TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Coupe du Monde : "les Français sont-ils prêts à voyager pour supporter leur équipe ?"

Couleur Voyages entend écouler entre 1 800 et 2 000 séjours en Russie



La Coupe du monde en Russie bat son plein, et les équipes de Couleur Voyages s'affairent entre Lyon et Moscou pour acheminer les supporters de l'équipe de France. Le tour-opérateur est le partenaire officiel de la Fédération Française de Football pour l'événement, et à la veille du palpitant 8e de finale contre l'Argentine, nous avons profité d'une légère accalmie pour dresser un premier bilan de la compétition avec Marco Balberini, le directeur associé de Couleur Voyages.


Rédigé par le Jeudi 28 Juin 2018

Couleur Voyages espère écouler jusqu'à 2000 séjours pour la Coupe du monde en Russie - Crédit photo : Couleur Voyages
Couleur Voyages espère écouler jusqu'à 2000 séjours pour la Coupe du monde en Russie - Crédit photo : Couleur Voyages
TourMaG.com - Vous êtes agence officielle de la Fédération Française de Football (FFF), quel premier bilan pouvez-vous tirer à la fin de cette phase de poule ?

Marco Balberini :
Tout a été bien préparé en amont, malgré la complexité liée à l'instauration de la Fan ID (visa éphémère pour l'événement, ndlr) et circuit de distribution des billets, tout se passe bien.

Il faut dire que l'organisation sur place est bonne. D'un point de vue économique, nous atteignons les objectifs fixés, avec actuellement 1 400 personnes en Russie, puis nous avons des prolongements de séjours pour les 8e de finale, donc nous sommes satisfaits.

Après notre principale volonté est de répondre aux attentes de la FFF, étant partenaire de l'instance, qui souhaite qu'il n'y ait aucun problème lors des séjours des fans de l'équipe de France.

TourMaG.com - Le prochain tour se profile, comment l'appréhendez-vous ?

Marco Balberini :
Ce match va être plus compliqué à gérer car il y a énormément de demandes de la part des Argentins, sauf que Kazan est une ville aux capacités hôtelière restreintes.

Nous avions bloqué des chambres qui suffiront pour le contingent sur place. Mais face aux demandes d'une part des Français et de l'autre des Argentins, nous ne pouvons plus prendre d'inscriptions pour ce match.

La seule possibilité qu'il nous reste à disposition des supporters des bleus est pour la Finale, les pré-inscriptions sont déjà ouvertes. La seule incertitude étant la qualification de l'équipe de France pour celle-ci. Cela ne dépend pas de nous, tout comme la qualité du match contre le Danemark.

TourMaG.com - Le jeu est-il une condition à la vente des billets et des séjours ?

Marco Balberini :
Non absolument pas, car la demande est soutenue en raison de l'affiche : France-Argentine s'annonce comme un super match.

Les sollicitations sont nombreuses et nous ferons beaucoup de déçus.

Pour le moment, je ne peux pas vous dire le nombre de supporters français qui seront présents lors de ce match, entre les personnes qui prolongent et ceux qui restent, nous n'avons pas de visibilité.

TourMaG.com - Sur le reste de la compétition, il est impossible de savoir si les Français seront plus nombreux ?

Marco Balberini :
Le problème est qu'il y a beaucoup plus de demandes des autres pays que des Français, car ils se sont mieux organisés et plus tôt.

Après sur la finale, cela sera plus simple. Tout d'abord elle a lieu à Moscou, dans une grande ville et un grand stade, puis la billetterie sera accessible en direct.

Il faut bien l'avouer actuellement les demandes pour le reste de la compétition ne sont pas si fortes que cela. Je dois reconnaître qu'entre vendre des billets à Kazan et Saint-Pétersbourg ce n'est pas la même chose.

Je pense que cela aurait été bien plus simple d'écouler des séjours dans la Venise du Nord.

TourMaG.com - Les supporters des Bleus sont souvent décriés par les médias, en raison de leur faible nombre, combien de séjours seront-ils écoulés ?

Marco Balberini :
Cela va dépendre grandement du parcours de l'équipe de France, mais nous pouvons tabler sur 1 800 ou 2 000 séjours. Il faut rester très prudent par rapport aux chiffres communiqués par les médias.

De notre côté nous n'avons pas connu une forte hausse des ventes pour Moscou (lieu du dernier match de l'équipe de France, ndlr).

Les médias annonçaient un plus grand nombre de Français dans le stade contre le Danemark. Il faut vraiment se méfier des annonces, je suis plutôt sceptique sur les 5 000 à 8 000 personnes annoncées. Pour finir, seule la FIFA peut donner le nombre exact.

TourMaG.com - Y-a-t-il eu un réel engouement dans cette coupe du monde ?

Marco Balberini :
Oui... Vu la destination et le peu de temps pour s'organiser, ce n'est pas si mal. Contrairement à la Coupe du monde de rugby, où nous avons 2 ans pour tout organiser, pour le football nous n'avons eu que 6 mois, puisque le tirage est tardif. Ce laps de temps complexifie grandement notre organisation.

Après au regard du nombre de personnes que nous avons envoyé là-bas, nous pouvons dire que nous étions présents. Avant tout, pouvons-nous dire que les Français sont des supporters qui se déplacent ? L'affirmation est valable pour les Argentins, les Péruviens ou les Allemands... mais cela n'est pas dans notre culture.

Nous avons répondu à la demande, mais s'il n'y en a pas, nous ne pouvons pas l'inventer.


TourMaG.com - La supportérisme derrière les bleus n'existe que peu...

Marco Balberini :
Prenez les Argentins, dès que la Coupe du monde a été désignée en Russie, les amateurs de football ont directement pris leurs billets d'avion, sans attendre le tirage au sort.

En France, les gens ont attendu la désignation de nos adversaires pour réserver.

Un autre argument étant qu'on ne vit pas la compétition de la même manière quand on part 3 semaines en vacances ou lorsqu'il est possible de s'y rendre pour un week-end.

TourMaG.com - Les Français sont ambitieux dans cette compétition, les suiveurs de l'équipe attendent peut-être les matchs à élimination directe, qu'en pensez vous ?

Marco Balberini :
Je ne sais pas, et nous nous posons la question. Déjà pour avoir des stades pleins en France, ce n'est pas évident, alors pour faire déplacer les gens à l'étranger, imaginez un peu.

Aller sur un tel événement nécessite un budget conséquent, d'autres dépenses passent avant la Coupe du monde. Il n'y a que les Péruviens pour vendre leurs maisons et se rendre en Russie.

Vous savez, nous avons une grande expertise sur le ballon ovale, ce sont deux compétitions différentes. Pour la Coupe du monde de Rugby, l'achat est plus réfléchi, moins spontané.

Elle permet à nos clients de joindre l'utile à l'agréable, donc de mélanger le sport et la découverte d'un pays. Ce n'est pas le cas avec le ballon rond.

Après nous souhaitons à l'Equipe de France de football de poursuivre son parcours, ce qui sera bon pour les affaires. Mais d'ores et déjà nous sommes heureux de participer à cette belle expérience.

Lu 806 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips