TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Deux dernières chances pour Aigle Azur

Réponse d’ici vendredi 27 septembre



Le tribunal de commerce d’Evry poursuit ce mardi 24 septembre 2019 l’examen des offres de reprises d’Aigle Azur. Seuls 2 repreneurs sont toujours en lice.


Rédigé par le Lundi 23 Septembre 2019

Le dénouement approche pour Aigle Azur © AA
Le dénouement approche pour Aigle Azur © AA
Fébrilement et au milieu des tempêtes qui traversent actuellement le ciel du secteur du tourisme, les 1200 salariés d’Aigle Azur attendent toujours d’être fixés sur leurs sorts. Reste-t-il encore une once d’espoir pour leur compagnie ?

Alors que 14 repreneurs s’étaient une première fois manifestés, le tribunal de commerce d’Evry a débuté lundi 23 septembre l’examen des 4 offres restantes sur la table dans l’incertaine reprise du transporteur aérien qui emploie 800 salariés en France et 350 en Algérie.

Deux offres sont toujours en lice : celle de Gérard Houa, l’actionnaire minoritaire d’Aigle Azur via sa société Lu Azur, qui avait tenté une première fois ces dernières semaines de reprendre la compagnie et qui prévoit la reprise d’une large partie de la flotte (9 avions sur 13) et des employés (environ 80%, soit un peu moins d’un millier de personnes).

L’ensemble du financement s’élèverait à environ 47 millions d’euros, par un prêt de 15 millions d’euros et par des fonds propres.

Ce plan industriel a été examiné par le tribunal de commerce d’Evry lundi 23 septembre. D’après une source judiciaire, la question de son financement poserait encore problème.

Lionel Guérin et Philippe Micouleau entendus ce mardi

Après de nombreux rebondissements et les retraits en fin de semaine dernière d’Air France puis du Groupe Dubreuil (Air Caraïbes, French Bee), reste aussi pour le tribunal l’offre des deux anciens dirigeants du groupe Air France : Lionel Guérin et Philippe Micouleau.

Ils proposent toujours de reprendre « la totalité du fonds de commerce », 787 salariés et « un recentrage du réseau sur les lignes structurellement rentables en particulier l’Algérie », le tout via un prêt participatif de 15 millions d’euros auprès de l’État, lequel était prêt à s’engager à hauteur de 20 millions d’euros.

Les deux dernières offres examinées par le Tribunal de commerce d’Evry lundi 23 septembre restaient celle du groupe IAG via sa filiale low-cost moyen-courrier Vueling, ainsi que celle de Fernand Danan, l’inénarrable franco-tunisien de 64 ans, ancien pilote d’AOM et candidat à chaque reprise de compagnie aérienne. Elles ont toutes deux été abandonnées.

Au juge désormais d’estimer la solidité des deux offres toujours en lice. « C’est un dossier difficile sur le plan humain, et ce qui nous importe c’est de sauvegarder un maximum d’emplois.

C’est le but principal du tribunal »
, nous déclarait la semaine dernière, Sonia Arrouas, présidente du tribunal de commerce d’Evry. Date limite de rendu du délibéré : « au plus tard, vendredi 27 septembre ».

Spécialisée historiquement dans les liaisons entre la France et l’Algérie, la compagnie aérienne qui ne vole plus depuis le 7 septembre accuse un passif d’au minimum 148 millions d’euros.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 11861 fois

Tags : Aigle Azur
Notez

Commentaires

1.Posté par K le 24/09/2019 05:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai un enfant handicapé et je rentrais dans mon pays, le Brésil, afin de remédier à sa mauvaise santé, nous sommes pauvres, nous avons acheté les billets avec difficulté et directement sur le site Web d'Aigle Azur et maintenant je ne sais pas quoi faire, non Nous avons plus de fonctionnalités! De plus, Air France nous a offert des billets à 700 € chacun, imaginez: "aider", totalement irréalisable! J'ai acheté trois billets à Aigle pour 640 €! Je suis impressionné par le manque d'empathie, le manque de solidarité et tout ce manque de respect d'Aigle Azur! Bien que nos vies soient détruites, leurs propriétaires d’entreprises continuent de mener une vie riche et inaccessible! C'est un vol, un vol! Parce que cet argent que j'ai économisé et qui vous semble si peu, a été utilisé pour soutenir mon fils qui a besoin de médicaments, de lait, de couches et ainsi de suite. Et maintenant? Que faire? À qui s'adresser dans un pays comme la France qui semble soutenir ce type d'escroquerie! Très déçu du fameux pays du "premier" monde !!!

2.Posté par Samia le 24/09/2019 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On voit que "K" reste bloquée sur ses billets et ne comprend pas le desespoires des familles qui seront touchées par la perte d'emplois, elle n'a certainement pas compris que si elle souhaite réparation faudra voir cela avec Frantz Yvelin, Aigle Azur subi cette situation 10 fois plus qu'elle
C'est ça la france que de l'égoisme

3.Posté par muller le 24/09/2019 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On voit que Samia n'a rien compris dans cette histoire....Comment voulez vous que K voit avec Frantz Yvelin alors que c'est l'administrateur judiciaire nommé par la justice française, qui a pris la décision d'arrêter l'activité d'un jour au lendemain bien que la trésorerie d'Aigle Azur permettait encore de maintenir l'activité pendant quelques semaines!!! les clients n'ont aucune responsabilité dans les affaires d'Aigle Azur, dans un pays de droit, ils seraient les 1ers prioritaires pour avoir soit le service acheté soit le remboursement de leur argent. Hors dans un pays de voleurs, on pense plutôt aux gens qui sont dans la société, et donc ont une part de responsabilité, et non pas aux victimes qui n'ont pas la moindre responsabilité! leur seule responsabilité est le fait qu'ils ont fait confiance à une société de droit français.... Quant à K, ne vous inquiétez pas, même si la justice du pays de Samia est quasiment devenu (ou a toujours été peut être) "Injustice", il y'a une justice qui se fait naturellement pour faire payer les injustes.... Les actionnaires et les fournisseurs ont cette belle justice pour les indemniser en vendant la société à la découpe notamment les 11 avions....Restent les clients, personne pour les défendre...

4.Posté par Lecalot le 25/09/2019 23:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Inutile cette discussion. On a compris que les clients seront lew grands perdants, même si l'offre Guérin/Micouleau devrait emporter le morceau et tant mieux pour le personnel et avec l'argent du contribuable via le «prêt» de l'Etat de 15 millions d'€. Les vrais responsables sont les anciens dirigeants, et l'Etat français par son laxisme et sa seule vision qui est d,'alourdir la non compétitivité du pavillon français par des impôts, taxes, redevances, normes, charges sociales démentielles.
Reste la question de fond est ce qu'une petite compagnie française de 9 avions indépendante a une chance de survie même recentrée sur la niche Algerie et de bons dirigeants comme Lionel Guérin. Ma reponse est clairement NON! Michel Lecalot.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias