TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo Futuroscopie  



"Así es México" : le nouveau départ d'une destination mythique 🔑

Entretien avec Miguel Torruco Marqués, le ministre du tourisme mexicain


S’extasier sur les richesses culturelles, naturelles, humaines du Mexique, ne tient pas de la complaisance mais de l’objectivité. Oui, le Mexique, classé au 9e ou 10e rang de la fréquentation internationale, constitue la destination touristique latino-américaine la plus diverse, la mieux équipée et la plus conforme aux imaginaires tropicaux, coloniaux et précolombiens de la population. De passage à Paris, le ministre du tourisme mexicain Miguel Torruco Marqués était donc fier de le rappeler et de présenter les dernières actualités de la destination, tout en indiquant sa volonté d’accroître les performances du marché français. Pour en savoir plus, nous lui avons posé quelques questions permettant de préjuger de l’avenir…


Rédigé par le Mardi 23 Avril 2024

Miguel Torruco Marqués : "Le Mexique reçoit 315 000 Français et plus de 40 millions de touristes tous les ans, qui grâce à leur bouche-à-oreille et leur forte envie de revenir dans le pays, nous font une publicité irremplaçable !" - Photo JS
Miguel Torruco Marqués : "Le Mexique reçoit 315 000 Français et plus de 40 millions de touristes tous les ans, qui grâce à leur bouche-à-oreille et leur forte envie de revenir dans le pays, nous font une publicité irremplaçable !" - Photo JS
Ce 22 avril 2024 au matin, le soleil ne brillait pas sur Paris...

Tout aussi frigorifiées que les Parisiens, les équipes de promotion du tourisme mexicain dans la capitale avaient donc la partie belle pour vanter les avantages climatiques de leur pays et la douceur de leur tourisme balnéaire. Bien que celui-ci, comme les autres, soit sujet au dérèglement.

Mais, comme le soleil ne suffit plus à attirer les visiteurs internationaux, le ministre du tourisme mexicain, Miguel Torruco Marqués, a eu surtout à cœur de faire l’inventaire des performances économiques de l’activité touristique mexicaine, des progrès réalisés et des projets en cours et à venir.

Autant de thématiques qui avaient bien besoin d’être approfondies après les années de pandémie dont le pays a eu à souffrir (mais moins que les autres) et des années d’absence promotionnelle sur le marché français.

Un marché qui pourtant n’a jamais boudé la destination et qui, l’an dernier, a été estimé à 315 000 arrivées sur un total de quelque 42 millions de visiteurs internationaux, parmi lesquels les Américains du nord pèsent bien évidemment le plus lourd : 13 millions, suivis par les Canadiens dont le nombre s’élève à 2 millions, tandis qu’en troisième position on trouve les Colombiens.


Les compagnies aériennes au rendez-vous

Du côté européen, c’est le Royaume-Uni qui est maillot jaune et devrait confirmer son leadership cette année, suivi par l’Espagne, la France et l’Allemagne, un autre marché en plein ascension.

Mais, pourquoi tellement d’optimisme ?

Parce que, précise le ministre mexicain, les compagnies aériennes sont au rendez-vous (Air France : 68,3% ; Aeromexico : 22,3% ; Air Caraïbes : moins de 10%) et augmentent le nombre de vols, notamment depuis la France. D'ailleurs, pour 2024, les prévisions affichent 467 000 sièges pour 1 444 vols.

Tandis que, tout aussi indispensables, les aéroports de la capitale, s’enrichissent de deux nouveaux venus : l’aéroport de Toluca et, inauguré en 2022, l’aéroport "Felipe Angeles" qui complètera l’aéroport international de la ville de Mexico, totalement saturé.

Quant à l’aéroport de Cancun dans le Yucatan, il affiche des records : 32 millions d’arrivées, dont 20 millions d’étrangers et 12 millions de Mexicains.

Avec des taux d’occupation hôtelière qui explosent. Situés dans une échelle de 75% à 85%, ils traduisent le succès international d’un tourisme balnéaire tout aussi recherché par les étrangers que par les Européens et les Mexicains.

Car, n’oublions pas, précise encore Miguel Torruco Marqués, que "les Mexicains voyagent aussi beaucoup à l’intérieur du pays et représentent, avec 259 millions de déplacements, 82% du tourisme global".

La Turquie, prochain marché source du Mexique ?

Quant au prochain marché source, il pourrait être constitué par la Turquie vers laquelle les équipes promotionnelles devaient s’envoler après leur escale à Paris.

Autres chiffres parlants et dignes d’intérêt : un PIB touristique estimé à 8,6% et surtout, fierté du ministre, des investissements étrangers spectaculaires de 404 milliards de dollars US, soit une progression notoire de 260% par rapport à l’année de référence que fut 2019.

Essentiellement destinés à l’hôtellerie, ces investissements portent à 860 000 le nombre de chambres dont dispose le pays.

Et quelles chambres ? Les boutiques hôtels se développent à grande vitesse, au rythme des cinq étoiles et des « resorts » qui autrefois étaient le fait de quelques rares stations comme Acapulco ou Puerto-Vallarta et qui, aujourd’hui, dispersés partout, dans l’intérieur du pays, confirment la qualité de l’hébergement de la destination.

"El tren maya" et autres aires naturelles

Avec son immense frontière avec les Etats-Unis, le Mexique a bien évidemment beaucoup appris de ce grand voisin.

C’est bien grâce au modèle nord américain combiné au génie mexicain que se sont développées les plus belles villégiatures latino américaines. Mais aussi que les routes, l’organisation touristique, la valorisation du patrimoine, les musées se sont épanouis et ont augmenté le pouvoir de séduction d’une destination qui a choisi de mettre en valeur son penchant pour le développement d’un tourisme durable, dans des aires protégées de plus en plus nombreuses, le long d’itinéraires dotés de routes de qualité et d’escales culturelles majeures.

Très emblématique du gouvernement actuel et de sa stratégie de développement : le train Maya, vient d’être inauguré fin 2023.

Traversant 5 états, desservant 34 gares et parcourant 1 550 kilomètres, il traduit la volonté de relier toutes les régions touristiques du pays, les riches comme les pauvres sans pour autant endommager l’environnement.

Et d’ores et déjà, affichant 65 000 passagers en 70 jours d’exploitation, il se positionne comme une attraction à ne pas manquer... Tandis que des états comme celui de Oaxaca ou de Basse Californie, se conforment aux goûts et aux attentes d’une clientèle en quête de nature préservée.

La nouvelle route reliant en moins de 3 heures Oaxaca aux plages du littoral, a surtout été vantée ainsi que le réseau des Villages magiques, et la célèbre fête des morts…

Lire aussi : Héliades lance “L’Echappée Maya”, un éductour au Mexique

La sécurité dans tout ça ?

Mais, mais… car, il y a un "mais" dans tout ça : le Mexique est-il une destination sûre, exempte de tout dangers ?

Absent du discours de présentation du ministre, le thème de la sécurité a été abordé lors de notre interview. Et n’a pas rencontré un grand succès.

Pour le ministre mexicain, le Mexique se range dans la même catégorie que toutes les destinations du monde. "Dès que je suis arrivé à Paris, dit-il, on m’a conseillé de ne pas sortir avec une montre et autres bijoux de valeur". Traduction : "Il y a des voleurs partout, et le Mexique ne fait pas exception !"

Autre exemple : "Si vous roulez la nuit en pleine campagne ou dans une grande ville, vous courez des risques". Traduction : "Mais, c’est partout comme cela". Encore une question : "Y a-t-il des régions à éviter ?" "Oui, et c’est normal. Mais, en faisant attention, on peut éviter les problèmes".

Quant au narcotrafic et aux menaces qu’il pourrait faire courir aux touristes, le ministre est catégorique : "Non, on ne s’attaque pas aux touristes prudents qui n’essaient pas de venir s’approvisionner en drogues diverses !".

Donc… pour Miguel Torruco Marqués, "afin de rassurer les touristes ayant envie de Mexique : on les prévient, on les conseille et surtout on leur préconise d’acheter leurs voyages dans une agence de voyages, de louer une voiture chez un loueur officiel, de payer avec des cartes crédit sécurisées et surtout de prendre en compte le fait que le pays reçoit 315 000 Français et plus de 40 millions de touristes tous les ans, qui grâce à leur bouche-à-oreille et leur forte envie de revenir dans le pays, nous font une publicité irremplaçable !"

Lire aussi : Techno, produits... Amérigo fait le plein de nouveautés 🔑

Josette Sicsic - DR
Josette Sicsic - DR
Journaliste, consultante, conférencière, Josette Sicsic observe depuis plus de 25 ans, les mutations du monde afin d’en analyser les conséquences sur le secteur du tourisme.

Après avoir développé pendant plus de 20 ans le journal Touriscopie, elle est toujours sur le pont de l’actualité où elle décode le présent pour prévoir le futur. Sur le site www.tourmag.com, rubrique Futuroscopie, elle publie plusieurs fois par semaine les articles prospectifs et analytiques.

Contact : 06 14 47 99 04
Mail : touriscopie@gmail.com

Lu 3018 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus











































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias