TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Uber Pop : Uber France condamné à 150 000 € d'amende en appel

pratique commerciale trompeuse



Uber France, filiale du groupe mondial de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), est condamnée par la cour d'appel de Paris à 150 000 euros d'amende. Il lui est reproché d'avoir eu recours à une pratique commerciale trompeuse en présentant son service UberPop comme du covoiturage alors qu'il s'agissait d'une offre payant de transport de particuliers.


Rédigé par La Rédaction le Mardi 8 Décembre 2015

Uber France condamnée en appel pour son service Uber Pop, suspendu depuis juillet 2015 - Capture d'écran
Uber France condamnée en appel pour son service Uber Pop, suspendu depuis juillet 2015 - Capture d'écran
Lundi 7 décembre 2015, la cour d'appel de Paris a condamné Uber France à une amende de 150 000 euros pour « pratique commerciale trompeuse ».

Il est reproché à la filiale française du groupe d'avoir présenté comme du covoiturage une offre marchande de transport de particuliers via son service UberPop.

En octobre 2014, elle avait écopé de 100 000 euros amende pour les mêmes motifs. Le parquet avait alors requis une amende de 200 000 euros.

Le groupe n'a pas encore réagi à cette décision. Il avait suspendu Uber Pop en France en juillet 2015.


Lu 866 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 15:37 GNV prolonge le black friday avec la Cyber Week









QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias