TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Le Sénégal victime collatérale de l'Ebola sur le marché français

l'OMS a retiré le Sénégal de la liste des pays touchés



Alors qu'un seul cas, qui plus est exporté de Guinée a été recensé au Sénégal, le pays a été injustement mis à l'écart par la clientèle française. Les professionnels du tourisme espèrent que la sortie du Sénégal, de la liste des pays touchés par l’épidémie, va redonner des couleurs aux carnet de commandes, à la veille de la haute saison.


Rédigé par Céline Eymery le Mardi 21 Octobre 2014

Le Sénégal n'a recensé qu'un seul cas de fièvre Ebola sur territoire, et pourtant les touristes français se montrent plus que frileux pour venir passer leur vacances dans le pays - Photo JdL
Le Sénégal n'a recensé qu'un seul cas de fièvre Ebola sur territoire, et pourtant les touristes français se montrent plus que frileux pour venir passer leur vacances dans le pays - Photo JdL
L’organisation mondiale de la santé a sorti le Sénégal de la liste des pays touchés par l’épidémie d'Ébola.

Pour rappel, le pays, structuré sur le plan médical, n'a recensé qu'un seul et unique cas sur son territoire, exporté de Guinée-Conakry, et qui a été parfaitement traité.

L’OMS a ajouté que le cas du Sénégal est un bon exemple à suivre en cas d’importation de la maladie.

Loin des situations dramatiques vécues en Guinée, au Liberia et en Sierra Léone, la destination a pourtant fait les frais d'un énorme amalgame : dans l'esprit des clients, c'est toute l'Afrique noire qui semblait contaminée.

C'est ce que constate notamment Transat France, qui possède un Lookea historique : le Club Royal Baobab, sur la côte.

"Les Français devraient prendre des cours de géographie. Depuis quelques semaines, nous enregistrons une désaffection de la destination, nous avons vécu un arrêt brutal des bookings, et les ventes n'ont pas repris. Nous avons eu aussi des annulations", regrette Patrice Caradec, Président de Transat France.

Résultat fin octobre, le taux d'occupation s'affiche en retrait de 30 à 35%, par rapport aux années précédentes.

Le Club Med supprime ses vols du mercredi jusqu'au 17/12/2014

Même constat du côté de Jet tours, qui programme notamment le Club Eldorador Domaine de Nianing 3*.

Un porte-parole du TO précise : "Nous sommes assez préoccupés concernant le Sénégal et suivons la situation de près.

Nous constatons une forte baisse des réservations depuis 1 mois : il y a 2 fois moins de réservations qu’à la même période en 2013."


Idem du côté du Club Med.

La marque au trident qui avait programmé deux vols hebdomadaires par semaine pour alimenter son village 4 Trident Cap Skirring, situé en Casamance, a pris la décision de supprimer les vols du mercredi, pour la période du 19/11 au 17/12/2014 inclus, "en raison d’un faible taux de remplissage".

Toutefois, l'ouverture du village s’effectuera comme prévu le dimanche 26 octobre.

Implanté également en Casamance, Jean-Paul Fontaine, Directeur-gérant de l'hôtel Les Alizes Beach Resort n'affiche pas plus d'enthousiasme.

Cet établissement qui travaille essentiellement en direct avec des clients français et belges est "désespérément vide" annonce-t-il.

Les clients vont-ils répondre présents ?

"La situation est tout simplement dramatique pour les hôteliers, leurs employés et tous ceux qui vivent directement ou indirectement de ce secteur.

Or le Sénégal ne peut en aucun cas être assimilé aux 3 états déliquescents que sont la Guinée Conakry, le Libéria et la Sierra Léone
", indique le gérant de cet hôtel 5 étoiles.

"Pénaliser touristiquement un pays qui ne vit que de ce secteur, correspond à déconseiller aux touristes de se rendre en Espagne et aux USA (> 2 cas / pays). La différence est que le Sénégal ne se relèvera pas de cette injustice..." lance-t-il.

Le pays aurait-il aussi subi le contre coup de l'appel à la "vigilance renforcée" dans plus de 40 pays musulmans par le Ministère des affaires étrangères ? Pour Patrice Caradec, c'est surtout l'amalgame autour du Ebola qui a plombé les réservations.

Jean-Paul Fontaine ajoute : "le Sénégal est d'abord un pays laïque, même si majoritairement musulman".

La sortie du Sénégal de la liste des pays touchés par l’épidémie est donc une bonne nouvelle. Transat France relancera ses vols charters dès Noël.

"Nous adapterons le programme si besoin, mais pour l'heure tous les vols sont maintenus et recommandés. Et les ventes sont bien sûr ouvertes", lance le président de Transat France.

Reste à savoir si les clients répondront présents !

Lu 6252 fois

Notez



1.Posté par Sellier le 21/10/2014 04:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Quand je veux prendre un vol direct pour aller en casamance,le vol du club méd ou il reste 20 places vendues par air cm à des prix parfois prohibitifs soit go voyages proposant quasiment rien en vols secs.
Pour y aller Paris/Dakar nuit à l hôtel et repartir Dakar ziguinchor cap skirring.ebola certes existe mais d autres critères sont un "blocage pour aller en casamance" j'y vais en novembre mais quand on voit le cirque à Dakar pour obtenir le visa ça n'attire pas ( pour exemple samedi 18/10/14 2h d attente en moyenne)

2.Posté par Frédéric Mérieux. le 21/10/2014 05:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout cela annonce de belles affaires pour les petits futés qui ont "pris des cours de géographie". Miam.

3.Posté par Frédéric Mérieux. le 21/10/2014 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Ce que vous présentez comme une mauvaise nouvelle va très certainement s'avérer en être une excellente pour nous autres clients avec toutes les promotions et autres rabais que nous allons très certainement voir fleurir sur cette destination.

4.Posté par voisin le 21/10/2014 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et si on parlait du visa obligatoire pour les Français??? C'est peut être aussi lié à ça non?

5.Posté par dom31 le 21/10/2014 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage, le Sénégal est une belle destination. Mais effectivement il n'y a pas que Ebola qui rebute les Français. Il ne reste que trois ou quatre régions ou le tourisme peut se considérer "attendus" et il serait temps de se préoccuper de la rénovation de certains sites.. Les nouveaux responsables du tourisme Sénégalais devraient vraiment s'intéresser à ce pourvoyeur de devises. Et puis, comme les touristes délaissent l'Egypte, la Tunisie, maintenant le Sénégal, ils privilégient d'autres destination comme les Caraïbes (à condition que l'accueil dans ces iles se montre à la hauteur des attentes....) l'Europe du Sud, et les iles de l'Océan Indien réputées plus calmes (quoique le tourisme français soit en chute à l'Ile Maurice et celui de l'Asie en hausse). Le malheur des uns à toujours fait le bonheur des autres....

6.Posté par Maxime le 21/10/2014 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est triste car, il est avéré qu'il n'y a eu aucun cas d'Ebola au Sénégal, sauf 1 cas importé de Guinée. Zéro mort, le patient est guéri.
Toutefois, la crise du tourisme au Sénégal ne date pas d'Ebola. Cela fait dix ans que le tourisme se meurt doucement.
Les raisons sont multiples.
La côte non entretenue où les plages deviennent de plus en plus petites et disparaissent.
La cherté de la destination par rapport à d'autres. De plus, la qualité n'est pas au rendez-vous.
Nombreuses coupures d'eau et d’électricité.
Et enfin... l'instauration d'un visa. Ce dernier a achevé le tourisme au Sénégal.

7.Posté par DIR le 21/10/2014 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je suis un adepte de la Casamance depuis plusieurs années, depuis l'époque d'AIR CHARTER INTERNATIONAL puis AIR SENEGAL opéraient sur la destination Cap Skirring avec AIR CM. Malheureusement, après leur disparition, les vols se sont réduits à peau de chagrin mais je suis resté fidèle à l'agence AIRCM jusqu'à aujourd'hui car ils restent fiables et offrent la possibilité de voyager le mercredi et le dimanche en VOL SEC avec la compagnie TRANSAVIA (filiale d'AIR FRANCE), compagnie qui assure le sérieux et la qualité que je recherche; ce qui justifie le prix proposé même si il est supérieur à d'autre compagnie...

8.Posté par Blatienou le 21/10/2014 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Maxime a parfaitement résumé la situation. Ce pays regorge de très beaux endroits à voir et à visiter.
J'espérais beaucoup de Youssou Ndour pour revitaliser le tourisme et il n'en a rien été. Aussi inactif qu'inutile!!

9.Posté par Mouhamed faouzou DEME le 21/10/2014 14:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, . Il faut un nouveau départ pour notre tourisme et il faut oser, il faut impérativement un agenda unique de promotion du tourisme et de l’artisanat.. Aussi bizarre que cela puisse paraître, la mise en tourisme de notre pays passe par des mesures courageuses et des innovations de tailles pour les iles du Saloum, l’ile à Morphil, Potou sur mer, Loumpoul qui doivent être des stations de rêves d’une autre réalité. L’Île à Morphil ou le dessert de Loumpoul par exemple pourrait devenir la tête d’affiche de notre tourisme. Il faut oser et il faut faire rêver autrement dit concocter un merveilleux plan de communication et de promotion du senegal en relation avec les privés et les TO. Le seul cas d'Ebola n'est pas la seule cause de dissidence des touristes Nous devons communiquer encore communiquer toujours communiquer et lever tous les obstacles qui freinent le développement de notre tourisme;Perte de temps, manque de liaison entre Dakar et la Casamance, les procédures du visa, TOUT CELA REPRESENTE UN GASPILLAGE DE TEMPS ENORME alors que le tourisme a un temps limité et non ELASTIQUE il veut des expériences et des échanges Voila là ou nous avons manqué de rigueur et d'audace Mais l'espoir est permis travaillons ensemble pour une communication structurée autour des priorités vive le senegal qu'il est beau ce pays son charme ses couleurs son odeur, sa cordialité, sa téranga autant de marque que d'images positives Je vous invite venez le senegal vous accueil

10.Posté par westar le 21/10/2014 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour


tous nos clients craignent les pays musulmans......dans le cas du Sénégal, ils font aussi attention à Ebola....alors quand vous ajoutez les craintes sur l islam et Ebola.....c est pas ce qu il y a de mieux pour attirer des clients.....................

ne critiquez pas nos clients, ils ont de bonne raison de ne pas aller au senegal..........car c est leur choix....

Ebola est bien passé aux USA et en ESPAGNE......dans quelle mesure le Sénégal pourrait ne pas etre touché...........?

Je suis désolé de vous le dire, mais, bien que j apprécie le Sénégal, et pour les raisons évoqués ci-dessus...............j irais surement pas avec mes gosses à Sally....ma responsabilité première, c est de prendre soins de mes enfants....... et puis franchement, c est un pays qui a pris un retard important sur le plan touristique....Pour donner envie aux clients d'aller au senegal, il faut que le Senegal revoit beaucoup de choses, les infrastructures, une meilleur communication..........c'est au gouvernement senegalais de se bouger


westar

11.Posté par FANNY le 21/10/2014 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fan du Sénégal où j'ai vécu et travaillé je suis d'accord avec Maxime ...
je pense vraiment qu'Ebola est la petite goutte d'eau qui fait déborder le vase !
cela dit les enfants ne craignent rien au Sénégal, sur la côte touristique de Nianing à la Somone dans les clubs ils n'y a aucun risque !
Il est vrai que la destination est chère pour une infrastructure et des services hôteliers pas à la hauteur d'autres destinations ... quel dommage car cela reste une belle destination avec de beaux paysages et une culture tellement riche ...
c'est une passionnée qui parle bien sûr ... mais je suis objective et j'ai vu évoluer la destination au fil des années et se perdre touristiquement ... mais je pense à tous ces gens qui vivaient du tourisme .. et qui vont se trouver bien mal dans les mois à venir ... mais il est evident que le gouvernement sénégalais doit se bouger ...

12.Posté par Malick Ka le 21/10/2014 21:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,
c est un peu triste quand même de constater cette dégradation de l image d un pays tellement beau, tellement riche en potentialités touristiques....mais qua cela ne tienne...
Seulement nous sommes victimes d une politique touristique vieillotte, démodée, complètement en déphasage avec un secteur en perpétuel adaptation a une demande plus exigeante a tous les niveaux. ebola ne constitue point un alibi mais juste la goutte d eau qui fait déborder le vase. depuis plus de dix ans la destination Sénégal subit une chute libre vertigineuse en terme d arrivées. les touristes se plaignent des mêmes maux qui sont insalubrité publique, harcèlement, cherté des
packages, et dernièrement du visa qui ne fait que blesser une plaie béante et incurable.
En outre, les professionnels sont laisses a eux mêmes sans assistance aucune. A ma connaissance aucune structure relevant du tourisme du point de vue institutionnel ne fonctionne correctement. je ne citerai aucun syndicat d initiatives ni office de tourisme car tous sont plonges dans une léthargie profonde et handicapante.
il faut se lever et reposer les bases du tourisme sénégalais avant qu il ne soit trop tard car cette saison qui va s ouvrir officiellement sous peu sera un désastre sans précédent pour ces centaines de milliers de personnes qui gravitent autour du tourisme et qui en profitent soit directement ou de manière induite. suivez mon regard
A bon entendeur ...

13.Posté par Mouhamed faouzou DEME le 22/10/2014 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour je suis heureux de constater que l'espoir et la volonté sont là le désir de porter cette destination ce beau pays au plus haut Chacun fera un effort sur lui même et pour compléter certains commentaires lisez ce lien

http://www.dakaractu.com/Ebola-et-promotion-touristique_a76502.html

bonne lecture

14.Posté par isa le 14/11/2014 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon mari sénégalais et moi meme agent de voyages....
il revient du senegal ou il a passé 3 semaines, il n' y a rien et tout le monde se plaint de la desertion du senegal... a celle qui dit au'elle n'y va pas avec ses enfants, je pense que vous n'iriez dans aucun pays africain, cela fait 3 fois que j'y vais avec mes enfants en bas age et non à l'hotel mais dans la famille ..... il n'y a aucun risque de quelque nature que ce soit.... il faut les aider et pousser les ventes.... tous ces préjugés de toubab ....comme dirait l'autre vont tuer leur tourisme...certes il faut changer le tourisme, les infrastructures la haut mais il faut changer les mentalites ici aussi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle