TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo DestiMaG  




Laponie suédoise : voyage dans l'autre pays des rêves

La Laponie suédoise s'ouvre au tourisme


Durant quelques jours, une dizaine de professionnels du voyage ont pu découvrir les charmes revigorants de la Laponie. Cette région du monde s'étend de la Russie, à la Norvège, en passant par la Finlande et la Suède. C'est dans le Royaume enneigé et enveloppé sous une épaisse couche de glace, que les agents de voyages ont pu faire des sorties en raquettes, chiens de traineau ou encore buggys des neiges. Chaussez vos après-ski et combinaisons nordiques, puis plongez dans le pays des rêves des petits et des grands !


Rédigé par le Vendredi 26 Janvier 2024

Vous connaissez sans doute le slogan, d'un célèbre parc d'attraction se qualifiant comme le pays des rêves.

S'il l'est pour les plus petits, Disneyland ne l'est pas toujours pour les parents.

Sa version moins artificielle et plus authentique se trouve en Laponie. Dans ce territoire glacé, quelque peu ébranlé par le dérèglement climatique, les voyageurs peuvent y vivre leurs songes les plus chers qu'ils soient enfantins ou plus récents.

Il faut dire que la Laponie regorge d'expériences ayant marqué une grande partie de nos imaginaires, du Père Noël à la mythique balade en chiens de traineau.

Et quoi de mieux qu'un voyage pour appréhender une destination encore assez peu connue des voyageurs français, puisque la dizaine d'agents de voyages spécialistes des groupes, ainsi que votre préposé, ont posé leurs valises et doudounes à Luleå (prononcer Luléo en Suédois) sur invitation de Quartier Libre.

Redoublez vos chaussettes, enfilez vos gants et craquez quelques chaufferettes, nous vous invitons à découvrir une autre version de la Laponie, loin des nuées de touristes, dans un cadre un peu plus intimiste.

Laponie suédoise : Lulea, une nouvelle destination touristique

La cité portuaire de 75 000 habitants, 7e ville du pays, en termes d'habitants (tout de même !) s'ouvre tout juste au tourisme.

Elle se distingue alors de Rovaniemi, la mégastar de la Laponie, mais cette fois-ci finlandaise.

Jusque-là, Lulea s'est fait un nom dans le royaume grâce à son port et sa mine de fer, lui assurant une certaine prospérité.

Si à 55 kilomètres, Pitea est-elle régulièrement envahit de touristes estivaux, avec l'une des plus grandes bases balnéaires de Scandinavie, sa presque (voisine) profite de l'expérience de Quartier Libre, pour s'ouvrir au tourisme hivernal.

En plus de bénéficier d'un aéroport international, mais aussi occupé par l'armée locale, la ville jouit d'un environnement exceptionnel, avec pas moins de 1 312 îles, criques et récifs.

Elle est surtout entourée par une nature préservée.

Autant d'atouts qui en font une parfaite base pour rayonner dans la région.

De plus, ses artères permettent de s'adonner au shopping, avec parcimonie (vous y trouverez seulement 1 boutique de souvenirs), de découvrir la culture locale et prendre le pouls de la population, en fréquentant les quelques bars de la cité.

Ici le foot n'est pas le sport roi. Les jeunes délaissent volontiers les crampons pour les patins à glace.

Il est d'ailleurs possible d'en louer ou utiliser des sparkstötting (sorte de Trottinette des neiges) pour patiner sur... la mer Baltique bordant la ville !

Les températures extrêmes figent l'eau, sous une épaisseur pouvant atteindre plusieurs dizaines de centimètres, de quoi y faire rouler des voitures et même y poser des... avions, rien que ça.

Laponie suédoise : Des activités en plein air... malgré les - 30 degrés

En Laponie suédoise les rêves ne sont pas réservés qu'aux enfants - Crédit photo : RP
En Laponie suédoise les rêves ne sont pas réservés qu'aux enfants - Crédit photo : RP
Durant ces quelques jours loin des tumultes du monde moderne, il est possible de s'aventurer sur diverses étendues glacées. Assez peu de liquide ne résiste aux conditions extrêmes infligées par la météo locale.

Marcher sur la mer baltique entièrement gelée est tout aussi inouï que perturbant pour les sens.

C'est aussi sur cette étendue figée et après quelques minutes d'effort pour percer l'épais manteau de glace, qu'il est possible de lancer son hameçon pour s'adonner à la pêche.

Alors que les poissons mordent avec discrétion, l'activité permet surtout de se rendre compte de la rudesse des conditions de vie, dans cette contrée.

Par - 33 degrés, la patience peut devenir mortelle.

Au bout de quelques minutes seulement, sans gant, le sang déserte les extrémités et les doigts sont difficiles à bouger. De plus, le froid... brûle littéralement la peau.

Le voyage n'est pas toujours de retrouver le confort de chez soi à des milliers de kilomètres.

Alors, comme dirait l'autre : sortez bien couvert. Pour cela remisez dans votre valise, vos vêtements en coton et glissez-vous dans des combinaisons spécialement prévues pour affronter de telles conditions climatiques.

Bien équipé, il est possible de vivre normalement et même de se baigner dans la mer baltique !

C'est du moins, l'activité proposée au départ de Pitea, à bord d'un brise-glace.

L'expérience n'est pas seulement réservée aux plus téméraires, puisque les voyageurs sont munis d'une combinaison de flottaison spécialement conçue pour ne pas ressentir le froid de l'eau.

Laponie suédoise : le slow tourisme et la vie douce

Une activité qui pourra sans doute en faire rêver certains, même si à l'heure où la glace recule un peu partout sur la planète, vouloir la briser peut être désolant.

Préférez à contrario, l'escapade en chiens de traineau.

Au niveau de l'imaginaire collectif, une telle sortie, place la Laponie au sommet des destinations de rêves de bien des adultes. Les chiens permettent alors de s'aventurer dans des forêts et sentiers, loin de toute activité humaine.

Le voyage devient alors une aventure. Les paysages rappellent ceux décrits par Jack London.

Par contre, une fois que le thermomètre frise les -25 degrés, les motoneiges et les chiens de traineau doivent rester aux abris, sous peine de casser les engins ou de causer des blessures aux animaux.

Il est possible de se balader, faire des raquettes et découvrir la faune locale ou tout simplement prendre son temps.

Monter à une telle latitude est une véritable expérience de vie.

Le soleil n'est visible que 5 heures par jour, entre 9h30 et 14h15. Si cela peut représenter un problème sur le moyen ou long terme, durant quelques jours, profiter de journées aussi courtes est pratiquement un exutoire.

La frénésie n'existe pas vraiment. Les boutiques ferment à 18h en pleine semaine et 16h le week-end. Même le restaurant de l'hôtel Scandic ouvre ses portes et son buffet à... 17h. Le bar les referme à 22h.

Il est agréable de découvrir une autre façon de vivre, plus douce, moins trépidante.

En Laponie, le tourisme n'est pas seulement slow (lent), la vie l'est aussi.

"L’immense majorité des gens ne voyagent pas pour rencontrer d’autres personnes, mais pour se découvrir eux-mêmes," nous expliquait, la sociologue Saskia Cousin.

Laponie suédoise est aussi une terre de culture

En Laponie suédoise les rennes ne peuvent être élevées et détenues que par le peuple Sami - RP
En Laponie suédoise les rennes ne peuvent être élevées et détenues que par le peuple Sami - RP
Dans ces moments, où les heures s'étirent et dans des contrées, où la rencontre avec l'habitant n'est pas toujours aisée, il est possible de se révéler à soi même.

Entre le manque de lumière et les changements de température, passer du froid glacial de l'hiver, à la chaleur étouffante d'un sauna et votre organisme prend une claque de 80 degrés, en l'espace de quelques minutes.

La fatigue est un autre élément à prendre en compte, pour bien appréhender cette destination.

La culture est aussi présente. La Laponie couvre 4 pays, mais possède un peuple autochtone ayant donné son nom à la région.

Les Samis, des nomades éleveurs de rennes sont encore les seules personnes autorisées, par la couronne de Suède, à posséder les animaux tractant le traineau du Père Noël !

Il est possible d'en rencontrer, comme à Cape Wild, une réserve d'élans et de rennes.

Autre rencontre mythique, celle avec les aurores boréales. Avec un peu de patience, lors d'une belle soirée dégagée, vous pourrez alors voir quelques vagues lumineuses zébrer les nuits suédoises, depuis la fenêtre de sa chambre d'hôtel.

Un véritable moment de magie, pour les grands et les petits. Tout comme la visite du père Noël... suédois. Il faut bien préciser pour éviter les déconvenues.

En Suède, le vieux monsieur n'a fait son apparition que tardivement, dans les livres d'histoire. Il est au fil du temps devenu un croisement entre un troll (croyance populaire dans les campagnes) et Saint-Nicolas.

A Gammelstad, où Monsieur et Madame Noël ont leur quartier, durant l'hiver, le vieil homme n'a pas la barbe blanche, mais grise. Le sapin est lui aussi plus sobrement décoré, qu'en Finlande, tout comme l'ambiance dans sa maison.

Dans la ville-église, vous rencontrez un personnage, mais ne visitez pas son village.

Pour les amoureux de cultures nordiques, l'ancien emplacement séculaire de Lulea est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Vous l'aurez compris, la Laponie est une destination exotique, à seulement 3h d'avion de Paris. Elle offre aussi bien pléthore d'activités, qu'un cadre reposant, pour vivre son séjour en fonction de ses envies.

Et maintenant, donnons la parole aux professionnels du tourisme !

L'avis d'Amelie Pavageau (Tourisme et Loisirs) : "La Laponie se vit comme une expérience"

"on ne « consomme pas » la Laponie, on la ressent" selon Amelie Pavageau - RP
"on ne « consomme pas » la Laponie, on la ressent" selon Amelie Pavageau - RP
"La Laponie est une destination Grand Froid qui se vit comme une expérience…où la nature vous challenge, on ne « consomme pas » la Laponie, on la ressent.

Une nature préservée, dont les paysages époustouflants se méritent.

On ne part pas en séjour Laponie comme on part aux Canaries.

J’adhère totalement au positionnement de Quartier Libre sur la Laponie suédoise, avec l’idée de limiter les volumes, pour ne pas tomber dans le tourisme de masse et être dans le respect des Suédois qui nous accueillent. Des valeurs qui sont en adéquation avec celles portées par nos structures du Tourisme Social.

Les prestations Quartier Libre sont de qualité, et l’organisation est top, avec des guides compétents pour accompagner les voyageurs dans cette immersion.

Le contenu des activités est suffisamment diversifié pour que chaque typologie de client puisse profiter pleinement ! de 7 ans à 77 ans !!

Une destination qui mérite d’être mise en avant et qu’elle soit favorisée par les CSE pour un accès encore plus large aux salariés et leurs familles.
"

Marie Roze (Chauchard Evasion) : La Laponie est "un retour en enfance"

Pour Marie Roze : "une très belle déconnexion nature" - Crédit photo : Sandrine Douet
Pour Marie Roze : "une très belle déconnexion nature" - Crédit photo : Sandrine Douet
"Ce que je retiendrais de cette expérience, c’est l’ambiance et l’authenticité qu’offre la destination à ses visiteurs.

C’est un peu un retour en enfance qui s’opère. Les températures extrêmes et le rythme des journées très courtes nous invitent à faire une pause et ralentir. A 16h la vie s’arrête !

L’intérieur des hôtels est cosy, pour des soirées conviviales et cocooning.

La destination est plutôt adaptée aux actifs et aux familles avec des enfants qui ne sont pas en bas âge.

J’ai adoré les activités, notamment la sortie en chiens de traîneau. Elle est tout simplement magique et tel qu'on se l'imagine. L'excursion à Gammelstad hors du temps avec ses paysages offre un véritable décor de carte postale.

La ferme des Rennes et des élans sous la neige restera gravée également.

Je recommande pour une très belle déconnexion nature à quelques heures de la France.
"

Sandra Schwaertzig (Prêt à Partir) : "La Laponie suédoise m'a fascinée"

"Cette rare authenticité de la Laponie suédoise est une vraie richesse" selon Sandra Schwaertzig  - RP
"Cette rare authenticité de la Laponie suédoise est une vraie richesse" selon Sandra Schwaertzig - RP
"Très bel éductour intemporel à la découverte de cette terre d'extrême et de contraste .

La Laponie suédoise m'a fasciné et enchanté de par sa nature préservée loin du tourisme de masse, cette (rare) authenticité est une vraie richesse à mon sens.

Un point qui m'a particulièrement marqué : les couleurs féériques du ciel. Elles nous ont accompagnées, dès les premiers jours, révélant des paysages à couper le souffle et des décors somptueux en pleine nature.

On sent par ailleurs l'expertise de Quartier Libre : un encadrement sécurisant et une bonne organisation (remise des clés de l'hôtel dès l'arrivée à l'aéroport..)
.

Nous étions un chouette groupe, cette cohésion a également contribué à rendre cette expérience inoubliable. Grâce à notre outil Workplace en interne chez Prêt à Partir, j'ai déjà pu relater tout cela à mes équipes, photos à l'appui, leur souhaitant de bonnes ventes.
"

Sandrine Douet (Visages du Monde) : "L'hôtel Scandic de Lulea a une situation idéale"

Sandrine Douet (Visages du Monde) : "L'hôtel Scandic de Lulea a une situation idéale" - RP
Sandrine Douet (Visages du Monde) : "L'hôtel Scandic de Lulea a une situation idéale" - RP
"Le temps de vol de 3h30 seulement, sans décalage horaire et où la carte d'identité en cours de validité suffit, sont autant de points positifs pour la destination.

Autre important atout, le transfert très court vers l'hôtel Scandic de Lulea.

L'établissement est cosy, très propre, les chambres y sont spacieuses, desservies par ascenseur avec TV et wifi gratuit. Il manque quelques rangements supplémentaires.

La situation est idéale pour les activités incluses dans le séjour, 30 minutes seulement pour atteindre les différents spots et navettes gratuites vers lecentre-ville Lulea.

Le profil de la clientèle groupes dans cet hôtel selon moi : seniors et les CE hors vacances scolaires (donc sans enfant).

Le Second hôtel (Pite Havsbad) à Pitea est plutôt un village mêlant, hôtel et cottages. Il propose une multitude d’activités dont des départs directement devant l’hôtel pour les motoneiges, raquettes, ski de fond, luges etc.

De plus, il est doté d'un énorme complexe aquatique avec des piscines, saunas et toboggans, en libre accès. Avec supplément, il est possible de faire du buggy sur neige, ainsi que d'accéder aux prestations du spa.

Autre site pour les jeunes enfants, un espace avec de multiples structures et trampolines.

Au départ de cet hôtel, les voyageurs peuvent faire une étonnante sortie sur un brise-glace avec flottaison dans la mer Baltique gelée grâce à une combinaison (option très onéreuse 190€).

Hôtel idéal pour les comités d’entreprise sur vacances scolaires avec enfants, ainsi que pour toutes les familles et les groupes d’amis.

Derniers points : la destination ne répondrait pas totalement à un public axé sur la culture.
"

Une playlist pour aggrémenter votre voyage en Laponie Suédoise :




Lu 7539 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Olsson le 26/01/2024 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un petit erreur, Luleå n'as pas de mine de fer, les mines de fer se trouvent plus au nord, a Malmberget et a Kiruna, Kiruna a plus de 300 km de Luleå. A Kiruna ily a,aussi le fameux Icehotel.

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Juillet 2024 - 15:37 Vacances en Tunisie - FAQ pour Agents de Voyages












































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias