TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Switch a été placé en redressement judiciaire ce mercredi

la cessation des paiement établie au 15 septembre dernier.



Le Tribunal de commerce de Créteil a procédé ce mercredi 8 octobre à la mise en redressement judiciaire de Switch. La cessation des paiement a été établie au 15 septembre dernier. Le TO qui doit plusieurs centaines de milliers d'euros en Tunisie, en Grèce, en Espagne et ailleurs, va désormais entrer dans la phase habituelle des procédures collectives.


Rédigé par Jean DA LUZ le Mercredi 8 Octobre 2008

Le greffe du Tribunal de commerce de Créteil
Le greffe du Tribunal de commerce de Créteil
Le scénario était prévisible.

Compte tenu de son énorme passif, Switch a été placée ce mercredi sous le contrôle du tribunal de commerce de Créteil qui l'a mis en redressement judiciaire. Qu'est qui va se passer maintenant ?

On vous laisse entre les mains des spécialistes de Lexinter.net.

Vous pouvez consulter dans l'encadré en bas de page l'ensemble des informations disponibles sur Switch que nous nous sommes procurés dans le cadre de cette procédure.

"L'objectif assigné par le législateur à la procédure de redressement judiciaire est de permettre la sauvegarde de l'entreprise, le maintien de l'activité et de l'emploi et l'apurement du passif.

L'ouverture de la procédure

Elle est ouverte soit par saisine par le débiteur, soit sur assignation d'un créancier soit enfin par saisine d'office du Tribunal. L'ouverture de la procédure est fondée sur la notion de cessation de paiements, qui est l'impossibilité de faire face avec l'actif disponible au passif exigible.

Dans la mesure où la notion de cessation de paiements est une notion de difficultés de trésorerie, cette attitude contradictoire ne fait que forcer la perte d'entreprises dont la valeur d'actif net peut être très significative, phénomène qui est autant dénoncé que forcé par l'attitude ambigue du traitement des difficultés des entreprises.

Ceci permet éventuellement des reprises fructueuses, en particulier dans le cadre de plans de cessions.

Le redressement judiciaire est applicable à tout commerçant, à toute personne immatriculée au répertoire des métiers, à tout agriculteur et à toute personne morale de droit privé.

Les personnes physiques ou morales qui emploient cinquante salariés au plus et dont le chiffre d'affaires hors taxe est inférieur à un seuil fixé par décret en Conseil d'Etat bénéficient de la procédure simplifiée

L'entreprise qui est soumise à une procédure collective (même s'il est parfois utilisée le terme de "bénéficier d'une procédure collective" ) passe en fait dans sa gestion sous le contrôle et le pouvoir de décision du Tribunal. Une période d'observation va être ouverte, où les "organes de la procédure" vont en fait soit déterminer soit guider l'activité de l'entreprise.

Les organes de la procédure

Les organes de la procédure , qui sont désignés dans le jugement d'ouverture, sont

- deux mandataires de justice, l'un étant l'administrateur chargé de gérer ou d'assister la gestion de l'entreprise et de préparer le plan de redressement et l'autre le représentant des créanciers

- l'autre le juge-commissaire "chargé de veiller au déroulement rapide de la procédure et à la protection des intérêts en présence (article L 621-12)

La préparation du Bilan économique et social et des plans de redressement

Un bilan économique et social est préparé par l'administrateur, qui en fait jouera un rôle fondamental dans la préparation éventuelle d'un plan de continuation et dans la décision du tribunal de choisir ce plan ou un plan de cession.

Le plan de continuation implique le paiement de l'intégralité du passif, la seule restructuration possible étant un étalement des paiements.
Les projets de plan de cession ne peuvent être présentés que par des tiers (sur le fondement moral évoqué ci-dessus que dans la mesure où le plan de cession n'impliquant pas la reprise de l'intégralité du passif ne peut être ouvert à la société défaillante).

La procédure de déclarations puis de vérification des créances aboutira à un règlement des créanciers qui sera généralement aussi dérisoire que tardif.

L'EXECUTION DU PLAN

Le redressement judiciaire est assuré selon le plan arrêté par décision de justice à l'issue de la période d'observation. Ce plan prévoit, soit la continuation de l'entreprise, soit sa cession.

LIQUIDATION JUDICIAIRE

La liquidation judiciaire peut être prononcée sans ouverture d'une période d'observation lorsque l'entreprise a cessé toute activité ou lorsque le redressement est manifestement impossible.

Redressement judiciaire

Critère d'ouverture : la cessation des paiements

L'ouverture d'une procédure se fait en fonction du critère d'ouverture prévu par l'article L 621-1 du Code de Commerce comme l'impossibilité de faire face au passif exigible avec son actif disponible.

Cet état constitue la "cessation de paiements" , qui est définie par la jurisprudence et qui reflète une difficulté de trésorerie et non un déséquilibre entre l'actif et le passif.

Saisine du Tribunal

L'entreprise peut bénéficier de la procédure en saisissant le Tribunal, ce qu'il est convenu d'appeler le "dépôt de bilan" dans les conditions prévues à l'article L621-1 du Code de Commerce.

La procédure peut aussi être mise en œuvre par assignation d'un créancier aux termes de l'article L622-2 du Code de Commerce . Le créancier a la charge de la preuve de la cessation des paiements Cass. com. 2 avril 1997

Elle peut être déclenchée par saisine d'office du Tribunal (article L622-3 du Code de Commerce v. SAISINE D'OFFICE OU A LA REQUETE DU PROCUREUR).

Période d'observation

Si le Tribunal n'écarte pas la possibilité d'un redressement en prononçant la liquidation, le jugement ouvre une période d'observation qui va permettre à l'administrateur de dresser un bilan économique et social.

Des projets de plan de redressement de l'entreprise seront élaborés , consistant en plans de continuation et de cession de l'entreprise.

Les projets de plan de continuation de l'entreprise impliquent la reprise des dettes de l'entreprise, avec l'étalement prévu dans le plans dans les limites prévues par la loi, alors que les plans de cession de l'entreprise impliquent le transfert des actifs pour un prix déterminé.

La détermination du patrimoine se fait en fixant le passif par la procédure de déclaration des créances , celles-ci faisant ensuite l'objet d'une procédure de vérification et de l'admission des créances . Le patrimoine est éventuellement reconstitué par les dispositions prévoyant la nullité de certains actes tout en permettant l'exercice des droits du vendeur de meubles et des revendications .

Pendant la période d'observation, après que soient prises les mesures conservatoires , les modalités de continuation de l'entreprise sont définies pour permettre la continuation de l'entreprise et la gestion de l'entreprise.

Arrêté du plan

Sur rapport et proposition de l'administrateur le Tribunal prendra un jugement arrêtant le plan qui ne pourra faire l'objet que de possibilités très limitées de voies de recours

Extrait K Bis

SWITCH
411 016 173 R.C.S. CRETEIL
Adresse : 100 AVE DE STALINGRAD 94800 VILLEJUIF
Activité (libellé code NAF) : Activités des agences de voyage
Imprimer Imprimer
Le Greffier du Tribunal de Commerce de CRETEIL certifie que les recherches faites concernant les procédures et déclarations ci-après :

- règlement judiciaire et liquidation des biens
- déclaration de cessation des paiements (procédures ouvertes avant le 1er janvier 2006)
- redressement ou liquidation judiciaire

- procédure de sauvegarde

concernant l'entreprise ci-dessus ont donné pour résultat :

Etat actuel de la procédure :

Redressement judiciaire prononcé le 08/10/2008.
Date de cessation des paiements : 15/09/2008.
Fin de la période d'observation fixée au 08/04/2009.
Document délivré le 08 octobre 2008

DEBITEUR(S)

SWITCH - 411 016 173 R.C.S.CRETEIL
100 av de Stalingrad 94800 VILLEJUIF

DETAIL DE LA PROCEDURE

Etat de la procédure
Redressement judiciaire prononcé le 08/10/2008. Date de cessation des paiements : 15/09/2008. Fin de la période d'observation fixée au 08/04/2009.

Représentant légal
M. SIMEON Jean-Pascal
4 rue Eugène Maison 92330 SCEAUX

ORGANES DE LA PROCEDURE

Juge commissaire
M. BOISARD Michel

Juge commissaire suppléant
M. BOONEN Jean François

Représentant des salariés
M. BELOUAFI Salah
18 rue du Général Audran 92400 COURBEVOIE

Mandataire judiciaire
Me PELLEGRINI Gilles
4 Le Parvis de Saint Maur 94100 ST MAUR DES FOSSES
Tel. 01 48 86 99 88

Administrateur judiciaire
Me BARONNIE Gilles
14 rue du Viaduc 94130 NOGENT SUR MARNE
Tel. 01 48 71 86 76

Lu 13391 fois
Notez



1.Posté par giraud le 31/10/2008 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ai fais mon séjour comme prévu en égypte ,la seule chose qui m'incombe j'ai payé une supplément de single de 160euros pour ma fille donc nous devions avoir 1 chambre double et une chambre single ,nous nous sommes retrouvé dans 1 seule chambre double pour trois et la premiere nuit dans 2 petits lits pour trois :n°de dossier1527252 ou dois je m'adresser pour avoir un recours merci

2.Posté par ANDRE le 10/11/2008 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que veut dire une cessation de paiement exactement?
moi, partirpascher m'a encaissé mon premier acompte le 22/09/08 alors qu'elle était déjà en cesssation de paiement ?
est-ce possible ?
de plus, on m'a en plus encaissé le solde sur le compte de karavel ?
est-ce légal
je n'ai décourvert les problèmes de cette sté que lorsqu'on m'a appelé pour annuler mon voyage purement et simplement et qu'on m'a annoncé que pour me faire rembourser, je devais attendre un an à un an et demi ....
je pense qu'il y a abus de confiance et même escroquerie....
QUE FAIRE ?

3.Posté par Didier21 le 10/11/2008 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
André :
Une Sté déclarée en cessation de paiement, ne doit plus rien payer (fournisseur, salaires etc....)et ne doit plus rien encaisser (clients). La Sté est mise soit en redressement judiciaire ou en liquidation, sous tutelle d'un administrateur judiciaire ou d'un liquidateur nommé par le tribunal de commerce. Concernant votre voyage et d'après ce que vous dites plus haut SWITCH a encaissé un premier acompte, et suite au dépot de bilan, le tribunal a passé un accord avec KARAVEL afin que celui ci reprenne et honore les engagement pris par SWITCH. A partir du moment ou KARAVEL a encaissé une partie des sommes de ce voyage (le solde ), elle devient responsable vis à vis de vous.
Vous devez donc faire une sommation à la Sté KARAVEL d'exécuter le contrat que vous avez signé avec SWITCH, puisqu'il a accepter d'encaisser le solde du contrat.
Vous devriez donc dans un premier temps, envoyer un lettre recommandée à KARAVEL faisant sommation d'exécuter le contrat sous 8 jours. Sans réponse dans ces délais demander à un avocat d'assigner la Sté KARAVEL (vous avez peut être une protection juridique (Assurance, Carte bancaire etc...) Je pense qu'avec un bon avocat vous pouvez récupérer rapidement l'argent que vous avez engagé et demandé dommages et intérêts.
KARAVEL ne serait pas intervenu dans cette opération, vous ne pouviez pas faire grand chose, mais à partir du moment ou ils ont encaissé votre chèque ils sont responsables. Bon courage

4.Posté par BERNARD le 18/11/2008 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le 30/09 j'ai réglé via le site internet de partirpascher.com (switch) la somme de 2500 euro en carte bleue visa premier correspond à des arrhes pour un voyage prévu du 22/12/08 au 05/01/09 en REP DOM
je lis que déjà à la date du 15/09/2008 switch était en cessation de paiements et qu'une liquidation judiciaire a été prononcée à la date du 08/10/2008, ne sont-ils pas en faute judiciairement d'avoir accepté de me faire payer des arrhes connaissant leur situation, n'y a t'il pas escroquerie de leur part ?
par ailleurs j'ai contacté promovacances, les repreneurs de switch, et l'opératrice m'a informé que mon voyage était toujours maintenu et qu'ils allaient m'envoyer par mail ma confirmation de voyage et les formalités s'y afférent

dois je continuer à leur faire confiance ou leur demander de me rembourser mes arrhes .

merci pour vos conseils avisés.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips