TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e






Airbnb, Abritel, HomeAway... Les autorités sévissent

Bordeaux ressert la vis, le gouvernement aussi



Les plateforme d'hébergement de particulier à particulier sont de plus en plus surveillés par les autorités. Aujourd'hui, le gouvernement et la ville de Bordeaux mettent en place, chacun de son côté, un encadrement accru de leurs activités.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 1 Mars 2018

Airbnb visée par de nouvelles mesures
Airbnb visée par de nouvelles mesures
Après Londres, Amsterdam ou Paris, c'est le tour de Bordeaux de surveiller plus étroitement les plateformes de locations d'hébergement de particulier.

Airbnb est particulièrement visés mais d'autres, comme Abritel ou HomeAway sont concernées.

Dès aujourd'hui 1er mars 2018, les personnes souhaitant louer leur appartement ou maison à Bordeaux, qu'il s'agisse d'une habitation ou d'une résidence secondaire, devront obligatoirement s'enregistrer auprès de la mairie. Il ne pourront pas dépasser 120 jours de location / an. Au delà de ce délais, ils seront dans l'obligation de changer le statut de la résidence.

A Paris cependant, le Figaro notait en décembre dernier, peu de temps après l'arrivée des mêmes obligations, que faute de sanction, la démarche s’avérait inutile : seuls 11 000 personnes sur les 100 000 logements parisiens enregistrés sur les plateformes d'hébergements s'était déclarée auprès de la Mairie. La ville en appelle au gouvernement.

Il semble que les mairies et les professionnels de l'hébergement aient été entendu. Invité des "4 vérités" ce matin sur France 2, le secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires Julien Denormandie a annoncé que le gouvernement souhaitait durcir les sanctions financières contre les logements illégaux (non déclarés au fisc).



Lu 2154 fois

Notez


1.Posté par pontault didier le 02/03/2018 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Une chose que ne l'on parle jamais à propos de ces plateformes d'hébergements,

il y a beaucoup de personnes ou conciergerie qui mettent les annonces à la place des propriétaires, et qui gèrent ces locations et demandent au propriétaire à chaque réservation une commission.

Chose que ces personnes n'ont pas le droit de faire par rapport à la loi Hoguet.

Ici en Guadeloupe, c'est monnaie courante, ces personnes ne déclarent rien, tout dans la poche, pas d'impot, elle ne demande pas les taxes de séjour, etc....

Nicolle de Villas Boubou en Guadeloupe

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Novembre 2018 - 10:44 Teldar Travel se lance dans la location de voitures



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75







Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips