TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Air Corsica : les PNC en grève illimitée dès ce samedi

Le SNPNC espère 80% de grévistes



Après des semaines de négociations qu’ils jugent infructueuses, les hôtesses et les stewards d’Air Corsica s’apprêtent à passer à l’action et prévoient une grève illimitée à partir de samedi 27 avril 00h01.


Rédigé par le Jeudi 25 Avril 2019

© Air Corsica
© Air Corsica
A l’initiative de l’un de leurs syndicats, le SNPNC, les navigants commerciaux d’Air Corsica sont appelés à cesser le travail à partir de ce samedi. Il s’agit de la deuxième fois seulement que le personnel de la compagnie corse se met en grève, en 30 ans d’histoire, la précédente grève PNC datant de 2011.

« Nous maintenons notre appel à un mouvement de grève débutant le samedi 27 avril 2019, pour une période illimitée », peut-on lire dans une lettre datée du 24 avril 2019 et directement adressée par le SNPNC à Philippe Dandrieux, président du directoire d’Air Corsica, très critiqué par les syndicats.

« Croyez que nous sommes dans une logique visant à éviter ce conflit, et nous tenons à votre disposition pour des négociations constructives avec vous-même. Et que nous sommes guidés par la volonté que le PNC reçoive enfin le fruit des efforts qu’il a réalisés depuis des années », y est-il précisé.

Christophe Oriola, représentant syndical SNPNC, indique que le mouvement devrait être « très suivi », et ce bien que les autres syndicats représentatifs n’aient pas signé le préavis de grève.

« On peut s’attendre à des vols perturbés car nous espérons 80% de PNC grévistes sur toutes les bases confondues », nous explique-t-il. Pour la direction, qui indique avoir affrété des vols et des équipages, cette grève n'entraînera au pire que quelques retards entre Bastia et Orly. La communication de la compagnie nous a en outre indiqué n'avoir recensé qu'une vingtaine de grévistes pour la journée de samedi. (voir encadré)

Des PNC "à cran"

Outre des salaires qui n’ont pas évolué depuis 2005, les syndicats de PNC mettent en avant des conditions de travail de plus en plus compliquées.

« Nous sommes passés sur des avions de plus grandes capacités (des Fokker 100 à des Airbus A319 puis bientôt à des Airbus A320neo de 180 sièges), les temps d’escales sont de plus en plus réduits, les rotations plus courtes, les règles de sécurité et de sureté de plus en plus contraignantes », nous expliquait Christophe Oriola récemment, évoquant le chiffre de 60 dossiers PNC aux Prud’hommes sur 140 employés en CDI.

L’accord d’entreprise, caduc depuis 2016, et l’absence d’une feuille de route claire pour l’avenir de la compagnie comptent également parmi les motifs de colère des hôtesses et des stewards de la compagnie corse.

A lire aussi : Chez Air Corsica, le climat social se corse

La direction répond

La direction d'Air Corsica nous a, à la suite de la publication de cet article, transmis le communiqué suivant :

" Le syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC) avait déposé un préavis de grève pour le 20 avril 2019 puis l’avait retiré.

Un nouveau préavis a été déposé pour ce samedi 27 avril 2019 pour une durée illimitée.

Ce syndicat national n’est pas représentatif au sein de l’entreprise car non élu.

Ces 2 préavis sont considérés comme irrecevables juridiquement par la compagnie car contraires à la loi.

Ces actions s’inscrivent alors que l’entreprise et les syndicats représentatifs élus, ont très largement progressé vers la construction d’un accord collectif afin de gérer les conditions d’emploi et rémunérations des personnels navigants commerciaux de la compagnie pour les 5 prochaines années.

Au-delà des tensions provoquées par des méthodes antinomiques avec le dialogue social, Air Corsica rappelle que ses préoccupations majeures sont :
le service dû à ses passagers,
la continuité du service public au profit de tous les clients de l’île et du continent,
sa pérennité et son développement.
Dans ce cadre, la compagnie tient à rassurer ses passagers : si quelques vols connaitront des modifications horaires, l’ensemble de nos clients seront transportés à partir du 27 avril.

La direction de l’entreprise avec les organisations professionnelles habilitées poursuivent leurs travaux pour terminer un accord collectif et souhaite aboutir dans les meilleurs délais, dans un climat serein et constructif, à une solution satisfaisante pour toutes et pour tous."

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 2429 fois

Notez



1.Posté par Tomflyer le 26/04/2019 07:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces PNC ont peut être des revendications de salaire justes mais pour le reste leurs revendications montrent qu’ils ne comprennent pas le monde concurrentiel dans lequel ils évoluent. C’est une compagnie de niche qui ne peut survivre et exister qu’avec une gestion efficace et des coups contrôlés. Ils scient la branche sur laquelle ils sont assis et viendront pleurer si la compagnie ferme. Ils y a trop de salariés embauchés par complaisance

2.Posté par redbar le 26/04/2019 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces PNC savent très bien que cette compagnie est financée par la collectivité locale et qu'ils obtiendront satisfaction. Une fois encore, le contribuable paiera pour le délire de ces corporatistes!

3.Posté par Christian Jean le 26/04/2019 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Quand un PNC ne dépasse pas 1 450€ brut mensuel ne contribue t- il pas (trop) largement à « une gestion efficace et des coups contrôlés » ? …

Cordialement.

4.Posté par Andre le 27/04/2019 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voudrais souligner plusieurs points: pensez vous que les commerçants qui subissent la baisse du pouvoir d’achat, la crise des gilets jaunes et son climat délétère , et pardonnez-moi, mais le prix d’un billet d’avion aussi bien pour nous insulaires, que pour nos clients potentiels est exorbitant, nous isolants encore un peu plus. Je vous rappelle que nous n’avons rien d’autre à « offrir » que notre accueil et le tourisme qui est essentiel, que dis je c’est notre survie à TOUS.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips