TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Aérien : aux Pays-Bas une taxe pour rétablir l'équilibre entre le train et l'avion

Le gouvernement néerlandais demande à l'Europe de généraliser la mesure



C'est sans doute une erreur de timing, mais les Pays-Bas ont décidé d'agir pour rétablir un certain équilibre entre l'avion et le train. Ainsi, le gouvernement a décidé de faire passer la taxe sur les billets d'avion à 7,45 euros, par segment. De plus, l'exécutif des Pays-Bas a enlevé cette fameuse taxe sur le transport cargo, mais a demandé à l'Union européenne de créer un plan global.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 16 Novembre 2020

Le gouvernement néerlandais demande à l'Europe de généraliser la mesure - Depositphotos @ayo888
Le gouvernement néerlandais demande à l'Europe de généraliser la mesure - Depositphotos @ayo888
Pendant que les compagnies réduisent leurs plans de vol et cherchent une façon de survivre, le gouvernement néerlandais a décidé de confirmer sa taxe portant sur chaque billet d'avion écoulé.

Cette dernière qui a pour but de pénaliser le transport aérien considéré comme trop polluant, doit permettre de réduire l'écart de prix entre les voyages en avion et ceux en train.

Les Pays-Bas imposeront une taxe sur les passagers aériens en 2021 et ils ont décidé vendredi 13 novembre de porter à 7,45 € par personne. Le projet date de mai 2019 et il prévoyait une taxe de 7 euros par billet émis, selon le site Euractiv.

Dans le même temps, le gouvernement a déclaré une évaluation plus approfondie, pourtant sur une taxe portant sur les services de fret, ne sera finalement pas mise en œuvre.

Quid des passagers en transit par l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol ?

Une annonce maladroite, alors que le flux de passagers a considérablement chuté et que le fret aérien se porte relativement bien. Cette annulation s'explique par peur de voir les transporteurs délocaliser les vols à l'étranger.

Toutefois, pour les millions de passagers en transit, la redevance ne sera pas appliquée.

Cette bonne nouvelle pourrait être de courte durée, car l'exécutif néerlandais a demandé à la Commission européenne d'élaborer un plan à plus grande échelle et d'englober tous les pays de l'Union.

Ainsi, le gouvernement souhaite que l'exonération de la taxe sur les carburants aériens soit modifiée et que le kérosène soit taxé. De quoi aller à l'encontre de la demande de Benjamin Smith, le PDG d'Air France-KLM.

"Au vu de l'épidémie de coronavirus, nous demandons aux gouvernements de suspendre l'introduction de nouvelles taxes de vol.

Les nouvelles taxes nous exercent une pression supplémentaire », a déclaré Smith à l'époque, ajoutant que« ces taxes sont imposées au nom de la durabilité, mais l'argent n'est pas affecté à cela. Ce n’est pas vrai, c’est trompeur.
"

Lu 1342 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance