TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


"Vendre la France ? Nous ne pourrons résoudre la quadrature du cercle à nous seules..."

La lettre ouverte d'Adriana Minchella, présidente du CEDIV



Vendre la France c'est bien. Disposez des outils et des conditions pour le faire c'est mieux ! Dans cette lettre ouverte, la remuante présidente du CEDIV, rappelle aux Pouvoirs publics quelques principes salutaires pour la vente de la destination France dans les agences de voyages. Ce n'est pas toujours simple mais l'enjeu en vaut la chandelle.


Rédigé par La Rédaction le Mardi 2 Juin 2020

"Nous, les agences Cediv, b[ne sommes pas opposées à jouer la “préférence nationale”. La solidarité fait partie de notre ADN." /crédit dr
"Nous, les agences Cediv, b[ne sommes pas opposées à jouer la “préférence nationale”. La solidarité fait partie de notre ADN." /crédit dr
Ouf, ça y est !

Edouard Philippe vient de préciser les mesures qui s’appliqueront à partir du 2 juin dans une France quasiment unicolore.

La liberté redevient la règle !

Je reprends ses termes: " les nouvelles sont plutôt bonnes, les indicateurs sont au vert pour autant faisons toujours preuve de prudence et de bon sens".

La levée de la restriction des déplacements dans la limite des 100 km et la réouverture des plages permet désormais à nos compatriotes de pouvoir organiser leurs prochaines vacances sur tout le territoire national

Pas encore tout à fait clair pour les Antilles, la Réunion et la Guyane concernant les vols et l’obligation de quarantaine ramenée à 7 ou 14 jours selon les destinations et à titre d’expérimentation.

On l’a compris, les Pouvoirs Publics, pour favoriser une reprise économique vigoureuse, organisée et déterminée, poussent à la roue pour que les Français restent cet été en France.

D’ailleurs, c’est déjà ce qu’ont décidé une grande partie d’entre eux…

Hors espace Schengen l’harmonisation est en cours et on devra encore patienter quelques jours.

"Des’imprécisions qui génèrent des tensions..."

Pour les autres, ceux qui ont envie d’aller voir ailleurs, on leur conseille “avec insistance” de n’en rien faire.

Le contexte sanitaire reste prioritaire et le principe de réciprocité érigé en règle font, pour le moment de ces déplacements des voyages compliqués et malgré tout anxiogènes pour bien profiter de ses vacances.

Revenons à la France.

Nous, les agences Cediv, ne sommes pas opposées à jouer la “préférence nationale”. La solidarité fait partie de notre ADN.

Nous sommes prêtes et résolues à vendre la France. D’ailleurs nous le prouvons, en ayant adhéré depuis la toute première heure au hashtag #PartezEnFrance lancé par TourMaG.com, mais également en lançant notre propre opération “La France, ça vous parle ?”;

Une opération qui se décline également par région, par exemple, «L’Occitanie, ça vous dit ?» et pour les régions et les villes touristiques pour répondre à la grande exhaustivité de l’offre.

Cependant et malgré toute notre bonne volonté, nous ne pourrons résoudre la quadrature du cercle à nous seules. Dans un partenariat, il faut être au moins deux.

Or, nous faisons face aujourd’hui à un certain nombre d’obstacles pour mettre la France dans les rayons de nos agences.

Voici ce qui, aujourd’hui, empêche ou rend difficile de commercialiser le formidable potentiel réceptif français.

En relayant l’offre de nos partenaires Tour-Opérateurs, nous attendons la confirmation qu’ils s’associent au souhait du gouvernement pour restaurer la confiance auprès des consommateurs, à savoir rembourser la totalité des sommes versées au cas d’un nouveau confinement et autres mesures liées au retour de l’épidémie dans certaines régions ou sur tout le territoire national.

Et maintenant dans l’élargissement de notre collaboration à tous les producteurs de séjours : hôteliers, locatifs, campings il y a encore pas mal d’imprécisions qui génèrent des tensions.

"Nous devons viser la satisfaction de nos concitoyens"

Je m’explique : beaucoup ne savent pas encore quelle capacité réelle ils vont pouvoir commercialiser et même si, en général, il y a encore beaucoup de disponibilité pour juillet et août.

Surtout qu'il n’est pas exclu qu’un grand nombre pensent à commercialiser leurs établissements en direct ou avec ceux avec lesquels ils ont déjà des accords signés comme les Offices de tourisme locaux, les CDT voire les CRT.

Il faut que dans cette reprise économique à travers le tourisme les agences de voyages trouvent leur place en synergie et complémentarité avec les canaux existants.

Elles offrent l’avantage de la proximité, de la garantie des fonds déposés et d’une connaissance technique qui reste une vraie valeur ajoutée pour le client-consommateur.

Intermédier leurs services en ouvrant un nouveau canal de distribution aux agences de voyages les priverait de l’encaissement en direct du montant de leurs prestations et cet argent leur est vital.

D’autres se posent encore la question d’une ouverture en capacité réduite qui ne couvrirait pas leurs charges d’exploitation et leurs engagements au niveau des services. Les jours passent et cette situation est pesante.

Le discours du premier ministre devrait, je l’espère, clarifier tout cela afin que l’on puisse d’ici la fin de la semaine mettre en ligne une offre complète et attractive dans sa diversité et sa compétitivité.

Après les déclarations de nombreux politiques et d’institutions en faveur d’une utilisation généralisée des chèques vacances tourisme pour l’achat de prestation en France cet été, nous n’avons toujours pas reçu le mode opérationnel de l’ANCV.

Je lis dans vos colonnes que certains appellent à une réorganisation du mode de fonctionnement du tourisme national et pensent à une plateforme commune sous la forme d’un agence en ligne.
Je souhaite que nous soyons associés à cette réflexion, si elle a lieu et que d’une manière plus large les agences de voyages, leurs représentants institutionnels ou opérationnels fassent partie du tour de table pour bâtir La France du Tourisme de demain.

J’entends également autour de moi des réflexions et des réticences à cause de la sur-fréquentation que pourrait engendrer cet été le tourisme de nature, de découverte.

"La France a, cet été, une réelle opportunité commerciale"

A l'Etat et aux collectivité locales d’anticiper, de réguler et d’organiser ces temps forts de l’été et à communiquer auprès du grand public.

Je veux me propulser dans le futur à court et moyen terme et fort de l’expérience de cet été, entrevoir ce que pourrait être le tourisme en France en 2021 et au-delà.

La France a, cet été, une réelle opportunité commerciale, celle d’être découverte ou redécouverte par les Français. Surtout ceux qui habituellement passent leurs vacances à l'étrange et qui font l'essentiel de notre clientèle.

Certains styles de vacances qui font le succès de destinations proches ont été , au cours des 30 dernières années exportés sur le pourtour du bassin méditerranéen. Ces expériences réussies doivent nous inspirer pour adapter ces modèles à notre tourisme national.

Les aides à la formation, l’allègement des charges des opérateurs, une fiscalité stimulante devraient servir à renforcer la compétitivité de l’offre.

Nous devons viser la satisfaction de nos concitoyens qui vont découvrir très certainement des hausses de prix significatives découlant du transport aérien en particulier, des taxes, du coût du travail dans ces pays d’accueil et des services.

Sédentariser l’emploi, dynamiser les territoires en inter-saison, créer une véritable culture du service et mettre le tourisme à sa juste place dans l’économie nationale surtout en région, voilà un beau programme.

On devrait enseigner ses bienfaits à nos enfants dès l’école primaire….

J’ai bien entendu et nous le savons tous… préparons-nous à vivre dès la rentrée une crise économique et sociale conséquence d’une récession historique sans pareille.

Je me récite la bonne formule que nous avons érigé en doctrine au CEDIV « Seul on va vite, ensemble on va loin» et je suis rassurée, confiante, déterminée. J'espère que nous serons écoutés et entendus.

Merci de votre attention

Adriana Minchella
Présidente CEDIV

Lu 2018 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.



Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel