TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo DestiMaG  



La gastronomie, partie intégrante de la culture coréenne


Découvrir une culture dans son intégralité passe aussi par la découverte de la gastronomie locale. La Corée du Sud n’y échappe pas avec ses plats hauts en couleurs.
Voici une sélection des incontournables de la gastronomie coréenne à absolument tester durant un passage dans la péninsule.


Rédigé par Cap Corée le Lundi 22 Avril 2024

© Shutterstock
© Shutterstock

Le barbecue


Le barbecue coréen est sans aucun doute un des plats le plus connu et recommandé à faire pendant un voyage en Corée.

La méthode de cuisson bien spéciale et toutes les sauces et accompagnements allant avec la viande rendent vraiment l’expérience unique. Le type de barbecue que vous ne pourrez pas revivre ailleurs qu’en Corée.

Le barbecue coréen est servi avec plusieurs plats d’accompagnements et plus principalement avec des feuilles de sésame et de laitue où sera déposée la viande grillée, le tout assaisonné avec de la sauce piquante et du gingembre en lamelle.

© Cap Corée
© Cap Corée
Un repas incontournable à absolument essayer au moins une fois !

La nourriture de rue

© Shutterstock
© Shutterstock
Ttteokbokki (gâteaux de riz épicés), Hotteok (pancake fourré au miel, à la cannelle et avec différentes noix), Hotdog, Gyeran ppang (gâteau à l’œuf), Dakgangjeong (poulet frit à la sauce), Bungeo-ppang (gâteau en forme de poisson fourré aux haricots rouges), en ne citant que les plus connus, la nourriture de rue ne manque pas et surtout elle ravira tous les palais. On peut tout y trouver, que ce soit à base de légumes, de viande, de poisson etc… Même les becs sucrés y trouveront leur bonheur !

Historiquement, nous pouvons retrouver des traces de la nourriture de rue dès le milieu des années 1900, juste après la guerre de Corée. Les vendeurs vendaient leur cuisine aux habitants locaux et aux personnes à faible revenu. C’était une manière rapide et bon marché de manger avant de se rendre au travail.

Il ne faut pas hésiter à flâner dans les rues et vous trouverez sans aucun doute un vendeur dans une rue principale qui vous fera découvrir une autre merveille de la nourriture coréenne.

La nourriture au service de la santé

© Coupang
© Coupang
La nourriture coréenne est vaste, tout comme ses bienfaits. Les coréens apportent une grande importance aux bienfaits que les aliments peuvent procurer. C’est pour cela qu’ils utilisent des ingrédients connus pour être bon pour la santé comme le ginseng dans le Samgyetang (soupe de poulet) apportant énergie principalement en plein été, le fameux Kimchi (choux mariné et épicé) riche en probiotiques ou bien le Haejangguk qui est une soupe à base de bouillon d’os de boeuf, qui soi-disant aide à la récupération les lendemains de grosses soirées. Elle atténuerait le lendemain les effets pas très agréables de l’alcool.

Encore une bonne raison de tester la nourriture coréenne !

L’alcool coréen

Dernier mais pas des moindres, l’alcool coréen tient une place très importante dans la culture de la péninsule. Considéré comme une manière de se rapprocher des gens, de créer des liens et de se libérer du stress après une grosse semaine de travail, vous pourrez voir très souvent le vendredi soir des groupes d’amis et de collègues boire ensemble.

Naturellement, les coréens sont adeptes des boissons tel que la bière et le vin mais ils ont également des alcools typiques du pays qui sont encore plus indispensables durant un bon repas ou une soirée.

En commençant par le soju. C’est un alcool fait traditionnellement à base de riz (mais certaines marques remplacent le riz par d’autres sources d’amidons). Sa teneur en alcool varie mais la version la plus commune est environ à 20%. C’est un alcool transparent qui se boit sous forme de shot. Son prix varie entre 1100 wons (environ 80 centimes) et 5000 wons (environ 3.43 euros) la bouteille.

Ensuite, nous avons le makgeolli, second alcool le plus populaire de Corée. Il est souvent comparé à un vin de riz. Sa fabrication débute à partir de riz préalablement cuit, le tout mélangé à des levures et de l’eau. Le tout est fermenté durant plusieurs jours.

Sa consistance est laiteuse et plus sucré que le soju. Son taux en alcool est également plus faible (environ 6 à 8% d’alcool).

C’est un alcool que les coréens aiment déguster les jours de pluie, accompagné d’un jeon (pancake salé).

La magkeolli coûte un peu plus cher que le soju. Environ 1800 à 2200 won pour une bouteille de 800ml.

Laissez-vous charmer par la gastronomie coréenne ! Elle n’a pas fini de vous étonner.

Contact



Lu 2028 fois

Tags : Cap Corée
Notez











































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias