TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo Partez en France  




Horizonia, le tourisme durable à la rencontre de ses acteurs

La 1ère édition du salon Horizonia à Lyon s’achève sur un bilan prometteur


Tendance de fond incontournable, le tourisme durable doit s’appuyer sur une offre concrète qui suscite des vocations, de la formation, de l’accompagnement, des investissements. C’est l’objectif du salon Horizonia, organisé par la division Greentech + de GL Events sur le site d’EuroExpo à Lyon.


Rédigé par le Jeudi 15 Septembre 2022

Des prestataires pour accompagner les porteurs de projets (©BC)
Des prestataires pour accompagner les porteurs de projets (©BC)
Cette première édition a dû attendre que les relents de la crise sanitaire s’estompent plus complètement, alors qu’elle était déjà prévue l’an passé. Parallèlement, la justification du concept a été renforcée par les attentes post-Covid.

Horizonia 2022 était aussi très majoritairement tournée en direction des exploitants de sites en France qui veulent affirmer leur orientation durable et les porteurs de projet qui veulent surfer sur une vague porteuse. Il s’inscrit dans l’objectif affiché du ministère en charge du Tourisme de faire de la France une destination exemplaire en la matière.

De nombreux concepts d'hébergement durable et confortable (©BC)
De nombreux concepts d'hébergement durable et confortable (©BC)
A travers les exposants, fabricants et concepteurs d’hébergements éco-durables, sociétés de services en commercialisation, labellisation, gestion, formation et les organismes institutionnels nationaux et régionaux, les exploitants actuels ou futurs de sites touristiques avaient de quoi se mettre en ordre de marche pour prétendre participer au développement du tourisme durable.

Plusieurs espaces dédiés aux conférences, workshops pratiques et des démonstrations en live complétaient le dispositif pour ouvrir des perspectives sur le développement du secteur ou répondre concrètement aux questions que peut se poser un professionnel du tourisme responsable.

Des ateliers pratiques se sont succédés pour apporter des réponses concrères (©BC)
Des ateliers pratiques se sont succédés pour apporter des réponses concrères (©BC)

La deuxième édition est déjà en préparation en septembre 2023

Florence Rousson-Mompo, directrice du pôle Greentech+ de GL Events (©BC)
Florence Rousson-Mompo, directrice du pôle Greentech+ de GL Events (©BC)
Pour la directrice du salon, Florence Rousson-Mompo, à la tête de la division Greentech + de GL Events, le bilan rapide de ce premier salon fait la démonstration qu’il répond aux besoins d’une filière en croissance.

« Nous avons pris le parti de nous concentrer sur la dimension hébergement du développement durable car nous pouvons apporter de bonnes réponses et de limiter volontairement l’offre à des entreprises qui font elles-mêmes la démonstration de leur engagement responsable », explique la directrice qui se projette déjà dans la prochaine édition.

Lire aussi : Horizonia, l’événement professionnel du tourisme durabl

« Avec 70 exposants qui représentent quelque 110 marques, nous avons déjà atteint une taille critique qu’il nous faudra compléter avec des offres complémentaires, notamment touchant à la mobilité douce, à la gestion des ressources en eau ou en énergie ».

Pour cette première édition, il a parfois été compliqué d’identifier les grands prestataires qui disposent d’une offre durable au sein de leur inventaire globale. De même, Florence Rousson-Mompo souhaiterait faire également davantage participer les écoles et instituts de tourisme qui préparent les futures générations d’opérateurs touristiques avec une préoccupation responsable.

Verdict l’an prochain pour la seconde édition du 12 au 14 septembre 2023, toujours à l’EuroExpo de Lyon.

La Région Auvergne-Rhônes-Alpes s’interroge sur le tourisme de demain

Guilhem Poncy du CRT Auvergne-Rhône-Alpes (©BC)
Guilhem Poncy du CRT Auvergne-Rhône-Alpes (©BC)
Le programme des conférences des trois journées de salon était dense et souvent orienté sur les tendances prévisibles qui confirment que la filière durable n’est pas qu’une passade pour bobos culpabilisées par leur empreinte carbone.

Les interrogations sur le tourisme de demain ont alimenté nombre de débats, rapports et webinaires. La réflexion menée par le pôle Étude Marketing du CRT Auvergne Rhône-Alpes, dirigé par Guilhem Poncy, a le mérite d’en résumer les grands enseignements en concentrant son attention sur deux générations qui seront les clients du tourisme des prochaines années : la génération Z des « digital natives », âgés de 12 à 25 ans et nourris aux injonctions de Greta Thunberg, et leurs petits frères et sœurs de la génération Alpha, au début d’un nouveau cycle, trempés dès leur plus jeune âge dans un univers immersif et virtuel. Ils seront les explorateurs quotidiens du Metaverse.

Le contexte très instable des crises sanitaires, climatiques et géopolitiques rend l’exercice de prévision plus incertain que jamais, mais quelques pistes sont déjà bien engagées, confortées par des signaux faibles et plus forts.

Un parcours client entièrement digitalisé

Sans grande surprise, le digital est intégré comme un élément moteur des attentes des voyageurs de demain, un voyageur épris d’immédiateté, impatient et demandeur d’un parcours client entièrement digitalisé de l’information, la réservation, le déplacement, la communication, … à travers toutes les applications possibles. Un parcours user-friendly, personnalisé et confidentiel.

L’expérience ultime sera totalement immersive via un avatar évoluant dans le Metaverse pour préparer son voyage ou s’y substituer. On s’attend à ce que génération Alpha passe au minimum une heure par jour dans un Metaverse qui remplacera progressivement les réseaux sociaux. Les entreprises s’y installent déjà virtuellement mais avec de vraies offres commerciales.

Une offre responsable pour lutter contre l'anxiété climatique

La consommation durable et responsable s’impose pour lutter contre une « anxiété climatique » qui s’installe à coup de rapports désespérants du Giec et autres lanceurs d’alerte.

La sobriété ne sera plus une option mais un comportement naturel de la vie quotidienne des jeunes générations, adeptes de la déconsommation, de la seconde main, du circuit court, de la maîtrise de son empreinte.

D’ores et déjà le voyageur conscient regrette que l’offre clairement durable ne soit pas à la hauteur des attentes en matière de protection de l’environnement, d’impact bénéfique local, d’hébergements responsables avec des preuves de l’engagement, d’itinérances douces, …

Une nouvelle offre tournée vers le bien-être et la déconnexion

Troisième élément de fond, une envie de bien-être, qui concerne les seniors et le Millennials dans un premier temps, mais qui finira par toucher les plus jeunes. Si ces derniers tendent à vouloir s’accepter comme ils sont, moins sensibles à leur image, les plus aînés sont motivés par le paraitre sain, par le besoin de déconnexion, voire de détox….

Toutes ces motivations, stimulées pendant le confinement, ouvre la voie à de nombreuses propositions de stages et évasions bien-être, méditation, yoga et ressourcement.

Au-delà de ces trois grandes tendances bien installées et favorables globalement au tourisme durable, la nouveauté marketing est bien que les comportements des générations Z et Alpha sont harmonisés quelle que soit l’origine géographique. La conscience générationnelle dépasse le caractère ethnique ou national des attentes.

Lire aussi : Progression spectaculaire des hébergements insolites en France


Rappelons que TourMaG et le Petit Futé organisent "Les Césars du Voyage Responsable".

Forts d’une audience mensuelle de plusieurs millions d’internautes, les deux titres assureront la promotion BtoBtoC des projets candidats.

Cet événement débutera en septembre 2022 avec la phase des votes qui durera jusqu'en février 2023.

La cérémonie des Césars du Voyage Responsable, quant à elle, aura lieu en mars 2023.

Si vous souhaitez candidater, prenez rendez-vous ci-dessous avec Fabien da Luz, DG associé de TourMaG.com.

A lire aussi : Césars du Voyage Responsable : “Il y a une urgence à agir dans notre métier…”



Lu 2019 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus









































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias