TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Azureva : "La saison d'hiver est terminée pour les villages vacances", selon Jean Pochoy

Intrview de Jean Pochoy, le DG d’Azureva



Mercredi 20 janvier 2021, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat chargé du Tourisme a mis fin aux derniers et infimes espoirs des acteurs de la montagne. Les remontées mécaniques ne vont pas rouvrir. La décision a été un réel "choc, mais pas une surprise," selon Jean Pochoy, le directeur général d'Azureva. Quelles seront les conséquences sur la montagne ? Les perspectives pour son groupe et sur la saison ? Voici l'entretien avec le dirigeant d'Azureva.


Rédigé par le Jeudi 21 Janvier 2021

"Il ne sera pas possible d'ouvrir début avril, car ce serait trop problématique et sans enjeu pour des stations d'hiver" selon Jean Pochoy (Azureva) - Crédit photo : Yann Allègre
"Il ne sera pas possible d'ouvrir début avril, car ce serait trop problématique et sans enjeu pour des stations d'hiver" selon Jean Pochoy (Azureva) - Crédit photo : Yann Allègre
TourMaG.com - Comment allez-vous, après l'annonce par Jean-Baptiste Lemoyne d'une fermeture des remontées durant toute la saison hivernale ?

Jean Pochoy :
Je tiens la proue du navire.

Pour tout vous dire, je m'y attendais. Nous attendions les décisions officielles du gouvernement pour annuler. Voilà pourquoi nous n'avons pas bougé avant d'avoir la position définitive des pouvoirs publics.

Malgré l'annonce, il subsiste une problématique qui nous préoccupe en tant que dirigeant et spécialiste des villages-vacances.

Nous ne pouvons pas donner de date de réouverture de nos adresses, aussi bien à nos clients qu'à nos équipes, sans savoir quand les restaurants pourront rouvrir.

TourMaG.com - Le gouvernement envoyait depuis quelques jours des signaux grandement négatifs, la décision a-t-elle été un choc pour vous ?

Jean Pochoy :
L'annonce a été un choc, mais pas une surprise.

Les annonces successives nous ont préparés à la chose. C'est une vraie catastrophe pour les stations, pour les salariés saisonniers, pour les commerces, les hébergeurs.

Ce sont des décisions qui ont des conséquences économiques, très très lourdes. Si nous avions pu l'éviter, il aurait fallu, se plier à des contraintes sanitaires importantes.

"la saison d'hiver pour les villages vacances est terminée"

TourMaG.com - Ainsi, les villages-vacances d'Azureva resteront fermés durant le mois de février ?

Jean Pochoy :
Nous laissons nos résidences ouvertes, alors que les villages sont eux fermés, faute de restauration.

D'après la dernière annonce officielle du gouvernement, les restaurants pourraient rouvrir le 14 février. Une décision sera prise à la mi-février.

Sans annonce officielle, je ne peux pas me projeter, donc pour le moment nos villages vacances ouvriront au 14 février, en attendant les annonces d'Olivier Véran.

TourMaG.com - La restauration ne devrait pas accueillir du public avant début avril, au moins. C'est une date qui aurait été donnée à l'exécutif par le président...

Jean Pochoy :
Oui, cette information circule, mais nous entendons aussi mai ou juin...

Après la quasi-certitude que nous avons à l'heure actuelle, c'est que la saison d'hiver pour les villages vacances est terminée. Il ne sera pas possible d'ouvrir début avril, car ce serait trop problématique et sans enjeu pour des stations d'hiver.

Nous avons ouvert nos résidences pour nos clients, y compris à la mer, pour permettre aux Français de prendre un bol d'air.

Nous travaillons d'ores et déjà sur le printemps et l'été. Nous travaillons sur la relance de l'activité estivale.

TourMaG.com - Quelle sera votre politique commerciale pour les personnes ayant réservé en février ?

Jean Pochoy :
Dans la mesure où nous n'aurons pas la possibilité d'ouvrir, la politique sera de proposer aux clients soit d'aller en résidence à la montagne ou à la mer, soit de les rembourser.

"toute la montagne a besoin de soutien financier pour ne pas sombrer"

"Il est évident que pour compenser la crise, toutes les structures doivent procéder à des consolidations financières, mais il n'y aura pas de restructuration !" selon Jean Pochoy (Azureva)
"Il est évident que pour compenser la crise, toutes les structures doivent procéder à des consolidations financières, mais il n'y aura pas de restructuration !" selon Jean Pochoy (Azureva)
TourMaG.com - Arrivez-vous à jauger les conséquences d'une telle décision pour Azureva ?

Jean Pochoy :
Nous sommes justement en train de la calculer et c'est assez compliqué à faire. Notre chance c'est que la saison d'hiver n'est chez nous inférieure à celle estivale. Il est évident que cela constitue un handicap évident, que les aides ne viennent pas couvrir en intégralité.

Les entreprises de tailles intermédiaires sont très très loin de l'équilibre, avec les aides que nous avons.

TourMaG.com - Jean-Baptiste Lemoyne a annoncé que les professionnels de la montagne obtiendraient une prise en charge des coûts fixes. Vous lui demandez d'aller plus loin ?

Jean Pochoy :
Il a eu une phrase qui m'a rassuré, en disant que les canons à neige seraient remplacés par les canons à aides.

Je vois qu'il est passé d'une arme de poing au canon, donc j'espère qu'il y aura des aides en proportion de l'ampleur de la décision.

Cela ne concerne pas qu'Azureva, car toute la montagne a besoin de soutien financier pour ne pas sombrer.

TourMaG.com - Craignez-vous des conséquences importantes pour tout l'écosystème de la montagne ?

Jean Pochoy :
Je ne suis pas un spécialiste des stations de ski, mais je participe à de nombreuses institutions qui en gèrent, je sais donc qu'il y aura un choc.

Une saison ne dure que 4 mois, donc le choc financier sera violent et une saison complètement blanche aura des conséquences. Maintenant j'espère qu'au printemps, si l'épidémie est plus ou moins maitrisée, nous pourrons alors repartir.

Toutefois nous serons dépendants de l'envie des clients de repartir. Si nous avons une deuxième saison (l'été 2021, ndlr) en demi-teinte, alors ce serait vraiment problématique, aides ou pas.

Cela pénalise toutes les localités et villages, pas que les seules remontées mécaniques et les commerces, mais aussi les éleveurs, les artisans et tous les métiers du secteur.

"Le problème du tourisme ne viendra pas de la clientèle, mais des acteurs (survie)"

TourMaG.com - Regardez-vous l'avenir ?

Jean Pochoy :
Nous nous battons pour obtenir des aides, mais nous devons absolument prévoir l'avenir et structurer les activités pour la relance.

Il est vrai qu'à la fin de l'hiver, si nous pouvons reprendre la restauration, alors ce sera déjà le printemps. Nous devons être prêts pour recevoir les clients, les équipes doivent être au rendez-vous.

J'ai un regard porté sur l'avenir, pour éviter de rester bloqué sur le présent, même s'il est dramatique. Nous devons amener nos clients dans cette dynamique.

Après je suis persuadé que les vacances et le tourisme seront toujours nécessaires. Ce besoin est essentiel. Ce qu'il faut arriver à faire, c'est que les acteurs du tourisme soient encore là, après la crise.

Le problème de l'avenir du tourisme ne viendra pas de la clientèle, mais des acteurs, d'où l'importance des aides.

Il nous faut tout le monde, que nous ne nous retrouvions pas avec des stations qui ont un commerce sur 2 d'ouvert, ou des hébergeurs fermés, sinon ce serait catastrophique.

TourMaG.com - Cette crise nous révèle que la montagne sans ski se retrouve en grande difficulté, pensez-vous qu'elle doit se remettre en question ?

Jean Pochoy :
Elle l'a toujours fait, avec plus ou moins de bonheur.

La grande remise en question a été sur la montagne l'été, car la montagne en hiver était en développement autour des nouveaux sports de glisse et activités.

Elle s'est toujours adaptée et réagit.

La crise a lieu pour l'instant, elle est dramatique économiquement car elle a lieu durant la plus importante période de la saison, mais elle ne touche pas là où nous devons nous réinventer.

En dehors des problèmes d'enneigement, elle était en plein boom. Nous n'avons pas à nous réinventer énormément, mais à préparer le futur.

Et cela commencera par préserver nos équipes, nous risquons de perdre une partie de nos saisonniers qui sont des professionnels. Nous risquons une fuite des forces vives.

Il y a des situations catastrophiques.

"Nous avons terminé avec un exercice en baisse de 35% par rapport à la normale"

TourMaG.com - Qu'aimeriez-vous comme aides supplémentaires de la part de l'Etat ?

Jean Pochoy :
Je pense par exemple que le PGE pourrait avoir un temps plus long d'amortissement que les 5 années proposées, pour échelonner la dette de façon plus pérenne.

Des charges pourraient non pas être décalées, mais carrément supprimées. Les aides de compensation ne sont pas la panacée non plus, car la compensation ne permet pas toujours de vous rétablir, car elle est relative.

Je pense qu'il y a différents canaux et décisions à prendre, mais il n'y a pas une solution miracle.

TourMaG.com - Comment voyez-vous l'avenir pour Azureva ?

Jean Pochoy :
Si nous avons une saison hivernale blanche, cela va tout changer dans nos calculs, car nous espérions ouvrir au moins pour les vacances de février.

Nous restructurons notre activité, pour recommencer de façon pérenne pour recommencer à la fin de la crise, mais celle-ci ne doit pas être en 2023.

Il est évident que pour compenser la crise, toutes les structures doivent procéder à des consolidations financières, mais il n'y aura pas de restructuration !

Nous imaginons une sortie de crise pour le printemps.

TourMaG.com - A quoi ressemblera économiquement 2021 ?

Jean Pochoy :
Si jamais le gouvernement nous impose une saison entièrement blanche pour les stations, alors 2021 ressemblera étrangement à 2020, voire même plus difficile.

Nous avons terminé avec un exercice en baisse de 35% par rapport à la normale.

L'année dernière l'été a très bien marché, mais nous ne savons pas pour le prochain. En projection, si nous fermons tout l'hiver, nous risquons de connaître la même chose que 2020, sauf que nous ne l'avons pas prévu.

En résumé, nous sortirons de deux années très douloureuses.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Retrouvez le catalogue Azureva sur Brochuresenligne.com

Lu 6060 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.





































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance