TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Héliades, Voyamar, Soléa... les TO du groupe Marietton ont les dents qui rayent le parquet !

Aurélien Aufort, directeur général du Groupe Marietton



Les vents sont favorables pour les tour-opérateurs du groupe Marietton qui a terminé son dernier exercice sur un Ebitda de 22 M€. Pour 2020, Voyamar, Héliades et Solea affichent des objectifs ambitieux. Le point avec Aurélien Aufort, directeur général du Groupe Marietton.


Rédigé par le Mardi 11 Février 2020

Quand le groupe Marietton a racheté Héliades, le TO perdait de l'argent. Après un an, nous avons réussi à renverser la tendance. Désormais Héliades affiche un résultat de 390 000 €.  - Photo DR
Quand le groupe Marietton a racheté Héliades, le TO perdait de l'argent. Après un an, nous avons réussi à renverser la tendance. Désormais Héliades affiche un résultat de 390 000 €. - Photo DR
TourMaG.com - Comment s'est déroulée l'année 2019 pour Voyamar et quelle est la tendance pour 2020 ?

Aurélien Aufort :
L'année s'est bien déroulée. Nous finissons sur un EBITDA de 6,2M€ pour un chiffre d'affaires de 100 M€. Entre septembre et décembre 2019, nous avons enregistré des prises de commandes en hausse de +30%, et nous poursuivons sur cette lancée en janvier 2020.

Les prises de commandes sur le premier mois de l'année affichent une progression de plus de 20%.

TourMaG.com - Est-ce qu'on peut parler d'un effet Thomas Cook ?

Aurélien Aufort :
Peut-être sur la partie Circuits qui affiche de grosses progressions. Mais la chute de Thomas Cook profite surtout à ceux qui sont vraiment des spécialistes des Clubs.

Je pense que nous progressons de manière globale et je suis d'ailleurs assez bluffé par les taux de croissance, c'est assez exceptionnel. La tendance est bonne et dans les réseaux de distribution les ventes tournent plutôt bien.

Toutefois il faut toujours rester prudent : ce que nous gagnons nous pouvons toujours le perdre rapidement... L'actualité autour du coronavirus en est l'exemple...

TourMaG.com - Justement quel est l'impact du coronavirus ?

Aurélien Aufort :
Nous avions sorti une brochure Asie. Comme tout le monde, cela tourne au ralenti pour cette zone, et les voyageurs se reportent sur d'autres destinations.

Un outil d'autotours totalement en ligne

TourMaG.com - Quelles sont les destinations qui tirent leur épingle du jeu ?

Aurélien Aufort :
Sur la partie circuit l'Amérique du Nord cartonne, l'Europe qui enregistre l'une des plus fortes croissances et l'Afrique Australe. L'Afrique du Sud est une de nos destinations phares et fait partie de notre top 5.

Et puis l'Egypte prend de l'ampleur et la Tunisie poursuit sur sa lancée.

TourMaG.com - Côté Clubs, est-ce que d'autres ouvertures se profilent ?

Aurélien Aufort :
Nous avons 6 Naya Clubs en Méditerranée (Croatie, Crète, Sardaigne, Majorque, Djerba et Hammamet). Nous prévoyons d'autres ouvertures en Europe, et nous nous posons la question du long-courrier....

TourMaG.com - Quelles sont les autres nouveautés pour la production Voyamar ?

Aurélien Aufort :
Nous allons développer les autotours en ligne. Le but est de proposer un inventaire conséquent sur de nombreuses destinations, avec le tout en ligne pour permettre aux agences de réaliser des autotours facilement : conception, devis et confirmation.

Nous allons également travailler sur la Laponie en Hiver en collaborant notamment avec les anciens clubs Jet tours sur la destination.

Héliades retourne dans le vert et vise un résultat à 1 M€ en 2020

TourMaG.com - Cela fait un peu d'un an que le groupe Marietton a repris Héliades. Comme se porte le tour-opérateur ?

Aurélien Aufort :
Quand le groupe Marietton a racheté Héliades, le TO perdait de l'argent. Après un an, nous avons réussi à renverser la tendance. Désormais Héliades affiche un résultat de 390 000 €.

Pour ce faire, nous nous sommes concentrés sur sa destination phare : la Grèce et nous avons gardé le Cap Vert. Nous avons enlevé toutes les autres destinations que le TO proposait et qui ne le mettaient pas forcément en valeur.

Nous avons établi aussi des synergies sur le back office : comptabilité, ressources humaines... Quant aux, forces vives (réservations, équipes commerciales, managers...) elles restent séparées.

Les équipes d'Héliades ont un savoir-faire impressionnant : ils connaissent la Grèce par cœur. Il fallait remettre toute cette expertise au centre.

TourMaG.com - Quel est le chiffre d'affaires d'Héliades et quels sont les objectifs 2020 ?

Aurélien Aufort :
Héliades, tout comme Voyamar a réalisé 100 M€ de chiffre d'affaires. Après les objectifs pour Héliades sont davantage tournés vers la marge que sur le chiffre d'affaires. Nous visons 1 M€ de résultat en 2020.

Pour 2020 la tendance est bonne. En intégrant le groupe Marietton le voyagiste a bénéficié de la force du réseau de distribution et cela a décuplé les ventes.

Montée en gamme en vue pour les Clubs Héliades

TourMaG.com - Y-a-t-il des nouveautés à venir du côté d'Héliades ?

Aurélien Aufort :
Héliades a déjà une belle production estivale. L'idée est de travailler sur l'hiver. Nous aimerions développer des destinations lusophones : Madère, Cap Vert, Açores et Portugal et peut être les rassembler dans une production dédiée. L'objectif serait d'en faire une spécialité.

Nous planchons également sur une production plus flexible : sur les durées de séjours, notamment.

TourMaG.com - Sur les Clubs Héliades pourrait-il y avoir du changement également ?

Aurélien Aufort :
Nous souhaitons donner aux Clubs Héliades une identité plus forte. Il faut que les agences de voyages sachent exactement ce que sont ces produits et ce qu'ils proposent...

Il manque une image de marque, et nous avons aussi la volonté de monter en gamme. Nous allons revoir la signalétique, augmenter le nombre d'animateurs, fixer un cahier des charges plus élevés aux hôteliers pour qu'ils deviennent une référence dans l'univers des Clubs.

TourMaG.com - Quel est l'enjeu pour les tour-opérateurs désormais ?

Aurélien Aufort :
Pour des tour-opérateurs, essentiellement B2B, l'enjeu est de répondre aux besoins des clients des agences de voyages. Le paysage a beaucoup évolué en 10 ans.

Les clients veulent partir tous les jours de la semaine et par forcément qu'une seule semaine. Il faut améliorer sans cesse nos temps de réponse, et aussi la qualité de nos produits.

Le petit prix d'il y a 10 ans n'a plus vraiment sa place en agence aujourd’hui.

TourMaG.com - Marietton est aussi actionnaire de Solea. Comment ça se passe ?

Aurélien Aufort :
Solea a des objectifs très ambitieux. Ils ont une production qui colle aux demandes des réseaux de distribution et surtout ils sont adossés à la chaîne hôtelière Sun, qui est vraiment d'une super qualité.

Pour le coup je pense que Solea profite de la faillite de Thomas Cook, avec de belles croissances. Alexandre Espitalier Noël (Directeur général de Solea ndlr) sait exactement où il va et comment il y va. Il est très structuré.

D'ailleurs entre Jean Brajon (DG de Héliades), Alexandre Espitalier Noël et moi, il y a belle osmose et c'est très agréable de pouvoir partager et se parler. Nous discutons beaucoup, cela apporte énormément.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5221 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance