TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Travel4Pro : "Les banques font de moins en moins confiance aux AGV..."

nombre d'adhérents en hausse mais billetterie par agence en baisse



Fournisseur de billetterie aérienne pour les agences non agréées IATA, Travel4Pro constate une recrudescence des demandes d’adhésion. Avec l’arrivée de nouveaux clients, le volume de billetterie émise est en hausse mais, par agence, il est en baisse.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Lundi 5 Septembre 2011

« i[Le nombre de demandes de renseignements en provenance des agences est nettement à la hausse]i », explique Christian Coulaud, son fondateur
« i[Le nombre de demandes de renseignements en provenance des agences est nettement à la hausse]i », explique Christian Coulaud, son fondateur
Le moteur de recherche Travel4Pro utilisé par plus de 200 agences de voyages qui souhaitent émettre de la billetterie aérienne sans pour autant détenir l’agrément IATA, a le vent en poupe.

« Le nombre de demandes de renseignements en provenance des agences est nettement à la hausse », explique Christian Coulaud, son fondateur.

Il est persuadé que la situation économique dégradée ne permet plus à un certain nombre de professionnels de continuer à passer le cap de l’examen des ratios pour décrocher l’agrément IATA.

Autre explication possible à l’afflux des demandes, inquiétude que crée le nouveau périmètre de Go Voyages additionné d’Opodo et e-Dreams.

« Même si les trois entreprises restent séparées, en France, on n’aime pas trop quand un acteur devient trop important.

Pourtant, le contenu des compagnies est le même pour un grand comme pour un acteur moyen
 », en déduit Christian Coulaud.

"Les temps sont difficiles pour les agences"

Pour autant, l’heure n’est pas à la réjouissance chez Travel4Pro.

« Les temps sont difficiles pour les agences et le volume d’émission de billetterie n‘augmente que par l‘apport des nouveaux clients.

A périmètre constant, sur un an, le volume d’affaires est en baisse de 5% et le volume des émission en baisse de 7%
 ».

Pire encore, Christian Coulaud constate désormais quelques incidents de paiement tous les mois.

« C’est la quatrième année de crise et la trésorerie des agences est de plus en plus tirée. Il n’y a pas d’incidents graves pour l’instant, mais les banques rejettent certains prélèvements.

Il faut les représenter pour qu’ils soient finalement honorés. J’ai l’impression que les banques font de moins en moins confiance aux agences de voyages
 ».

Lu 2196 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex