voulu. Si l'été s'est plutôt bien passé, la rentrée est plus morose que d'habitude, je ne vais pas le cacher.

Nous sommes à deux rentrées moroses, j'espère que ce sera la dernière. Nous allons réattaquer les forces de vente, du 24 au 27 mars 2022 à Athènes. Les réunions régionales vont reprendre dès septembre.

Nous remettons la machine en marche, pour reprendre le lien avec nos adhérents et les régions.

TourMaG.com - La Tunisie est toujours classée en rouge par la France, le congrès Selectour aura-t-il bien lieu comme prévu ?

Laurent Abitbol :
Il aura bien lieu du 2 au 5 décembre 2021, en Tunisie.

Nous avons un beau plateau avec l'ancien Président de la République François Hollande comme invité d'honneur, l'ambassadeur de France en Tunisie, Jean-Michel Aulas le patron d'OL Voyages et président de l'Olympique Lyonnais, ainsi qu'une surprise.

Pour le côté artistique, Michel Fugain sera présent et l'entraineur de l'équipe de France de rugby, Fabien Galthié fera une intervention.

Nous avons voulu que ce congrès ne soit pas très cher, dans un hôtel somptueux (The Orangers Garden Villas & Bungalows).

"Quand l'Amérique va ouvrir, ce sera la fin des ennuis"

TourMaG.com - Pour en revenir à l'actualité chaude, avec les annonces de Bruno Le Maire, quel est votre ressenti ?

Laurent Abitbol :
C'est encore très vague.

Ce qui est sûr c'est que notre secteur va être soutenu par l'Etat, c'est une bonne chose. Nous ne serons pas abandonnés, Jean-Baptiste Lemoyne a fait un super travail et le gouvernement est présent pour nous aider.

Nous n'avons pas encore le décret.

Il faut savoir qu'entre ce qui est annoncé et la publication du texte, vous avez une variable de 30% en défaveur des bonnes annonces.

Notre prochaine bataille concerne les petites structures, les agences avec un ou deux salariés. Des discussions importantes auront lieu cette semaine.

TourMaG.com - Comment envisagez-vous l'automne qui arrive ?

Laurent Abitbol :
Quand je regarde l'activité de mes tour-opérateurs, ils marchent bien, mais ils n'ont des réservations que pour septembre.

Après nous ne voyons rien, tout se fait en dernière minute. Une chose est sûre, quand l'Amérique va ouvrir, le monde va ouvrir. Ce sera la fin des ennuis.

Quoi qu'il arrive, il faudra être vacciné pour voyager à l'avenir. J'encourage tout le monde à le faire.

TourMaG.com - D'ailleurs avez-vous adressé un message à vos équipes concernant la vaccination ? Pour que les professionnels du tourisme soient exemplaires à ce niveau.

Laurent Abitbol :
95% de nos salariés sont vaccinés, donc il n'y a pas de problème à ce niveau. Nous ne pouvons pas avoir de personnes non vaccinées, ce n'est pas possible.

Notre clientèle est grandement sensible au sujet de la vaccination et je ne doute pas que la profession soit exemplaire à ce niveau.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5102 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Réceptif le 03/09/2021 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel bel article et beau programme de réjouissances à venir quand au même moment les réceptifs reçoivent un courrier leur demandant de rembourser les acomptes des dossiers annulés alors même que dans la plupart des pays ils n'ont pu eux bénéficier d'aides laissant des milliers d'employés dans la précarité la plus absolue et ont des acomptes versés à des prestataires qui n'ont aucune obligation de rembourser. Un bel exemple de solidarité de la part du réseau. Heureusement certaines agences savent compatir avec leurs prestataires et font le maximum pour les aider.

2.Posté par MTO le 03/09/2021 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc basiquement, Selectour gagne de l'argent pendant que la situation est très difficile pour beaucoup, et cet argent servira a financer un congrès dans un hôtel revendu par Voyamar, avec prestations et invités de luxe...
Est-ce utile d'en faire autant ?
Peut-etre pas la meilleure communication à avoir en ces temps de crise...
Selectout est toujours au service des agences independantes ?
Je suis peut-être jeune, et je m'y connais peut-être trop en économie, mais le marché du tourisme, notamment outgoing, me dégoute un peu par le pouvoir qu'à une seule personne sur la majorité du marché français.
J'espère avoir completement tort...

3.Posté par stephane DUHAMEL le 03/09/2021 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Je suis en accord aves les commentaires ci-dessus, c'est une honte, les passagers sont interdits de voyage en Tunisie, ou bien soumis à des restrictions trés strictes, pendant que les adhérents Selectours seront accueillis les bras ouverts.

Se flatter d'avoir éviter les licenciements quant le même Président avouait dans la presse professionnelle accepter les départs, les démissions négocier, ceci aux frais du contribuables.
A l'inverse les aides, et autres déductions fiscales ont été utilisées.

Je me suis orienté sur le transport, ancien billettiste de 25ans d'expriences.

Stéphane

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias