TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Egypte : le tourisme à l'arrêt après les derniers événements sanglants

les stations balnéaires de la Mer rouge restent calmes



En juillet, le Quai d'Orsay a été l'un des premiers, en Europe à conseiller la prudence sur les voyages en Egypte. Les événements sanglants des derniers jours vont, malheureusement dans son sens. Pour l'instant, les stations balnéaires de la Mer rouge restent calmes et accueillent toujours les touristes, notamment des Français. Mais au fil de la journée de vendredi dernier, l'Allemagne, la Belgique, la Russie ont déconseillé à leurs ressortissants de s'y rendre.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Vendredi 16 Août 2013

Pour l'instant, le programme de vols n'a pas été modifié non plus chez Air Masters pour la suite de la saison. Par rapport à l'été 2010, avant le printemps arabe, l'activité est en baisse "d'au moins 25%"  /photo JDL
Pour l'instant, le programme de vols n'a pas été modifié non plus chez Air Masters pour la suite de la saison. Par rapport à l'été 2010, avant le printemps arabe, l'activité est en baisse "d'au moins 25%" /photo JDL
Découvrir l'Egypte et les trésors de la civilisation antique au moins une fois dans sa vie, c'était, pour tout esprit éclairé, une douce obligation.

Or, depuis plus d'un mois, le Quai d'Orsay déconseille les voyages en Egypte.

Sur le site du Ceto, la dernière recommandation datant du 4 juillet préconise la suspension des séjours et des excursions au Caire et à Héliopolis mais le maintien des croisières sur le Nil. On n'en est plus là !

Les massacres de la semaine dernière au Caire comme dans une dizaine de villes égyptiennes font monter d'un cran les injonctions de prudence.

Depuis vendredi 16 août, Allemagne, Russie, Belgique recommandent maintenant à leurs ressortissants d'éviter de se rendre en Egypte.

La France déconseille formellement tout déplacement vers ce pays. La Grande-Bretagne reste plus souple en ce qui concerne les stations balnéaires de la Mer rouge.

Une zone Mer rouge où la situation reste calme même si on déplore un mort à Hurghada dans des affrontements survenus le 14 août .

Si l'on en croit les tour-opérateurs britanniques, la police locale a néanmoins recommandé d'annuler tout type d' excursions pour l'instant.

D'après l'ABTA, le syndicat des agents de voyages britanniques, 40 000 touristes anglais se trouveraient en ce moment dans les différentes stations balnéaires égyptiennes et, vendredi, hormis Kuoni GB, les tour-opérateurs maintenaient toujours leurs programmes Mer rouge.

A noter aussi que le Foreign Office, comme le Quai d'Orsay, ne considérait pas l'aéroport du Caire comme une zone dangereuse pour les vols en transit, à condition, bien sûr, de ne pas sortir de l'infrastructure.

En Belgique, après avoir annulé ses vols vers Louxor, Thomas Cook s'est rangé à l'avis de son ambassade au Caire qui s'est déclarée incapable d'aider les ressortissants belges au regard des conditions actuelles.


Les prix des nuitées dans les resorts ont fortement chuté

Tous les voyages de Thomas Cook comme ceux de Jetair sont annulés jusqu'au 31 août. Cependant, les clients sur place peuvent continuer leurs séjours jusqu'à la fin prévue.

En France, vendredi dernier dans la matinée, Air Masters, le broker qui contrôle la quasi-totalité des vols charters pour les tour-opérateurs, maintenait toujours le programme prévu pour le week-end.

Sur les départs des 17 et 18 août, une dizaine de vols opérés par Air Cairo, Transavia et Aigle Azur étaient prévus au départ de Paris et de Lyon vers Hurghada, Taba, Marsa Alam et même Louxor.

Il était toujours attendu autour de 2 000 passagers en partance en dépit des événements ou des recommandations officielles.

"Il y a bien eu, ces derniers jours, une dizaine d'annulations en provenance de différents tour-opérateurs avec lesquels nous travaillons, mais aussi quelques inscriptions de dernière minute", i
ndiquait-t-on chez Air Masters.

"L'état d'urgence et le couvre-feu décrétés par le gouvernement égyptien ne bloquent pas les transferts nocturnes des aéroports de la Mer rouge vers les différentes stations".

Et, bien sûr, pour les amateurs de bonnes affaires, les prix des nuitées dans les resorts ont fortement chuté. En dessous des 30 euros en all inclusive...

Pour l'instant, le programme de vols n'a pas été modifié non plus chez Air Masters pour la suite de la saison. Par rapport à l'été 2010, avant le printemps arabe, l'activité est en baisse "d'au moins 25%". Mais, évidemment, en fonction de l'évolution de la situation, des changements sont possibles à tout instant.

Quant à la prochaine saison hiver, aucun plan de vol n'est établi pour l'instant chez le broker.

Au global, l'objectif fixé par le ministère du tourisme égyptien d'un nombre total de touristes de 13 millions après une année 2012 qui s'était soldée par une première remontée du flux touristique à 11,5 millions de visiteurs, parait désormais bien improbable.

Lu 2823 fois

Tags : Égypte
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 18:52 Été 2019 : TUI base un 2e avion au départ de Lille



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips