TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Coronavirus : l'activité voyages d'affaires s'enrhume

Les entreprises prennent des précautions



Avec l'épidémie de coronavirus, les entreprises jouent la carte de la prudence. Tous les voyages vers la Chine ont été suspendus et certaines d'entre elles ont freiné aussi leur trafic vers l'Asie, voire, pour certains cas isolés, partout dans le monde. Si l'activité se maintient hors Asie, les agences de voyages spécialisées dans le business travel espèrent entrevoir le bout du tunnel rapidement...


Rédigé par le Mercredi 12 Février 2020

L'industrie touristique pourrait entrevoir le bout du tunnel : le chiffre des nouvelles contaminations est en forte baisse depuis deux jours - Depositphotos.com	ArturVerkhovetskiy
L'industrie touristique pourrait entrevoir le bout du tunnel : le chiffre des nouvelles contaminations est en forte baisse depuis deux jours - Depositphotos.com ArturVerkhovetskiy
44 600 personnes atteintes presque entièrement en Chine et 1 100 morts*.

Face à l'épidémie de coronavirus qui s'est déclarée à Wuhan à la mi-janvier 2020, les entreprises ont adapté leurs déplacements professionnels, impactant l'activité des agences de voyages spécialisées dans le business travel.

Du jour au lendemain, toutes les missions vers l'Empire du Milieu ont été suspendues.

"Les clients ont l'interdiction de se rendre en Chine et de toute manière il n'y a plus de vols", explique Aurélien Rath, directeur général de Cap 5.

"Nous avons eu des messages d'interdiction émanant des entreprises à l'attention des collaborateurs. Pour certains clients, nous devons même informer le service sécurité des entreprises si nous venions à recevoir des demandes de la part de salariés. C'est un enjeu pour nous, car Shanghai et Hong Kong sont nos premières destinations long-courrier sur l'activité business travel".

Un scénario que l'on retrouve aussi chez Selectour Bleu Voyages. Shanghai et Pékin sont les routes les plus empruntées par les clients du mini-réseau.

"C'est le bazar", résume Jean-Pierre Lorente, PDG de Selectour Bleu Voyages qui, lui, constate un ralentissement global de l'activité. "Vers la Chine, c'est au point mort, mais les déplacements sont aussi très limités sur l'Asie et même ailleurs. Les entreprises ne prennent pas de risques.

Nous avons même une grande organisation internationale qui a arrêté ses missions en Chine mais pas seulement. Les collaborateurs doivent demander une autorisation préalable pour l'ensemble des destinations..."

Tous espèrent que la situation ne va pas durer

Du côté d'UVET France, on accuse également le coup.

L'impact va bien au-delà de la Chine et concerne aussi l'Asie. Francesco Palleschi, le directeur général explique : "Japon, Inde, Philippines, péninsule indochinoise... sur ces zones, nous ne faisons quasiment plus d'émissions.

Au mois de janvier, elles ont chuté de 90% sur l'Asie. Plusieurs de nos clients PME - PMI réalisent beaucoup de trafic vers la Chine car elles disposent d'établissement secondaires. Là tout est au point mort. En revanche sur l'Europe et l'Amérique le business continue
", précise t-il.

Arnaud Fontanille, directeur général du groupe Marietton Développement, se veut moins alarmiste. "Au global, l'impact du coronavirus affecte faiblement l'activité. Notre profil de comptes nous permet de passer les turbulences, même si nous avons des cas isolés qui ont décidé de stopper tous les voyages partout dans le monde".

Un portefeuille clients qui permet aussi à Voyages Eurafrique de maintenir l'activité. Catherine Korcia, directeur administratif et financier, précise : "pour l'instant, nous ne ressentons pas de ralentissement. Bien sûr les entreprises sont prudentes et nous interrogent, nous devons les rassurer.

Si, sur la Chine, nous avons dû procéder à des annulations, l'activité se poursuit sur les autres axes".


Une chose est sûre : tous espèrent que la situation ne va pas durer.

L'industrie touristique pourrait entrevoir le bout du tunnel : le chiffre des nouvelles contaminations est en forte baisse depuis deux jours. Croisons les doigts.


A noter que nous avons également tenté de joindre plusieurs grandes TMC qui n'ont pas répondu à nos questions. Seul BCD Travel nous a envoyé un statement que vous pouvez lire ci-dessous.

Statement de BCD Travel

Les travel managers surveillent attentivement la situation. Bien que nous fournissions un maximum d'informations, les clients eux-mêmes doivent évaluer la valeur du voyage par rapport aux risques encourus.

Pour bien faire cette évaluation, les travel managers doivent s'aligner avec les responsables des ressources humaines et de la sécurité afin de s'assurer que la politique de voyage s'inscrit dans l'approche globale de l'entreprise en matière de risque.

Les recommandations des organismes de santé et des autorités gouvernementales continueront à donner des indications sur les prochaines étapes.

BCD est prêt à aider les voyageurs et les travel managers par tous les moyens possibles. À l'heure actuelle, les clients évitent la zone touchée de la province de Hubei, mais les gens continuent de prendre l'avion pour se rendre dans d'autres régions de Chine.

Nous donnons régulièrement des informations sur les compagnies aériennes qui ont annoncé des annulations de vols ou des réductions de la fréquence des vols vers la Chine.

* La Chine a annoncé, jeudi 13 février 2020, "quelque 15 000 contaminations supplémentaires par le coronavirus, un bond record" justifié par "une nouvelle définition des cas d'infection", selon l'AFP.

Dorénavant, les autorités locales comptabiliseront les cas "diagnostiqués cliniquement".

Ainsi, "une radio pulmonaire sur les cas suspects peut désormais être considérée comme suffisante pour diagnostiquer le virus. Jusqu'à présent, un test d'acide nucléique était indispensable".

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1707 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Février 2020 - 14:57 Ailleurs Business change de look !




Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips

Crise climatique