TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Vrai du faux : Isilines ne disparaît pas, mais se "réorganise"...

La réponse du DG d'Isilines face aux rumeurs d'arrêt de la compagnie



Samedi 5 janvier 2019, un lecteur laissait sous un article de TourMaG.com le commentaire suivant : "Isilines c''est fini. Les lignes s''arrêtent pour la plupart le 07 janvier 2019. Je suis conducteur Isilines... L'aventure se termine pour laisser place aux 2 autres concurrents. A voir dans le temps mais à mon avis il y en a encore." Nous avons joint Hugo Roncal, le directeur général d'Isilines, qui nous révèle un renforcement de la marque Eurolines au détriment d'Isilines, et une réorganisation opérationnelle.


Rédigé par le Lundi 7 Janvier 2019

Non, Isilines ne va pas disparaître mais se réorganise - Crédit photo : Isilines
Non, Isilines ne va pas disparaître mais se réorganise - Crédit photo : Isilines
TourMaG.com - Pouvons-nous dire que la compagnie Isilines arrête ses activités à partir du 7 janvier 2019 ?

Hugo Roncal :
Pas du tout, nous modifions les contrats d'exploitation et les lignes, comme nous faisons plusieurs fois dans l'année. Nous arrêtons notre partenariat avec certains sous-traitants, mais il n'y a aucun arrêt total d'activité.

Toutefois, il est vrai que des lignes franco-françaises vont être remplacées par Eurolines. Je prends l'exemple de la liaison Paris-Bayonne qui est devenue Paris-Bilbao, nous pensons qu'il est plus pertinent de travailler sur des grosses transversales.

Cette tendance est générale pour l'ensemble des acteurs du marché. Ouibus et Flixbus établissent de plus en plus de lignes vers l'international. Ainsi, nous suivons cette dynamique en remplaçant les lignes françaises par des liaisons qui vont sortir de la France pour aller à l'étranger.

Pour quelqu'un de l'extérieur, cela peut paraître comme un arrêt, mais c'est un ajustement opérationnel, rien de plus.

"Pas dans une stratégie de renforcement du marché franco-français..."

TourMaG.com - Combien de lignes sont concernées ?

Hugo Roncal :
C'est de la cuisine interne, je ne peux pas vous dire, mais ça concerne un certain nombre de lignes. La transformation du national à l'international a déjà été entamée en 2018 et cela continuera en 2019.

Nous maintenons notre exploitation aussi bien en France qu'en Europe. Au niveau continental, notre réseau va augmenter, après il y aura des ajustements à la baisse dans des pays.

Nous ne sommes pas dans une stratégie de renforcement du marché franco-français. Tout simplement car les prix sont encore très bas, la demande augmente mais n'est pas incroyable.

En France, le marché est très saisonnier et nous allons renforcer nos offres temporaires par rapport aux lignes régulières qui ne sont pas pleines.

TourMaG.com - Isilines va-t-elle perdurer ou être remplacée par Eurolines ?

Hugo Roncal :
(moment de réflexion) Ecoutez, non, après c'est une réflexion sur les lignes qui doivent rester franco-françaises et celles qui n'ont pas de valeur ajoutée en restant dans ce cas de figure. Dans tous les cas, vous verrez toujours des bus Isilines.

C'est une question que nous nous posons. Le réseau se construit continuellement.

Pour être clair, quand vous avez une ligne qui est présente sur le tracé d'un Ouigo, sur la longue distance mieux vaut que celle-ci allonge son parcours pour traverser la frontière.

Pour résumer, toutes les lignes longues distances vont être des lignes internationales. Je tiens à vous rappeler que 80% de notre chiffre d'affaires est généré à l'international.

Pour rassurer les usagers d'Isilines, de nombreux lancements de lignes sont prévus dans les mois à venir.

"Nous allons continuer à densifier notre réseau à l'international"

Pour Hugo Roncal, le développement passer par l'international - Crédit Photo : DR
Pour Hugo Roncal, le développement passer par l'international - Crédit Photo : DR
TourMaG.com - A terme, tous les trajets seront-ils internationaux et les lignes franco-françaises vont-elles disparaître ?

Hugo Roncal :
En partie. Le sens de l'histoire est à privilégier les axes internationaux et conserver les lignes sur le territoire français seulement pour des trajets spécifiques et des lignes saisonnières.

Après la question de marque et de couleur, nous nous la poserons plus tard. Nous sommes actuellement dans les ajustements et l'opérationnel.

TourMaG.com - Ce recul pourrait être perçu par une remise en cause de l'existence des "autocars Macron"...

Hugo Roncal :
Non... Nous desservons la France et nous allons continuer, mais cherchons à le faire de la meilleure façon possible, avec les meilleurs taux de remplissage.

Aujourd'hui, ce changement est visible, car nous avons deux marques et nous jonglons avec elles. Prenez Flixbus, je pense que plus de 50% de leurs lignes sont desservies à l'international, un Paris-Lyon est en fait un Paris-Milan.

Il est impossible de considérer le marché français dans sa seule existence, il n'est pas étanche. Le marché est clairement européen. Nous allons continuer à densifier notre réseau à l'international en partant de Paris, Lyon ou Bordeaux. C'est vraiment notre objectif en 2019.

TourMaG.com - Le conducteur qui nous a laissé le commentaire craignait des prochains engagements de conducteurs étrangers, payés à des salaires plus faibles. Dans cette recherche d'ajustement opérationnel, cela peut-il être une réalité ?

Hugo Roncal :
Ce n'est pas vrai, ça fait 30 ans que nous faisons appel à des sous-traitants étrangers. La loi est très claire à ce niveau pour les tronçons effectués en France.

Ainsi les conditions salariales, les taxes et les prestations sociales sont celles pratiquées dans l'Hexagone. Il n'y a pas de dumping.

Je peux comprendre que ce monsieur, de son point de vue, analyse cela de cette façon, mais ce n'est pas le cas en réalité.

"La bataille va se faire à l'échelle européenne..."

TourMaG.com - Le marché français est-il assez gros pour 3 opérateurs ?

Hugo Roncal :
J'ai toujours pensé que cela resterait ainsi et je ne pense pas que cela changera.

La croissance est bien présente, mais la question étant la taille de ce marché, nous n'en savons rien. Nous sommes encore loin de ce qui se fait en Italie ou en Allemagne.

La bataille va se faire à l'échelle européenne. Le rachat de la compagnie Ouibus par BlablaCar va dans ce sens, cela offre un maillage international plus fort, car Ouibus est centré sur la France, ce qui est à contre-courant.

Nous travaillons sur des nouvelles opportunités mais aussi des lignes, donc Isilines va continuer à se développer.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3166 fois

Notez



1.Posté par Clément Nicolas le 14/01/2019 22:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je comprends donc mieux ce qui ce passe. On m'a dit que la ligne Brest-Nantes (je ne connais pas le terminus exact) était concerné. Je pensais donc retrouver le trajet sur Eurolines mais rien. Quand est-ce qu'on peut espérer un retour à la normal du service sur cette ligne à peu près ? Le bus étant à 16h30 à Nantes (contre 19h pour Ouibus et 8h pour Filxbus), l'horaire était vraiment cool.

2.Posté par Marc le 04/03/2019 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très intéressant de relire cette interview à l'heure où Flixbus annonce un possible achat d'Isilines et Eurolines.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips