TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


LCI : Laurent Abitbol demande à l'Etat de choisir ses mots en matière de communication sur le coronavirus

Il était l'invité de Pascal Perri



Laurent Abitbol, président de Selectour et Havas Voyages, était l'invité de Pascal Perri sur LCI pour parler de l'impact de l'épidémie de coronavirus sur le secteur du tourisme. Baisse de réservations de -30% sur le loisir et recul de 50% de l'activité business travel... Laurent Abitbol demande notamment à l'Etat de choisir ses mots en matière de communication sur le coronavirus.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 4 Mars 2020

Laurent Abitbol sur le plateau de LCI - DR
Laurent Abitbol sur le plateau de LCI - DR
Face à l'épidémie de coronavirus, les professionnels du tourisme sont en première ligne.

Laurent Abitbol, président de Selectour et de Havas Voyages, était l'invité de Pascal Perri, dans son émission Perri Scope.

Sans être alarmiste, le président du groupe Marietton ne cache pas la baisse d'activité : "Selectour, Havas nous avons de quoi tenir 4, 5, 6 mois, mais la situation de ne peut pas durer indéfiniment".

Il évoque certains signes positifs : "nous avons les moyens d'attendre et la baisse de chiffre d'affaires a été moins importante hier qu'avant hier."

Il indique, par ailleurs, que "les Français n'ont pas annulé leur voyage, seulement 3 à 4%". Les réservations, en revanche, sont en retrait de 30%. "Mais ajoute Laurent Abitbol, des clients continuent toujours de réserver".

"Nous avons besoin de l'Etat"

Dans le business travel en revanche, le recul est nettement plus sensible. "Il y a des ordres des entreprises à leurs collaborateurs qui interdisent les voyages. Il y aussi la peur du confinement.

Et puis ces entreprises sont aussi touchées par la crise du coronavirus et elles baissent leurs coûts. Résultat : nous sommes à -50% sur le business travel, c'est considérable".


Toutefois, Laurent Abitbol reste serein : "par expérience, je sais que ces situations ne durent pas". Sur le plateau de LCI, le président de Selectour et de Havas Voyages a rappelé suivre les recommandations du SETO et des Entreprises du Voyage en matière de report et d'annulation.

Ce qui inquiète surtout Laurent Abitbol, c'est la communication du gouvernement : "nous avons besoin de l'Etat. Il faut qu'il nous aide dans le choix des mots", faisant référence à l'alerte du Quai d'Orsay qui indique qu'il est "préférable de différer les déplacements à l’étranger, dans toute la mesure du possible."

Ce dernier a encore bon espoir de faire rectifier cette phrase. "Nous avons quelques députés amis sur le coup" a-t-il lancé.

Retrouvez l'intervention de Laurent Abitbol à partir de 29'30


Lu 4458 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance