Nos bureaux sont fermés du 03/08 au 23/08. Retour de la newsletter quotidienne le 24/08/2020. Bel été !
TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Grégoire Pasquet (Worldia) : "Nous voyons l'après-covid comme un monde d'opportunités"

Interview de Grégoire Pasquet, PDG et cofondateur de Worldia.



Avec plus de 20 000 clients en 2018, Worldia visait en 2020 l'excellence, après un exercice précédent amputé par la chute de Thomas Cook, l'un de ses plus importants clients. Six mois plus tard, alors que le démarrage annonçait une année exceptionnelle, avec un plan de développement ambitieux, le covid-19 a fait remiser au placard, les stratégies pour sortir les pagaies afin comme tous les acteurs de passer la crise de la meilleure des manières. Nous avons interrogé Grégoire Pasquet, PDG et cofondateur de Worldia pour savoir comment le TO a passé cette période et envisage l'avenir.


Rédigé par le Jeudi 18 Juin 2020

Grégoire Pasquet (Worldia) : "Nous voyons l'après-covid comme un monde d'opportunités"
TourMaG.com - Les semaines passent et le tourisme retrouve des perspectives. Je suppose que la récente sortie du président de la République vous a rassuré, quant à un retour à un semblant de normal de l'activité ?

Grégoire Pasquet :
Oui c'est une bonne première étape dans la reprise de l'activité.

Nous craignons une ouverture un peu plus tardive intra Schengen, mais le fait que la plupart des pays européens rouvrent, avec notamment l'Italie, le Portugal et la Grèce, pour nous c'est une très bonne nouvelle.

Cela va nous permettre de maintenir une activité acceptable sur l'été. Nous étions dans l'inconnu, il y a peu encore, pour savoir la liste des départs maintenus ou non.

TourMaG.com - L'Europe et le bassin méditerranéen représentent une bonne partie de vos ventes ?

Grégoire Pasquet :
C'est une part significative, avec un tiers de nos départs sur l'été. Après, vous me direz qu'il reste les deux autres tiers qui sont pour le moment dans l'inconnu.

Voilà pourquoi selon moi, les annonces sont une première étape rassurante, mais nous sommes encore loin du compte.

Nous n'avons pas la visibilité totale concernant le hors Schengen, malgré une réouverture possible avec les pays ayant maîtrisé l'épidémie, nous n'avons pas de certitude, d'autant que la décision dépendra des gouvernements de ces pays.

Toutefois, nous sommes contents et nous avons un peu plus de visibilité. Aujourd'hui, le sujet est que nous devons connaître l'opérabilité effective des destinations européennes.

En effet, si les frontières sont à nouveau perméables, tous les vols ne sont pas reprogrammés, Air France opérera fin août 40% de son plan de vol, nous allons être confrontés à la réalité du terrain.

TourMaG.com - Il existe toujours un flou sur place selon vous ? Entre les capacités des hôtels, les mesures sanitaires, etc.

Grégoire Pasquet :
Nous allons devoir faire un important travail de curation pour remonter, toutes les informations et les transmettre à nos clients. C'est aussi le travail d'un tour-opérateur.

Nous avons fait cet accompagnement au plus dur de la crise et c'est ce que nous faisons maintenant que nous sommes dans une dynamique plus positive, puisque nous ne prévoyons plus les annulations, mais les départs.

Effectivement, il y aura un important travail à faire, mais cela devrait bien se passer au niveau européen, car les prestataires ont à cour de pouvoir accueillir à nouveau la clientèle.

Après nous avons la question de l'opérabilité qui se pose, car par exemple des vols au départ de Nantes ou d'autres aéroports de province ont été annulés et ne sont toujours pas prévus, nous regardons actuellement pour régler cette problématique.

"Ce qui est assez encourageant, c'est que nous voyons des clients programmer des voyages hors Schengen"

TourMaG.com - Nous observons une très grande interdépendance des acteurs du tourisme. Un maillon cède, tout le reste est à l'arrêt, comme nous le voyons avec l'aérien. Il serait peut-être temps que les petites guéguerres intestines cessent, qu'en pensez-vous ?

Grégoire Pasquet :
Je suis d'accord, après je trouve que durant toute la crise, il y a eu des actions communes de mener, pour porter les arguments de l'industrie auprès du gouvernement.

Je trouve qu'il y a eu une belle solidarité.

Historiquement, dans l'industrie, il y a une belle et grande vie familiale, avec tous les avantages et les inconvénients que cela comporte. Sauf que pendant la crise, nous avons su parler d'une même voix, producteur comme distributeur, en mettant les intérêts individuels de côté.

Vous avez raison, tout est interconnecté, mais je trouve que là -dessus, nous avons été solidaires et cela devrait continuer, car nous avons tous intérêt à faire redémarrer l'industrie.

Malgré les bonnes nouvelles, nous ne sommes pas encore sortis de la crise, rien n'est fait pour le moment.

TourMaG.com - Vous qui fournissez les agences de voyages, avez-vous craint que le retour au travail des agents traine de trop ?

Grégoire Pasquet :
Non, nous ne l'avons pas réellement craint. Nous sommes restés en contact tout au long de la crise avec nos partenaires, que ce soit les reports de voyages, avec 5000 dossiers.

Le fait d'être resté présent a été apprécié, puis nous avons essayé d'animer notre communauté avec des animations comme les "Worldia à domicile", des vidéos sur des recettes culinaires, des talents, des destinations, etc.

Depuis quelques semaines, nous leur avons permis de pouvoir opérer, même sans être dans leurs agences, en réamorçant une logique commerciale. Lors de la réouverture, nous avons fourni une sélection de produits peut-être moins quantitative, mais plus qualitative et renforcé aussi l'accompagnement des voyageurs.

Nous sommes convaincus que les voyageurs, dans cette société post covid, ont un besoin de digitalisation encore plus forte et que dans le même temps, ils voudront voyager peut être un peu moins mais mieux. Nous répondons à ces exigences.

TourMaG.com - Avez-vous des signaux d'une reprise de l'activité soutenue ?

Grégoire Pasquet :
Tout à fait, depuis quinze jours, nous observons une reprise.

Malheureusement, nous ne sommes pas sur des volumes équivalents à ceux avant la crise, mais par rapport à l'arrêt quasi complet de l'industrie, nous voyons une reprise sur l'Europe, mais pas que.

Ce qui est assez encourageant, c'est que nous voyons des clients programmer des voyages hors Schengen, plutôt sur la fin de l'année ou au début de la suivante. Nous voyons un changement de dynamique et d'état d'esprit.

La route est encore longue, mais l'été devient plus facile, avec des destinations proches accessibles.

"Nous avons à la fois étoffé la destination France,..., cette fois-ci pour les voyageurs français"

TourMaG.com - Avez-vous adapté vos produits ?

Grégoire Pasquet :
Etant producteurs de nos produits, nous avons l'expertise en interne et avons la capacité d'adapter notre catalogue à la demande des utilisateurs.

Nous avons à la fois étoffé la destination France, notre production était plutôt conçue pour les voyageurs qui venaient dans l'Hexagone, cette fois-ci pour les voyageurs français.

Nous proposons une dizaine de régions disponibles sur la destination France, nous avons aussi renforcé certaines destinations historiques en Europe et ouvert quelques pays en Europe.

Cette dernière dynamique n'est pas nécessairement pour l'été, mais plutôt la fin de l'année avec des destinations un peu plus confidentielles, comme la Slovénie, la Hongrie, la Suède, etc.

L'idée était de renforcer le moyen-courrier.

TourMaG.com - Vous êtes présents sur d'autres marchés, en dehors de la France, la reprise se fait-elle ressentir ?

Grégoire Pasquet :
Oui, nous avons même deux partenariats aux USA qui vont être lancés, alors que la crise avait un peu bloqué ce travail. Nous voyons que les entreprises veulent redémarrer aussi.

Depuis quinze jours, la reprise se fait ressentir un peu partout.

TourMaG.com - Il y a un peu moins d'un an vous leviez 19 millions d'euros. Depuis Thomas Cook a fait faillite, l'un de vos plus gros clients et le covid a arrêté toute l'industrie. Quand comme vous, vous êtes arrivés il y a peu dans le tourisme, il y a de quoi douter de son choix.

Grégoire Pasquet :
Je ne vais pas vous le cacher, ce sont des situations assez complexes à vivre, que ce soit Thomas Cook ou le Covid-19, mais nous sommes une entreprise à très forte croissance et quelque part, cela nous permet d'absorber ces moments.

Cela correspond à un ralentissement de notre croissance, plutôt qu'une décroissance.

Vous parliez de Thomas Cook, c'était l'un de nos partenaires historiques, mais une fois la faillite annoncée, nous avons continué d'avoir des croissances de l'ordre de 50 à 70% en phase annuelle.

Notre rythme de croissance permet d'absorber ces moments difficiles, même si le covid est un cas extrême. Comme vous l'avez dit, nous avons finalisé une levée de fonds, donc nous sommes très bien financés.

Le covid intervient plus comme un décalage de notre plan de développement, plutôt qu'un risque pour la société en tant que telle. Le gouvernement a aussi bien accompagné le secteur, ce qui permet d'atténuer l'impact du covid à court terme.

La reprise étant envisagée pour la fin de l'année, même si nous ne savons pas à quel niveau, les mesures nous permettent donc d'amortir la crise en attendant la reprise.

TourMaG.com - Vous semblez très optimiste...

Grégoire Pasquet :
Nous sommes optimistes, nous voyons l'après-covid, comme un monde d'opportunités.

Que ce soit la digitalisation, avec une personnalisation qui se poursuit même après avoir refermé les portes de l'agence de voyages, et la qualité des prestataires, éco-responsables et respectueux des populations locales, sont des demandent fortes des voyageurs, que nous remplissons.

Il y a aussi un fort besoin d'accompagnement et d'assurance client, permis par le service client.

Nous sommes convaincus, de par nos qualités, de pouvoir accompagner encore plus de partenaires qu'avant le covid et ils ressortent aussi le besoin d'être accompagnés.

Nous avons le sentiment que le covid va accélérer la mutation des acteurs, pour répondre au mieux aux attentes du client.

Le covid a été et reste très difficile, d'un point de vue commercial, mais nous le voyons comme une opportunité.

Futur défi du tourisme : "il y a de nombreux enjeux dans l'industrie, sur tout ce qui est RSE au sens élargi"

TourMaG.com - Quelles sont vos attentes pour 2020 ?

Grégoire Pasquet :
L'année sera différente que celle espérée.

Tel que nous le projetons, nous attendons un retard de l'ordre d'une année, par rapport à ce que nous avions anticipé avant le Covid-19. Le plan de développement sera décalé, mais avec la reprise, les signaux nous font raccourcir ce report à 6 mois ou un an.

TourMaG.com - Ce plan de développement se concentrait surtout sur l'international...

Grégoire Pasquet :
C'est clairement l'un des piliers de notre développement, mais c'est déjà engagé, avec la signature de partenariats notamment aux USA.

Les Etats-unis font partie de notre priorité, tout comme l'Europe, à l'image de l'Allemagne, les Pays-Bas en septembre. Puis nous accompagnons un autre type de distributeurs à savoir les CSE, pour permettre aux salariés d'avoir une super expérience de voyages.

Et parce que nous pensons que le monde qui s'ouvre offrira de nombreuses opportunités, nous avons durant ces dernières semaines fortement investi dans notre technologie. Des nouveautés seront dévoilées lors du dernier trimestre 2020.

TourMaG.com - Voyez-vous un sujet qu'il sera important d'aborder une fois la crise terminée ?

Grégoire Pasquet :
Il y a toute une problématique portée par la demande des voyageurs autour du caractère responsable des prestations, que ce soit d'un point de vue écologique, social et local.

Si a démarche est portée par les voyageurs, les professionnels doivent s'en saisir pour répondre aux attentes. Sur tout ce qui est RSE au sens élargi, il y a de nombreux enjeux dans l'industrie. C'est de notre responsabilité de porter ce sujet et d'y réfléchir.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3904 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel