TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Guadeloupe : comment l’Etat via le préfet tue le tourisme

la chronique de Christian Orofino



Bien que les médias métropolitains aient passé au second plan la situation antillaise, il n’en demeure pas moins qu’ici rien n’est réglé. Le conflit autour de l’opposition de l’obligation vaccinal pour les soignants et du passe sanitaire pour la population provoque les mêmes violences locales.


Rédigé par Christian Orofino le Dimanche 5 Décembre 2021

Dans ce contexte, quel est exactement l’intérêt d’un couvre feu sinon de mettre à terre une économie touristique déjà presque  exsangue après la crise sanitaire. - DR : DepositPhotos.com, ankamonika
Dans ce contexte, quel est exactement l’intérêt d’un couvre feu sinon de mettre à terre une économie touristique déjà presque exsangue après la crise sanitaire. - DR : DepositPhotos.com, ankamonika
Le tourisme est la principale victime de cette période mouvementée

Depuis la mi novembre le préfet de Guadeloupe a instauré un couvre feu de 18h à 5 h du matin pour au départ une semaine et le prolonge systématiquement chaque semaine , il est encore en vigueur jusqu’au 7 décembre. Et certains craignent de le voir encore d’actualité pour les vacances de fin d’année .Cette mesure, est prise dit il, pour garantir la sécurité des guadeloupéens contre les vandalismes et pillages des manifestants

Que se passe t il réellement sur le terrain ?
Effectivement au début des émeutes plusieurs exactions ont eu lieu la nuit envers des bijouteries, des enseignes de téléphonies et autres commerces mais ces actes inexcusables ont cessé car condamnés par la population
A aucun moment au cours de ces débordements l’intégrité physique des habitants et des touristes n’a été menacée. Par contre les forces de l’ordre ont essuyé des tirs à balles réelles.

Actuellement les barrages érigés sur plusieurs axes routiers stratégiques par les manifestants continuent à perturber l’approvisionnement des denrées et du carburant ainsi que la libre circulation des guadeloupéens et des touristes.

Un rituel est observé concernant ces barrages : les manifestants les érigent au lever du couvre feu c’est à dire à 5 h du matin, les forces de l’ordre démolissent ces barrages sous la surveillance passive des manifestants à partir de 6 h du matin, la circulation reprend normalement jusqu’ ‘au lendemain 5h, heure à laquelle les manifestants reconstruisent les barrages et ainsi de suite

A quoi sert exactement ce couvre feu

Dans ce contexte, quel est exactement l’intérêt d’un couvre feu sinon de mettre à terre une économie touristique déjà presque exsangue après la crise sanitaire.

A quoi sert exactement ce couvre feu sinon de démontrer la force de l’état ?
Les stations touristiques telles que Gosier, Saint Anne Saint François, Deshaies etc.. enregistrent des taux d’annulation mortifères et ce sont des centaines d’emplois guadeloupéens qui sont menacés par ces décisions technocratiques et aberrantes.

Cette décision préfectorale oblige les commerces, les restaurants à arrêter leur activités au moment ou justement elle est à son maximum en temps normal.

Cette décision sécuritaire et non moins disproportionnée d’obliger tous ces acteurs économiques à baisser le rideau à 18 h est une forme de condamnation à mort de leur activité.

Ce couvre feu qui oblige aussi les touristes à rester cloitrés dans leurs hôtels et leurs locations et va laisser un gout amer à ceux qui vont porter un message négatif sur la Guadeloupe.

Redonner espoir aux acteurs économiques

Il faut retrouver la raison et cesser les provocations qu’elles soient du coté des oppositions mais aussi du coté de l’état.

Chaque Guadeloupéen, qu’ il soit salarié ou entrepreneur, a compris l’intérêt de reprendre le chemin de la négociation : il ne sert à rien qu’un préfet jette de l’huile sur le feu pour montrer ses muscles.

Il faut redonner espoir aux acteurs économiques en levant ce cessez-le- feu ou en réduisant sa plage horaire.

La France a un devoir ici de compréhension et de justice qui va au- delà de la simple démonstration d’une autorité. Les Guadeloupéens attendent autre chose d’un état qui a un devoir de justice et d’égalité de ses ressortissants, quel que soit le département où ils vivent.

Dans l’hexagone, quand les « gilets jaunes » ont provoqué des incidents gravissimes, ou quand dans certains quartiers les policiers sont attaqués, à aucun moment l’état n’a déclenché de couvre-feu : pourquoi en est il autrement en Guadeloupe ?

C’est encore le signe négatif d’une méfiance qui se perpétue sans fin.

Le tourisme est la voie principale du développement économique de la Guadeloupe et des Antilles françaises. Compte tenu de leurs atouts naturels et soutenu par un état français fort, celles-ci peuvent devenir la destination leader de tous les pays et territoires de l’Arc Caribéen.

Pour cela il ne faut pas ajouter des problèmes sociaux conséquents à l’arrêt de l’activité touristique à d’autres problèmes sociaux qui ne se résoudront pas par un couvre-feu.

Christian OROFINO
Président de TOURCONSEIL
Co-président d'OBGET
Ex PDG et DG du TO VISIT FRANCE
Ex-Président de la commission Tourisme responsable du SNAV

Lu 31284 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par JEAN CLAUDE FABRE le 06/12/2021 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les mesures qui ont été prises on été appréciées par une majorité de guadeloupéens recherchant avant tout la sécurité de leurs familles. Les évènements subis pendant plusieurs jours ne vont pas remettre en cause la destination, et beaucoup moins impactant qu'un cyclone épisodique. Certes des problèmes de fonds nécessitent des mesures appropriées, dont l'aménagement du territoire qui a été délaissé depuis les lois de décentralisation de 1983, alors que toutes les autres régions de France sensibles venaient de bénéficier de moyens réorganisant les besoins structurels des territoires qui font gravement défaut en Guadeloupe, optimisation des services publics pour les rendre plus efficace et non perturbant, la gestion foncière, la mobilité, les réseaux d'eau et d'assainissement, et aujourd'hui une couverture internet décente sur tout le territoire, notamment dans les espaces touristiques. Ces manquements pénalisent fortement la croissance économique tous secteurs confondus, ce qui engage des structures publiques mal préparées à remplacer les investisseurs absents de la scène touristique depuis 40 ans, sans espoir de lendemain ; il s'agit en fait d'un besoin fondamental de réorientation politique dans la concertation ; la demande révision des SAR par décret depuis aout 2020 est une réelle opportunité.

2.Posté par Grange le 06/12/2021 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour je ne suis pas d'accord du tout avec vous les guadeloupéen et martiniquais font leur propre tord,la vaccination est faite pour les protéger et protéger les autres 95% des personnes hospitalisées ne sont pas vaccinées tant qu'il ne comprendront pas cela rien ne pourra avancer, l'état veut leur bien et eux pense être dirigés
Qu'il ailles en Chine dans un pays communiste, c'est vaccination ou la tôle ont est loin de cela en France
Je dois venir en Martinique au mois de février si cela continue à ce rythme mon voyage sera annulé
Location de voiture, hôtel, restaurant,, location de villa, billet d'avion, cela fait un beau chiffre d'affaire qui sera perdu tant pis plus eux s'il ne comprennent pas qu'on leur veut du bien
Vous pouvez publier ce texte si cela peut ouvrir les esprits bonne journée

3.Posté par Chevalier le 06/12/2021 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si les antillais n'avaient pas refusé le vaccin, ils ne se seraient pas tirés une balle dans le pied.
Il est même étonnant que des touristes viennent dans cette si peu accueillante et toujours en colere.
Les antillais ne sont jamais responsables de leurs actes. C'est toujours la faute à l'état.
Or désolé si les politiques locaux sont des incapables, cf dossier de l'eau, c'est bien de la faute des électeurs locaux.
L'état les a bien mis devant leurs responsabilités.
Inutile qu'ils continuent à toujours se prendre pour des victimes, ils sont entièrement responsables de ce qui leur arrive.

4.Posté par Pigeon jacqueline le 06/12/2021 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Annuler nos billets d' avion , à cause des grèves. (Connaissons les dernières grèves en Guadeloupe) moi 70ans mon mari 65 .
Billets non remboursable. Pris assurance Covid. Maladie remb avec carte bancaire. Et pour les grèves ??????? Les voyagistes pourraient prendre la décision.????. L humain est toujours pris en otage.
Donc cadeaux de Noël ??Perdu 1500€ de billets
Bonne fête de fin d année à vous tous sauf à moi
Cdt

Mm Pigeon Jacqueline à giffaumont 51290

5.Posté par NATHALIE SAASS le 06/12/2021 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Dans l'ensemble l'article est assez pertinent.
Ependant merci de rectifier au plus tôt : à part sur la commune de Sainte-Rose et environs ce que nous déplorons et condamnons bien évidemment, l'approvisionnement en vivres et carburant N'EST PLUS perturbé!!! Les stations touristiques sont toutes accessibles. En Basse-Terre il n'y a pas que Deshaies, il y a aussi Bouillante ! Venez vérifier par vous-même et cessez dire des conneries qui font encore plus fuir les gens !
Mais oui, ce couvre-feu inique qui pénalise énormément le.secruer de la restauration devrait au minimum être reporté à 22h. Tout le.monde comprendrait alors qu'il est établi pour la tranquillité d'esprit de tous !
Bien cordialement
Nathalie
Propriétaire de gîtes et monitrice de plongée bientôt à la rue

6.Posté par DA SILVA le 07/12/2021 03:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les syndicats Guadeloupéens doivent arrêter de penser que l'état est responsable de tout les maux et se prendre en main en réfléchissant à ce que eux peuvent faire pour rendre leurs Guadeloupe meilleure
Plus propre, plus accueillante, plus responsable leurs avenir dépend avant tout de leur actes, leur travail, leurs réflexions.
Ne pas tout attendre de l'autre et arrêter de regarder derrière jouer les victimes les erreurs du passé doivent servir d'exemple à ne pas reproduire pour que le présent et l'avenir soit meilleur il doivent se comporter en gens tolérant, positifs, responsables et respectueux

7.Posté par Schussmann Josette le 07/12/2021 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour, je suis désolée de penser que ce serait l’etat qui serait tenu pour responsable de l’arrêt de l’activité touristique en Guadeloupe, mais avant l’etat il serait bon de replacer les événements dans leur contexte ce sont les Guadeloupeens eux même qui en seront responsables en refusant de se faire vacciner ( refuser le pass sanitaire, c’est refuser la vaccination ! ) On ne peut pas risquer la vie de touristes vaccinés, (test PCR négatifs, pour entrer en Guadeloupe) au profit de gens qui la refuse . Se battre pour qu’il y est l’eau courante et potable partout , oui cela vaut le coup , mais pas mettre en jeu la santé de tous nos concitoyens métropole et dom en jeu.

8.Posté par Benoit Vincensini le 07/12/2021 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aujourd'hui pratiquement plus de barrage démonter par gendarmerie faut bien penser que ici en Guadeloupe c'est nais pas tout le monde qui est derrière les syndicats c'est une minorité ici faut bien penser que c'est de la r... qui ont fait des violences ici pas les grévistes car faut pas oublier que il faut déjà travailler pour être en grève

9.Posté par Jacques le 07/12/2021 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Né en Guadeloupe de parents/Grands parents Guadeloupéens.

Je pense que les problèmes de la Guadeloupe sont générés en grande partie par les Guadeloupéens,et tant que l'on sera confronté à ce déni collectif en refusant obstinément de comprendre cela, bien aidé il est vrai par les organisations syndicales noyautées par les indépendantistes, rien ne changera.
Des exemples :
L'établissement du sang organise une collecte pour une population qui a de gros problèmes de santé, à la fin de celle-ci vous avez 15/20 donneurs,il faut faire venir en urgence du plasma de cette France colonialiste.
Depuis des décennies et encore aujourd'hui le long des routes, à proximité des habitations, vous avez quasi quotidiennement des chiens écrasés qui pourrissent le ventre en l'air sans que cela ne dérange personne, il est vrai que c'est à l'état colonialiste de les évacués.
Ce même état colonialiste a financé en 2020 la réparation de 4000 fuites sur le réseau de l'eau, est-ce normal, il n'y a des organismes de distribution à qui cela incombe et qui auraient dû en amont établir un protocole de contrôle des canalisations?
Il n'y a pas de responsables d'institutions en Guadeloupe pour mettre fin au calvaire des citoyens qui encore aujourd'hui doivent être présents dès cinq heures du matin pour accomplir certaines tâches administratives en étant accueillis par un personnel arrogant et désagréable à souhait.
Dans de nombreuses municipalités vous avez pléthore d'employés qui creusent le déficit des communes en n'étant pas de surcroît productif, j'en connais beaucoup qui à 9h30 on déjà terminés leur journée, d'autres qui se pavanent dans des voitures de fonction sans habilitation, d'autres encore qui squattent les PMU.
La liste est longue très longue de la part de nos responsables qu'on devraient assumer, mais ce déni perpétuel nous enfonce dans les profondeurs du néant et fait le terreau de nos pyromanes.

10.Posté par Olivier le 07/12/2021 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mme schusmann les non vaccinés ne peuvent pas mettre en danger les autres concitoyens vaccinés, car le vaccin( soit disant) vous protège alors pourquoi avoir peur ? vu que vs avez déjà le remède dans vos veines. Une question, comment omicron a traverse les continents vu que tout le monde est testé dans les avions ????!!??!!
Bizarre l alcool le tabac tue beaucoup plus dans le monde et ont a jamais combattu sa.le taux de mortalité pour 390 000 personne est insignifiant et je rappelle qu on a pas beaucoup de vacciné donc sa fait peur au reste du monde que les Antilles soit dans le vrai ! Non au pass sanitaire et non a la vaccination

11.Posté par Zzapotec le 07/12/2021 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dire qu aucun touriste n a subi de violence est une ineptie.
Menaces insultes racket tentatives de vol des voitures en extirper les occupants etc.
Les témoignages sont nombreux.
Tous ceux qui demandent une exception pour le vaccin et où le pass font en creux la même démarche que les planteurs et leur lobby qui demandaient une exception pour le chlordequone.
Ensuite que le préfet qui prolonge au jour le jour un couvre feu qu il n a aucun moyen de faire respecter est une aberration et un ridicule de plus mais on a l habitude!
Le silence complice de la population est ce discrédité le plus la destination touristique et la réputation poudrière qui colle à la peau de la Guadeloupe.
Qu'ont fait nos élus pour assurer qu'il y ait de l eau dans les chambres d hotel ou les résidences touristiques, pour que les poubelles soient ramassées ou qu on change les ampoules des éclairages publiques?
Si peu , voire rien!
Accuser l État une fois de plus est un enfantillages de plus et ce monsieur qui a été tant de fois directeur de tant de choses devrait se poser d autres questions et se tourner vers les forces délétères et suicidaires qui agitent ce pays!

12.Posté par LOUISY le 07/12/2021 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Je suis mitigé par ces écrits, et reste entière d'accord avec les commentaires de Jacques. Quelques Je suis outré, voir désabusé par le comportement des syndicats en Guadeloupe et principalement l'UGTG, qui n'est pas dans la conciliation, mais dans la destruction sous prétexte qu'ils des comptes à régler avec l'Etat colonialiste. Mais mes chères compatriotes Guadeloupéen quand est-ce que vous prendrez le temps de mettre de la réflexion de la méthode de l'intelligence du tempérament et de la diplomatie dans vos propos comme savent le faire nos frères Martiniquais. À un moment il faut savoir cadrer ses revendications et définir ses besoins sans vocifération, sans menaces. Et c'est là le gros problème en Guadeloupe. En voulant obtenir des choses par des menaces ou des insultes cela ne résoudra pas les problèmes qui existent en Guadeloupe depuis des décennies. Oui l'Etat à failli sur certaines choses, oui il existe des castes de békés aux Antilles qui influencent les décisions gouvernementales, mais nos élus sont ils à la hauteur des exigences qu'impose la politique notamment. Ont ils une expertise approfondie pour mener ou orienter les politiques qu'ils souhaitent pour leurs territoires. Sont ils entouré d'experts compétents qui leur permettrait de mener à bien leurs politiques et développer leurs territoires. Et bien je dis non. Et cela se voit surtout lorsqu'un membre du gouvernement se déplace dans ses territoires ils ne savent pas quoi dire, quoi demander, quoi proposer. Le gouvernement à mis sur la table l'idée de l'autonomie, idée maintes fois réclamer par les partis politiques au pouvoir en Guadeloupe, notamment en demandant la domiciliation des pouvoirs et des décisions localement. Et bizarrement personnes ne veut saisir la perche tendu par le gouvernement en pensant que c'est un piège. Moi je pense que si aucun politiques ne veut franchir la porte entre ouverte par ce gouvernement c'est qu'ils n'ont de concret à proposer aux guadeloupéens. Et c'est là le gros problème aux Antilles. On préfère discutailler, s'invectiver sur les réseaux sociaux parce qu'attention derrière son écran son clavier on se sent plus fort qu'en public, s'insulter quand on est pas d'accord et là le "Cougniamanman" est de rigueur, sans jamais rien proposer ni s'investir dans un projet concret, réel et sérieux. On a peur Franchement, on préfère dans le confort que nous procure la mère patrie. Franchement je trouve affligeant et décevant.

13.Posté par Lolo le 07/12/2021 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Et quel est la personne qui veut aller en vacances où le virus circule sans problème ? Le gourou ou le remède miracle ne fonctionnent pas....quant aux syndicats... Je passe....
Visiblement l'argent braguette n'est pas satisfaisant...
Dommage que le raisonnable ne soit pas de mise

14.Posté par Bousso le 07/12/2021 16:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis tombé par terre
C'est la faute à Voltaire
Le nez dans le ruisseau
C'est la faute à Rousseau

15.Posté par Godard le 07/12/2021 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, je suis tout à fait d'accord sur les commentaires précédents pourtant je suis moi même une guadeloupeenne qui vit dans l'hexagone et viens en Guadeloupe lors des vacances où je profite pour mener une vie contemplative tout en observant mon peuple qui malheureusement ne fait que se plaindre de la mère patrie. Certes, le gouvernement français à des devoirs envers les divers départements d'outre-mer, mais les élus guadeloupéens ainsi que le peuple guadeloupéens et les syndicats ont également des devoirs. En 2009 j'ai vu le peuple guadeloupéens chantonner que la Guadeloupe est à nous et pas à eux. Malheureusement, je ne vois pas vraiment ce qu'ils font pour l'ile ? Si ce n'est s'egosiller contre la France ou revenir sur le passe. Ce n'est pas ainsi que l'on pas avancer.
Je pense qu"il serait temps qu'un tout un chacun se responsabilise et arrête de jouer aux enfants gâtés.
Certes je reconnais que la vie est chère, peu d'emplois pour les jeunes, le sol est contaminé par le chlordecone et certaines communes n'ont pas d'eau potable mais que font véritablement les élus locaux pour le peuple, si ce n'est se remplir les poches, courir les femmes et lancer leurs proches. Je pense en tant que guadeloupeenne, il serait temps que les salariés guadeloupéens attachent plus de valeur au travail en s' investissant vraiment sans pour autant croire qu'ils ne sont pas des esclaves. De nos jours aucun guadeloupéen qui vit sur l'ile n'a connu l'esclave donc qu'ils arrêtent de prononcer ce mot.
Par ailleurs, les élus locaux ont une grande part de responsabilité dans le dysfonctionnement de l'île car ils ne travaillent pas pour le peuple ou pour développer leur île mais surtout pour se remplir les poches et celles de leurs proches alors qu'il y a des guadeloupéens qui sont très compétents mais sans relation n'arrivent pas à avoir leur place au soleil et sont obligés de s'exiler.
Aussi, les élus ont un devoir de faire comprendre au peuple si une loi est votée au parlement elle s'applique également sur l'ile qui est un département français donc, il n"y a pas lieu de bloquer l'ile, de tout détruire ou de demander des exeptions pour quelques cas qui refusent de se faire vacciner en étant soignants, pompiers ou profs
Si ces personnes ne veulent pas se faire vacciner personne ne les obligent, mais qu'elles assument en leur âme et conscience leur destin, sans trouver un bouc émissaire qui peut être l'état ou le Préfet.
Enfin, en ce qui concerne le syndicat l"UGTG autant pour certaines revendications je l'approuve, mais la, je pense qu'ils vont trop loin à vouloir que l'état amnistie des voyous qui ont brûlés des bâtiments, piller,voler des magasins et également tirer sur les forces de l'ordre. Il me semble que la Guadeloupe n'est pas un repaire de bandits mais un département français donc ces exactions sont donc répréhensibles. Pour ma part ces jeunes doivent purger leur peine.
Je pense s'il serait temps que les syndicats et les élus s'assoient pour discuter sur les problèmes fondamentaux de l"ile afin d'avancer dans le but de faire prospèrer l'ile et non la détruire.
La période touristique arrive et aucune entente n'a pu être trouvée entre ces deux partis au détriment de nombreux guadeloupéens qui à ce jour ne peuvent pas travailler avec toutes ces manifestations stériles , destructrices et qui donnent une très mauvaise image de l'île et n'incite pas les investisseurs à investir sur l'ile s'il faut qu'à chaque manifestation ils soient pillés ou que leurs locaux soient brûlés.
Peuple guadeloupéens ressaisissez vous grandissez et sachez ce que vous voulez pour l'ile. Dans le calme, le respect et la fierté de voir votre île avancer plutôt que de la voir à feu et à sang.

16.Posté par Peraud le 07/12/2021 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à toutes ces personnes qui ont fait leurs commentaires auxquels je n'ai rien à rajouter si ce n'est que pour la part en tant que guadeloupéenne je suis tristesse voir et d'entendre les discours et actes négatifs de ceux qui disent vouloir le bien de leur île chérie mais qu'en réalité manipulent une partie des jeunes qui se retrouvent seuls devant la justice à aller en prison. Aucun de ceux qui les ont incité à ces méfaits ne sont et ne seront là pour les défendre et les aider. Je me souviens comme si c'était hier, de ce jeune kaïd qui avait eut le courage d'aller sur le plateau télé de canal 10 en février 2009, parce qu'il avait compris qu'ils avaient été manipulés, demander que toutes les exactions cessent et qu'à peine son allocution terminée, tout rentrait dans l'ordre. Bravo à cette personne qui je l'espère à trouver sa voie depuis lors. Également je me souviens de l'héroïsme de Monsieur Chalus maire de baie Mahaut en ce temps là qui était allez sur un des points chauds, c'est peu de le dire, pour tenter de "raisonner" et d'écouter les jeunes... Bref... Il y a des misères qui se voient et d'autres non. Il est toujours plus facile de juger que de comprendre mais c'est comme ça il faut faire avec et avancer pour GRANDIR.
J'espère sincèrement que les différentes parties s'entendrons au mieux. Personne ni rien n'est parfait. Nous devons composer, faire des concessions de part et d'autre dans le respect mutuel.

17.Posté par Posange le 07/12/2021 21:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir moun Gwadloup,
Je m'étonne des commentateurs précédents qui acceptent leur statut de spectateurs passifs de la "situation" dont souffre la Guadeloupe. C'est de colère dont s'agit. Colère qui trouve sa cause soit dans l'absence d'emplois, l'absence d'eau, l'absence de pouvoir d'achat, l'absence de respect des autres, l'absence de réponse du gouvernement. Et cette colère se répercute sur les autres. Que peut on faire pour calmer cette colère ? Créer des emplois dignes proposés en priorité aux jeunes personnes du territoire, régler le problème de l'eau rapidement, baisser les prix ou créer une sécurité sociale de l'alimentation, respecter son prochain et accompagner un dialogue entre l'État et le gouvernement . Dire que la Guadeloupe doit être plus accueillante je ne vois pas pourquoi ou en quoi cela apaisera la colère des jeunes surdiplomés sans emplois. Dire que la Guadeloupe doit se vacciner je ne vois pas bien en quoi cela calmera la colère de ceux qui n'ont pas d'eau au robinet (les personnes vaccinées doivent aussi accepter que le contexte sanitaire actuel n'est pas favorable aux voyages de complaisance). Dire que la Guadeloupe doit mettre fin au fonctionnement en fonctionnariat et apparentés, oui certes. Je ne vois pas en quoi cela calme les personnes sans pouvoir d'achat. Dire que les syndicats ou la société civile et les élus doivent s'asseoir et discuter ensemble, encore très bien, je ne vois pas comment cela apaisera ceux qui ne comprennent pas le retrait de l'Etat. Peut être faut il en premier lieu rappeler le partage de compétences entre l'Etat et la collectivité territoriale. Et en second lieu expliquer comment les fonds publics sont employés notamment au niveau de la région pour le développement économique (pas que le tourisme), faire des propositions d'emplois décents aux jeunes, pour favoriser le pouvoir d'achat. Enfin après la restitution un peu de bon sens guidera les actions de chacun. Ceux dans l'action ne sont pas dans la contemplation.
Courage et kimbé rèd

18.Posté par Valérie Roque le 09/12/2021 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article intéressant même si je ne partage pas certaines idées toutefois pertinentes. Mais vous savez, dans ce genre de crise, chacun prêche pour sa paroisse.
Ceux qui disent que l'état nous veut du bien ont encore cette arrière pensée coloniale que nous sommes des enfants et que nos parents ne veulent que notre bien. Ils n'ont pas vécu la politique de l'état que nous connaissons et que nous avons toujours connu dans les colonies. Ce n'est pas le même qu'en France hexagonale.
Je pense que nous sommes des citoyens majeurs et que nous méritons le respect pour ce que nous sommes et les choix que nous faisons quelque qu'ils soient.
Quant à comparer les différents choix de société et prendre de haut les autres nations,
c'est d'une petitesse d'esprit!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >










































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias