TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Caraïbes : les professionnels du tourisme à l'IFTM Top Resa pour rassurer leurs partenaires

Le point sur les dégâts et les travaux de reconstruction


Rédigé par Pierre CORONAS le Mardi 26 Septembre 2017

Toutes les destinations des Caraïbes n'ont pas été touchées de la même manière et avec la même ampleur par le passage de l'ouragan Irma. Les professionnels du tourisme de la région profitent donc de l'IFTM Top Resa 2017 pour donner des informations fiables à leurs partenaires français. Certains, comme Saint-Martin, font également appel à leur solidarité.



Toutes les destinations des Caraïbes n'ont pas eu la même chance lors du passage de l'ouragan Irma - Photo : Pixabay
Toutes les destinations des Caraïbes n'ont pas eu la même chance lors du passage de l'ouragan Irma - Photo : Pixabay
Les professionnels du tourisme des différentes destinations caribéennes sont très présents à l'IFTM Top Resa 2017, qui a débuté ce mardi 26 septembre 2017 à Paris-Porte de Versailles.

L'occasion pour certains de rassurer leurs partenaires producteurs et distributeurs français. C'est le cas, par exemple, des professionnels de l'île Hispaniola, partagée entre deux États : la République Dominicaine et Haïti.

« Le passage de l'ouragan Irma n'a causé absolument aucun dégât sur les infrastructures touristiques de l'ensemble de l'île, martèle ainsi Romain Dalban, directeur des ventes et du développement du réceptif dominicain ECT.

Nous n'avons que quelques problèmes mineurs à déplorer, notamment des chutes d'arbres. Mais, aucun hôtel n'a été touché et les routes comme les aéroports sont intacts. »

L’œil de l'ouragan Irma est en effet passé à environ 200 km des côtes de la République Dominicaine et d'Haïti.

Après avoir touché Porto Rico, Irma est remonté vers le Nord et a rencontré les courants froids du canal de la Mona qui sépare l'île de celle de Porto Rico. Ce qui a contribué à dévier sa trajectoire encore plus au Nord vers Cuba et la Floride.

Dégâts dans les îles du Nord pour Cuba

Par conséquent, Cuba a, elle, subi plus de dégâts. « L'ouragan a longé la côte Nord de l'île », explique Manuel Marrero Cruz, ministre du Tourisme cubain. Ce sont donc principalement les îles Cayo qui ont été touchées.

Mais, « par chance, les villes patrimoniales cubaines, très prisées des touristes sont restées quasiment intactes », se réjouit le ministre. Ce qui permet de ne pas amputer trop lourdement l'activité de circuits touristiques à Cuba.

Par ailleurs, dans le Nord, les hôtels ont été relativement épargnés et personne n'a été blessé. Ni les touristes, ni les habitants de Cuba.

« Nous sommes en capacité de tout reconstruire et d'offrir à nos visiteurs autant, voire plus, de confort qu'avant le passage d'Irma », assure Manuel Marrero Cruz.

Les hôtels endommagés commencent à rouvrir. L'aéroport de l'île de Cayo Coco sera, quant à lui, opérationnel dès le 1er novembre 2017 et le coup d'envoi de la saison hivernale 2017/2018 à Cuba sera donné le 15 novembre 2017.

A Saint-Martin, pas de saison hiver 2017/2018

En revanche, du côté de Saint-Martin, la situation est beaucoup plus compliquée. « 70 à 80% des hôtels de l'île sont bien endommagés », déplore Olivier Louis, responsable de la promotion Europe pour l'Office de tourisme (OT) de Saint-Martin.

Ce que confirme Carole Adam, vice-président ventes et marketing pour Des Hôtels et des Îles. Les deux adresses du groupe à Saint-Martin (Beach et Blue Bay Beach) ont perdu leurs toits. « Nous ne les rouvrirons pas avant la saison 2018/2019 », estime-t-elle.

Et, pour les établissements qui ont encore des chambres épargnées, celles-ci sont actuellement réquisitionnées par l'armée. « Elles seront libérées dans les prochaines semaines », précise Olivier Louis.

Par ailleurs, « les travaux vont se faire rapidement. Ils ont déjà commencé d'ailleurs », poursuit le responsable de promotion Europe de l'OT de Saint-Martin. « Tout va très vite, confirme Carole Adam. Les routes sont déjà dégagées et l'électricité commence à revenir sur l'île. »

L'OT anticipe un début de reprise de l'accueil des touristes sur l'île pour juin 2018 et « je pense que nous pourrons faire de nouvelles annonces concrètes à l'occasion de la prochaine édition de l'IFTM », espère Olivier Louis.

Les professionnels locaux comptent, pour cela, entre autres, sur la solidarité des professionnels du tourisme qu'ils sollicitent à l'occasion de l'IFTM Top Resa 2017 (voir vidéo ci-dessus).

Les Bahamas et la Guadeloupe totalement épargnées

Pour d'autres, les passages d'Irma et de Maria dans les Caraïbes n'ont eu aucune conséquence sur le tourisme.

C'est le cas, par exemple, des Bahamas, comme l'explique Karin Mallet Gautier, directrice de l'OT pour la France, la Belgique, la Suisse, l'Espagne et le Portugal : « Nous avons eu beaucoup de chance. Irma est passée entre Great et Little Inagua avec moins de puissance que pour Saint-Martin.

Toute la population des îles du Sud avait été évacuée vers le Nord et nous n'avons donc aucun dégât majeur, ni aucune perte humaine ou animale à déplorer.
 »

Les Bahamas sont surtout relativement protégées grâce à la barrière naturelle que constitue le 3e plus important récif corallien du monde. Mais le pays bénéficie également de normes de construction très strictes qui ont permis de préserver les hôtels locaux.

La Guadeloupe aussi a été épargnée. Ce dont se félicite Carole Adam de Des Hôtels et des Îles : « Nous ne recensons aucun dégât sur nos six établissements de l'île. Même la végétation n'a été que très peu atteinte par Irma. Certaines adresses sont actuellement en fermeture saisonnière, mais toutes rouvriront courant octobre 2017 comme prévu. »

L'IFTM Top Resa 2017 tombe, en tout cas, à pic pour toutes ces destinations qui ont ici l'occasion de donner des informations objectives et de première main à tous les professionnels du tourisme français.

Jean-Pierre MAS (Les Entreprises du voyage) appelle à la solidarité pour "tous ceux qui ont souffert notamment dans les Caraïbes".

"La solidarité, cela demande des preuves, a-t-il expliqué lors du déjeuner inaugural de l'IFTM Top Resa 2017, à Paris.

J'espère que l'ensemble des professionnels du tourisme auront la sagesse d'envoyer ces preuves en faisant voyager leurs clients vers ces destinations qui ont souffert des cyclones (Caraïbes, Ndlr) et des tremblements de terre (Mexique, Ndlr)."

MSC Croisières est présente dans les Caraïbes où deux de ses bateaux sont basés à La Havane (Cuba) et à Miami (USA).

La compagnie n'a annulé qu'une seule croisière en raison du passage de l'ouragan Irma : le 9 septembre 2017, au départ de Miami.

Elle a prévu de reprogrammer ses itinéraires dans la zone pour l'hiver 2017- 2018 et a remplacé ses escales à Saint-Martin par des arrêts à St-Kitts et celles de San Juan pas des escales également à St-Kitts et Tortola.

Les voyages au départ des Antilles françaises sont aussi concernés.

SOS Antilles 2017 : le Cediv et TourMaG.com lancent un appel aux dons

Après le passage des différents ouragans qui ont ravagé les Antilles, le CEDIV et TourMaG.com ont décidé de s’associer pour lancer un appel aux dons.

Il vise à réunir un maximum de fonds pour pouvoir contribuer et venir en aide aux situations les plus urgentes et permettre aux destinations concernées de repartir au plus vite. L’opération est en cours jusqu’au 31 octobre 2017.

Vous pouvez adresser vos chèques à l’Association CEDIV, opération SOS Antilles 2017 au GIE CEDIV SERVICES, Résidence Ermengaud, 42 Avenue du Président Wilson, 34500 Béziers- 34545 CEDEX.

Pendant Top Resa et lors de la Plus Grosse soirée du tourisme, un nouvel appel aux dons est aussi effectué par une « brigade » de la solidarité qui incite les participants à faire preuve de générosité envers les habitants des îles les plus défavorisées.

CLIQUEZ ICI pour faire votre don.

Lu 2012 fois

Notez


1.Posté par Laure ANDRIEU le 27/09/2017 15:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à tous,

N'oublions pas la Martinique, qui elle aussi, a été totalement épargnée et prête à accueillir de nombreux clients !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com