1998 - 2018  BRAVO ET MERCI  LES BLEUS !
TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : le guide de HNA s’est pris les pieds dans le muret…

L’édito de Dominique Gobert



Ainsi que se plaisaient à l’annoncer les Indiens des plaines d’Amérique du Nord, « c’est un beau jour pour mourir ». Je ne sais pas si c’était un beau jour pour Wang Jian, patron du groupe chinois HNA, mais il est bien mort en France, dans une petite commune de Provence…


Rédigé par le Mercredi 4 Juillet 2018

La récente disparition de Wang ne risque pas d’avoir de conséquences immédiates sur l’avenir de la plateforme - DR
La récente disparition de Wang ne risque pas d’avoir de conséquences immédiates sur l’avenir de la plateforme - DR
57 ans, chinois et fondateur de l’un des plus gros groupes chinois, spécialisé (si l’on peut dire) dans le tourisme et le transport aérien, Wang Jian et son groupe commençaient à défrayer la chronique.

Faut dire que ces Chinois-là, ça ne lésinait pas dans le rachat de tout ce qui se présentait et il semble bien que la France et certaines de ses entreprises aient fait partie de leurs domaines de prédilection.

Et que, selon certains experts financiers, ça commençait sacrément à sentir le pâté pour un conglomérat qui accusait environ 80 milliards d’euros de dettes !

Il est mort bêtement, Wang Jian (mais la mort peut-elle être autrement que bête ou stupide) ! En villégiature à Bonnieux, l’une des plus belles communes de Provence, il n’a rien trouvé de mieux que de monter sur un parapet, selon les gendarmes, afin de se faire photographier. Ou peut-être de réaliser une de ces grandes conneries égocentriques que l’on nomme selfie.

En tout cas, ce pauvre Wang a chuté de son parapet. Il est mort !

Dominique Gobert
Dominique Gobert
Accident ? Surement, mais en même temps peut-être un sacré coup dur pour quelques entreprises françaises dans lesquelles le bon Wang avait investi largement.

Quitte à y laisser nombre de plumes, mais ce n’est pas la question céans (damned, je m’améliore) !

Notamment envers Aigle Azur, laquelle et malgré l’arrivée à sa tête de Frantz Yvelin, ex-patron de La Compagnie, semble encore chercher sa voie.

Entre la desserte de l’Algérie, l'ouverture vers la Chine et le Brésil, la desserte toujours plus ou moins mouvementée de Moscou et l’arrivée encore suspendue à quelques fonds de nouveaux aéroplanes, tout ceci reste encore compliqué !

D’autant que la situation d’HNA, contrainte à se séparer de nombreux actifs afin de faire face à sa dette colossale, avec la mort brutale de son président, devient de plus en plus délicate.

Et l’aéroport de Toulouse, longtemps agité par les allers et venues de son actionnaire chinois, Casil Europe, lui-même filiale du groupe HNA ?

Pour l’instant, la récente disparition de Wang ne risque pas d’avoir de conséquences immédiates sur l’avenir de la plateforme. Faut dire aussi que, de ce côté-là, les Chinois ne se sont pas privés pour ponctionner les réserves financières, sans pour autant songer à son développement immédiat.

Le patron de l’aéroport, Jean-Michel Vernhes, en avait d’ailleurs fait les frais, son profil « pas assez financier » ne convenant pas trop aux Chinois du groupe !

Dans le communiqué publié hier, le groupe HNA indique : « Nous pleurons la perte d'un dirigeant exceptionnellement doué et d'un modèle, dont la vision et les valeurs continueront à servir de guide pour tous ceux qui ont eu la chance de le connaître ».

Certes. En attendant, le « guide » aurait mieux fait de s’assurer de l’endroit où il mettait les pieds…

Lu 4102 fois

Notez



1.Posté par redbar le 05/07/2018 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il est certain que la disparition tragique de ce dirigeant quelque peu mégalomane pourrait entrainer des changements drastiques dans la politique du groupe HNA vis-à-vis de ses filiales. Aigle Azur et Azul au Brésil y seraient directement exposées. Mais la mégalomanie a déjà atteint un nombre de plus en plus croissant de chinois et son successeur pourrait encore y croire. Plus préoccupant demeure la politique isolationniste des États-Unis qui risque d’emporter la Chine dans une possible récéssion.

2.Posté par Alice F. le 05/07/2018 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Monsieur Gobert, chère équipe de Tourmag.
Je suis diplômée d'un Master de Tourisme et Gestion de communication, Master durant lequel j'ai de nombreuses fois consulté vos articles Tourmag, vivement conseillés par mes professeurs et maîtres de conférences. Vous me voyez aujourd'hui outrée et déçue de cet article présent. Comment Tourmag peut donc accepter qu'un article, aussi mal écrit et peu objectif que celui-ci, soit publié sur votre site. Cet écrit ne présente aucun style journalistique si ce n'est celui de la langue orale et de la critique ! Monsieur Gobert, il s'agit ici du décès d'un être humain, qui comme vous avait une famille et peut être même des enfants. Sa mort est, je vous l'accorde, surprenante, mais il ne vous appartient en aucun cas de juger ce Monsieur ou ses actes. Ceci n'est pas un article, ceci n'est pas digne d'être publié par Tourmag. Pour reprendre votre style inacceptable, il faut croire que la qualité de l'information se perd énormément de nos jours

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle