TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Jérôme Faucheur (Intermèdes) : "Le fonds de solidarité a été une véritable bouffée d'oxygène..."

l'interview de Jérôme Faucheur de Battisti, PDG d'Intermèdes



Intermèdes garde son cap malgré la crise. Fort d'une restructuration, et d'un déménagement, le spécialiste des voyages culturels veut croire en une véritable reprise dès 2022 sur le long-courrier. En attendant, Jérôme Faucheur de Battisti, PDG et ses équipes se concentrent sur la France, l'Italie et les destinations proches. Interview.


Rédigé par le Dimanche 20 Juin 2021

Jérôme Faucheur PDG d'Intermèdes :
Jérôme Faucheur PDG d'Intermèdes :
TourMaG.com - Comment Intermèdes a traversé cette année de turbulences liées à la crise du coronavirus ?

Jérôme Faucheur :
Globalement l'année dernière, nous avons mis comme beaucoup de nos confrères l'entreprise sous cloche. En mars 2020, nous avons dû rapatrier les clients, gérer les annulations et nous avons dû beaucoup travailler au plus fort de la crise.

Puis rapidement, nous avons mis en place l'activité partielle. Après une reprise en juillet, le soufflet est ensuite retombé à l'automne.

En octobre 2020, nous avons pris la décision de mettre en place une mesure de licenciements économiques qui a concerné 9 personnes. Nous avions compris que la crise serait longue et nous nous devions de prendre des mesures fortes pour éviter que nos pertes financières ne se creusent davantage.

Ce type de situation étant inédit chez Intermèdes, il est naturel que cette mesure ait pu être vécu comme un traumatisme, par ces 9 personnes évidemment, mais également par le reste des équipes.

Intermèdes compte aujourd'hui une petite quarantaine de collaborateurs.

"Nous sommes sûrs que nous allons passer l'orage. "

Nous avons également stoppé les coûts marketing et réduit nos coûts fixes. Nous déménageons d'ailleurs le siège de l'entreprise dans le sentier à Paris, pour des locaux plus modernes et moins chers.

Cela ne concerne pas notre agence Rue de Mézières dans le 6e arrondissement de Paris. Cela ne change rien pour les clients.

Le gouvernement nous a heureusement beaucoup aidés avec l'activité partielle et les exonérations des charges. Mais surtout depuis décembre, le fonds de solidarité a été une véritable bouffée d'oxygène.

Je tiens à saluer l'action du SETO et des Entreprises du Voyage qui ont fait un travail de lobbying auprès du gouvernement mais qui nous ont aussi aidés à mettre en œuvre toutes ces mesures.

TourMaG.com - Etes-vous serein quant à l'avenir ?

Jérôme Faucheur :
Nous avons obtenu un Prêt garanti par l'Etat au mois de juin 2020, et nous avons réalisé une 2e partie de PGE en 2021. Nous avons de quoi tenir. Nous sommes ultra-sereins. Nous sommes sûrs que nous allons passer l'orage.

Nous commençons à voir le bout du tunnel. Nos équipes sont heureuse de se retrouver. Ce déménagement c'est aussi un nouveau départ et une page qui se tourne pour repartir.

Avoirs : "la deadline de septembre ne me fait pas peur du tout"

Intermèdes propose dans le cadre de ses Echappées Culturelles, le Château-hôtel Le Choiseul 4* à Amboise - DR intermedes
Intermèdes propose dans le cadre de ses Echappées Culturelles, le Château-hôtel Le Choiseul 4* à Amboise - DR intermedes
TourMaG.com - Justement comment se passe la reprise ?

Jérôme Faucheur :
L'activité est repartie très fort depuis la mi-mai. Il a fallu le 19 mai, date du déconfinement pour que nous réengrangions des réservations.

Habituellement notre clientèle dont la tranche d'âge est comprise entre 55 et 65 à 70 ans réserve très tôt. Elle se projette sur 8 ou 9 mois. Aujourd'hui elle réserve pour juillet, août et septembre. C'est très nouveau pour Intermèdes.

Dans ce contexte la France et l'Italie sont plébiscités. 90% des réservations concernent ces deux destinations. Nous avons ensuite un peu de Grèce, Allemagne-Autriche, la Suisse.

Environ 50% de ces réservations concernent des avoirs émis dans le cadre de l'ordonnance du 25 mars 2020, et 50% des nouvelles réservations.

TourMaG.com - Appréhendez-vous le remboursement de ces avoirs pour la rentrée ?

Jérôme Faucheur :
Notre clientèle est très fidèle et extrêmement compréhensive. Nous n'avons d'ailleurs pas attendu l'ordonnance du 25 mars 2020 pour proposer des avoirs. Et c'est quelque chose que nous avons l'habitude d'utiliser.

L'ordonnance nous a donné un cadre juridique. La deadline de septembre ne me fait pas peur du tout car nous avons de la trésorerie, et les demandes de remboursements seront assez limitées. Nous avons des clients qui ont déjà accepté un deuxième avoir, après une deuxième annulation de voyage.

Partenariat avec Asia : "Nous avons d'ores et déjà engrangé plusieurs dizaines de réservations"

TourMaG.com - Comment se passe le partenariat avec ASIA, qui a été noué notamment pour trouver une solution de voyage pour consommer ces avoirs justement ?

Jérôme Faucheur :
C'est une super solution pour recaser certains départs long-courriers. Nous avons d'ores et déjà engrangé plusieurs dizaines de réservations. Nous sommes satisfaits et nous pensons vraiment que ce n'est que le début.

Nous pouvons vraiment aider les agences sur les avoirs. Nous avons fait pas mal de formation et de visio-conférences pour expliquer cela aux agences de voyages.

TourMaG.com - Est ce que cette expérience avec le réseau tiers pourrait vous donner des idées d'ouverture plus large de vente en B2B ?

Jérôme Faucheur :
C'est intéressant de voir la manière dont cette relation commerciale fonctionne. Toutefois la distribution par un réseau tiers a un coût important. Nous n'avons pas vocation de distribuer massivement notre production en B2B, mais de manière ciblée pourquoi pas.

La France cartonne

TourMaG.com - Les prestataires à destination ainsi que les réceptifs ont beaucoup souffert de la crise également, parfois avec moins voire aucune aide de la part de leur gouvernement. Quelles sont vos relations à l'heure de la reprise ?

Jérôme Faucheur :
Comme je le disais la reprise concerne des voyages à court terme. Dans le cadre de nos GIR, les équipes doivent tenir les stocks. Elles doivent faire preuve de fliexibilité pour garder les stocks aériens et hôteliers.

Nous privilégions le dialogue. Pour les réceptifs nous gardons le contact. Nous savons que la situation est compliquée. Nous collaborons avec des réceptifs sérieux et solides et dès que nous pourrons garantir les voyages à nouveau notamment sur le long-courrier, nous leur donnerons de la visibilité.

TourMaG.com - Effectivement le long-courrier est encore bloqué pour l'instant. Dans ce contexte, la France a t-elle véritablement tiré son épingle du jeu ?

Jérôme Faucheur :
Oui la France cartonne. Nous avons mis le paquet sur la destination, qui n'est pas nouvelle chez nous. Et nous avons encore rajouté des propositions de voyage.

Nous avons notamment lancé des Echappées Culturelles. Cette formule de 4 jours en hébergement de charme, dans des demeures historiques ou de beaux établissements, comprend qu'une seule journée avec guide conférencier.

Nous touchons une nouvelle clientèle qui souhaite davantage de liberté dans leur séjour, avec tout de même une touche culturelle. Ces séjours que nous proposons à Bordeaux, Lyon, Strasbourg, en Bourgogne et dans les Châteaux de la Loire fonctionnent très bien.

TourMaG.com - Pensez-vous que les voyages culturels, à forte valeur ajoutée seront plus résilients face à la crise actuelle ?

Jérôme Faucheur :
Nous avons passé une année et demi difficile. Je suis convaincu que les voyages culturels qui ont du sens et une forte valeur ajoutée tireront leur épingle du jeu. Nous avons un savoir-faire reconnu qui nous permet de voir l'avenir sereinement.

Un nouveau site Internet et une nouvelle production 2022

TourMaG.com - Planchez vous sur la production 2022, quelle place aura le long-courrier ?

Jérôme Faucheur :
Le long-courrier représentait 50% de notre volume avant la crise, il avait donc une place très importante. Pour 2022 effectivement nous préparons une nouvelle production avec une vraie place au long-courrier. Ce serait une belle surprise de réaliser quelques départs dès l'automne ou la fin de l'année sur le long-courrier, mais je pense que la véritable reprise s'amorcera en 2022.

Nous envisageons d'étendre également les Echappées culturelles sur les capitales européennes. Dans notre viseur notamment Bruxelles.

TourMaG.com - Avez-vous mis à profit la pause forcée pour travailler sur de nouveaux projets ?

Jérôme Faucheur :
Oui depuis la mi-mai nous avons mis en ligne un nouveau site internet sur lequel nous travaillons depuis un an. C'était un projet stratégique pour nous.

Les premiers retours sont hyper encourageants. Sur le module marchand, nous sommes désormais beaucoup mieux armés qu'avant. Le nouveau site devrait participer à faire repartir les ventes.

Nous avons également des projets sur le volet RSE, mais il est encore tôt pour vous en parler.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1882 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias