TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Le Club Med prend des mesures pour anticiper les impacts de la crise

La capacité hôtelière va être réduite



Pour anticiper les impacts de la crise mondiale, le Club Méditerranée a mis en place un programme de productivité des coûts et va réduire sa capacité hôtelière, tout comme le montant de ses investissements.


Rédigé par Karine Plumard le Jeudi 11 Décembre 2008

Le Club Med prend des mesures pour anticiper les impacts de la crise
« Nous sommes bien armés pour affronter la crise mondiale de 2009 », a assuré Henri Giscard d’Estaing, patron du Club Med, lors de la présentation des résultats annuels 2008 du groupe qui s’est tenue ce matin au Club Med Worlds de Paris Bercy Village.

En effet, la marque au Trident, qui vient de sortir du rouge, a mis au point une stratégie pour accroître la rentabilité et protéger le cash des turbulences.

La capacité hôtelière va ainsi être réduite de 3,1 % l’an prochain, en jouant sur les durées d’ouverture des villages 2 et 3 Tridents et sur les aléas climatiques, qui guideront quelques fermetures saisonnières de villages « permanents ».

Par ailleurs, deux projets de montée en gamme (Kos en Grèce et Sandpiper en Floride) ont été « décalés ».

Développer le concept immobilier de prestige

En parallèle, le Club Med veut accroître le nombre de villages « managés » (Taba en Egypte, Buzios au Brésil en condominium, le Sénégal, Oman…) et multiplier les capacités en très haut de gamme. Ainsi, des projets similaires au Villas d’Albion à l’île Maurice (concept immobilier de prestige) sont à l’étude en France (Valmorel), en Suisse (Villars), au Japon (Sahoro) mais aussi en Guadeloupe (La Caravelle) et en Australie (Lindeman).

Les investissements ont été également revus à la baisse, à 50 millions d’euros contre 90 millions envisagés en juin. Un programme de productivité des structures a été établi à 31 millions d’euros, avec optimisation des dépenses marketing commercial, renégociation des contrats concernant les achats et optimisation des ressources humaines des villages.

Ce dernier point n’a fait l’objet d’aucune explication de la part du PDG du Club Med mais des turbulences sociales risquent de s’ajouter à celles de la crise…

La stratégie du haut de gamme reste le fer de lance du groupe pour préparer l’avenir. Le Club Med entend ainsi gagner des parts de marché sur la clientèle à très haute contribution (qui est épargnée semble-t-il par la crise…) et prévoit de trouver de nouveaux relais de croissance en Chine en particulier (où il compte créer des villages), mais aussi en Inde et au Mexique. Dans cette conquête, la vente directe devra être un accélérateur de croissance : le groupe ambitionne une hausse des ventes sur Internet de 50 % d’ici à 2010.

Lancement d’un programme de fidélisation en janvier

Et pour chouchouter et fidéliser cette clientèle « élitiste », la marque au Trident va lancer un programme mondial de fidélisation baptisé « Club Med Great Members ». Il s’agit d’une carte déclinée en 3 catégories calculées sur le temps de vacances et le montant des dépenses du Gentil Membre.

La « Gold » et la « Silver » pour la clientèle haut de gamme, la « Turquoise » pour le moyen de gamme. Gratuite, cette carte de fidélité donnera accès à des surclassements, des transferts personnalisés, des ventes privées… Les chanceux « détenteurs » bénéficieront aussi d’une ligne téléphonique dédiée.

C’est en Belgique que le Club a choisi de tester ce nouveau programme de fidélisation, dès le mois de janvier. Nos voisins bruxellois, flamands et wallons auraient-ils plus la frite que les Français par ces temps de crise ?!

Lu 6592 fois

Notez



1.Posté par Pierre Eudes L. le 23/03/2009 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme souvent le génial et le déraisonnable se frôlent. Même si les plus riches sont (comme toujours) épargnés par les "crises", il est très probable que Club Med ne sera pas le seul prestataire à vouloir les séduire.
Existe-t-il vraiment une clientèle luxe pour des vacances standards ?
J'en doute. On verra fin 2010...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

');

PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips