TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



G. Colson : « La ''méthode'' Thomas Cook remet en question les projets d'Union et de Fédération »

Le poids économique ne donne pas tous les droits...



Pour Georges Colson, la « méthode » Thomas Cook remet en question les projets d'Union des Opérateurs de Voyages et de Fédération des métiers du tourisme. « Comment fédérer une profession quand, sans état d'âme, l'un des acteurs, à l'origine du projet, use de son pouvoir économique pour faire cavalier seul » déclare le président du SNAV interrogé « à chaud » sur son lieu de vacances.


Rédigé par le Lundi 22 Août 2011

G.Colson à propos de Thomas Cook : "Le poids économique ne donne pas tous les droits à commencer par celui de taxer ses fournisseurs de façon unilatérale quand les affaires ne sont pas bonnes et qu'on rencontre des difficultés financières. Je trouve cette méthode inadmissible" - DR
G.Colson à propos de Thomas Cook : "Le poids économique ne donne pas tous les droits à commencer par celui de taxer ses fournisseurs de façon unilatérale quand les affaires ne sont pas bonnes et qu'on rencontre des difficultés financières. Je trouve cette méthode inadmissible" - DR
Il le déclare d'autant plus volontiers que Thomas Cook France, en la personne de Denis Wathier, a quitté le SNAV au prétexte que son poids économique n'y était pas assez représenté.

Le président Thomas Cook avait alors, en filigrane, le projet de créer un syndicat « bis » regroupant, en partenariat avec le CETO, les tour-opérateurs et les réseaux industriels.

« Le poids économique ne donne pas tous les droits à commencer par celui de taxer ses fournisseurs de façon unilatérale quand les affaires ne sont pas bonnes et qu'on rencontre des difficultés financières.

Je trouve cette méthode inadmissible
 » ajoute Georges Colson qui s'oppose vigoureusement à tout projet de syndicat bis mais tient à rappeler qu'il ne s'oppose pas au principe d'une Fédération.

Il rappelle, à qui veut bien l'entendre, que le SNAV est là pour défendre dans leur ensemble les professionnels du voyage. C'est à ce titre qu'il a, par exemple, pris rendez-vous au Ministère du Travail afin de trouver des solutions à apporter aux agences de voyages en difficulté.

La méthode anglaise

En décidant de surtaxer ainsi sans concertation ses fournisseurs Thomas Cook France s'inspire directement de la méthode anglaise.

En 2010, faisant fi de tous contrats et accords commerciaux, Thomas Cook Londres avait facturé un supplément de commission à certains de ses partenaires hôteliers espagnols et tunisiens.

Dans ce débat reste à connaître la position des fournisseurs référencés par le réseau Thomas Cook.

Elle sera certainement inconfortable. Que dire à un acteur majeur de sa distribution ? Le rapport de force ne fera-t-il pas loi ? Que diront par ailleurs les adhérents au CETO, partenaires de Thomas Cook dans le lancement de la Fédération. Nous le verrons rapidement.

« Une méthode de cow-boy ! »

En attendant, c'est le président du Comité Exécutif des Producteurs au sein du SNAV, Sylvain Lament qui s'exprime. Groupiste indépendant n'ayant aucun lien commercial ou contractuel avec le groupe Thomas Cook, il le fait en toute liberté.

« C'est un vrai scandale. Comment peut on changer les règles du jeu de façon unilatérale ? Nos métiers font partie d'une chaîne où les maillons ont besoin d'être unis surtout en période difficile. En demandant des super commissions en cours de partie, Thomas Cook oublie tout code de déontologie.

Actuellement, chacun gère ses difficultés, à commencer par les tour-opérateurs qui prennent des risques. Pour mettre du stock sur le marché. Ils s'engagent à tous niveaux, hôteliers et aériens...
 »

Rappelons qu'au CETO, ils sont une quarantaine de producteurs de voyages - soit près de la moitié de l'effectif - à adhérer au SNAV. A suivre.

Lu 2647 fois

Notez



1.Posté par Pascal 69 le 22/08/2011 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis 34 ans dans le tourisme c'est bien la première fois que j'entends le mot DEONTOLOGIE !! Par contre je suis d'accord avec Sylvain LAMENT pour que TO et agences avancent dans la même direction et que chacun restent dans sa spécificité. Pour plagier COLUCHE ( grand visionnaire): UN POUR TOUS ET TOUS POURRIS.

2.Posté par Ca alors ! TC, des méthodes de cow boy ?!!!! le 22/08/2011 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
AHAAHAH ! Déontologie et Thomas Cook dans la même phrase... merci de me faire rire dès le lundi matin Tourmag !

3.Posté par Biou le 23/08/2011 06:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi parler de déontologie ??
Il suffit de se rapporter aux bases bien claires de notre droit national, plus spécifiquement au Droit des Obligations: "Le contrat fait la loi des parties".

Thos Cook et chacune des agences sont entrés dans un CONTRAT (d''après le droit français, dans de très nombreux cas, le contrat n''a pas besoin d''être écrit ni explicite).
Le contrat faisant la loi DES parties il est clair, sans la moindre contestation possible, que toutes les parties y ont leur mot à dire et que le contrat ne peut être modifiié que par l''accord DES parties.

Sur le territoire de la République française, Monsieur Thos Cook est prié de respecter la loi française. Toute autre attitude pourrait relever de l''abus de droit, de l''intimidation, de la menace, de la rupture de contrat (avec possibilité pour la partie lésée de demander des dommages et intérêts) ou autre qualification qu''un juriste saura trouver mieux que moi.

Monsieur Thos Cook, vous excercez votre métier en France, dans un Etat de droit et vous devez l''accepter.
Chers collègues agents de voyages, ne vous laissez pas intimider par ces méthodes du Far West, de l''Angleterre du XIXème siécle ou des Barons du pétrole américains !!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips