TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Les TO français sont-ils vraiment nuls ?

« Vacances amères pour le tourisme français »



L’article de notre consoeur Natacha Tatu du Nouvel Observateur intitulé « Vacances amères pour le tourisme français » (*) dresse un véritable réquisitoire contre la production française. « Beaucoup de TO se reconnaîtront dans ce portrait sans concession mais non sans lucidité », écrivions-nous dans une brève lapidaire, compte tenu de l’heure avancée de bouclage. Allez, on y retourne !


Rédigé par Jean DA LUZ le Jeudi 21 Juin 2007

L’affaire mérite en effet que l’on s'y penche de plus près. Ce genre d’article, malgré certaines approximations, a le mérite de poser les questions qui fâchent. Et force est de reconnaître qu’elles ne manquent pas dans le brûlot de notre consoeur.

Que dit-elle à propos des majors et des autres ? « Fram ? En panne de stratégie, enlisé dans des querelles d'actionnaires familiaux. Le spécialiste des vacances à la « Fram-çaise », comme disait la pub, considéré il y a quelques années encore comme un modèle de rentabilité et de bonne gestion, est en pleine crise.

Nouvelles Frontières ? Passé de Charybde en Scylla depuis qu'il a été racheté par le géant allemand Tui, l'enseigne emblématique créée par Jacques Maillot accumule les pertes. Le Club Med ? Après des années de galère, il semble enfin sorti du trou, mais rien n'est gagné. Quant à l'armada des petits organisateurs de voyages indépendants, rares sont ceux qui surnagent… »

Les TO régionaux tirent plutôt bien leur épingle du jeu...

S’il est difficile de nier la justesse des premières assertions qui commencent, pour certaines, tout de même à « dater », dire que les « petits organisateurs » s’en sortent mal c’est peut-être mettre un peu tout le monde dans la même baignoire et jeter le bébé avec l’eau du bain.

Tout d’abord que signifie cette phrase ? S’agit-il des agences qui organisent des voyages ou des TO régionaux ou encore des producteurs de niche ? Au regret de contredire notre consoeur, c’est peut-être dans les régions que les producteurs gagnent le plus d’argent : les Voyamar, les Exotismes, les Plein Vent et consort (entre autre), tirent plutôt bien leur épingle du jeu dans un contexte certes morose.

Comment les « concurrents comme l'anglais First Choice, qui vient de se rapprocher de Tui, le canadien Look ou le suisse Kuoni s’en sortent-ils », s’interroge-t-elle. Là encore, on peut difficilement comparer : les pays d’implantation de ces TO sont des marchés outgoing, où le recours des voyageurs aux agences de voyages traditionnelles reste majoritaire même s’il tend à diminuer.

Elle reconnaît quand même que « le marché français n'est pas facile », qu’il ne progresse guère de plus de 2 % par an et que les « près de 100 petits voyagistes en France », n’arrangent pas les choses face aux 3 poids lourds anglais. « Impossible de faire des économies d'échelle. »

Une myriade de TO est préférable à un duopole...

Nous contestons aussi ces chiffres et cette afirmation. Ce ne sont pas 100 mais près de 350 producteurs que l’on trouve sur le territoire national. Et si notre consoeur connaissait la situation en Belgique où un duopole (Jetair/Thomas Cook) aditionne plus de 80% du marché du voyage, peut-être souhaiterait-elle avoir un peu plus de choix…

Mais elle touche juste aussi. Voici un florilège au vitriol à méditer...

Un expert du transport aérien accuse : « Les TO français (…) n'ont rien compris à la révolution qui s'est jouée dans leur secteur, et ils ont raté le train du changement. »

« Le client veut faire son marché lui-même, comparer les prix des billets, choisir son hôtel, louer sa voiture en ligne... Avec, au final, des prix au moins 15 % inférieurs à celui des TO. » explique Gérard Brémond, président fondateur de Pierre et Vacances.

« Les experts du tourisme ne jurent aujourd'hui que par le dynamic packaging , celui que le client compose lui-même. En Grande-Bretagne, il représente déjà 52 % des achats de voyages. En France, il fait le bonheur des Go et autres Expedia... »

« Avec leurs bonnes vieilles brochures, ultracoûteuses, leurs tarifs gravés dans le marbre, les TO à l'ancienne n'ont aucune chance. »

Le Yield ? Les professionnels du tourisme, eux, le découvrent à peine... « Question de génération : âgés, mal payés, pas assez formés, les bataillons de voyagistes, formés sur le tas, ne sont pas armés pour ce virage technologique. »

Et vous, qu’en pensez-vous ?

(*) - « Vacances amères pour le tourisme français » (LIRE)

Lu 6375 fois

Notez



1.Posté par Frédéric le 22/06/2007 01:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
mais que fait le SNAV ? (pardon... ça m'a échappé)

2.Posté par Esther Baruchel le 22/06/2007 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Yield me parait être une nécessité incontournable et finalement assez facile à mettre en place informatiquement... Mais sans doute plus facile pour les centrales hotelières que pour les TO (puisque dans le 1er cas) ce sont les hôtels qui modifient les prix à leur guise, en fonction de leur taux de remplissage... Pour un TO cela me semble trop lourd à mettre en place.

Par ailleurs, le marché de niche se porte bien, me semble t il... Le client ne cherche plus un voyage lambda mais un voyage sur mesure crée pour lui et... par lui.

3.Posté par abehsera le 22/06/2007 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'article de la journaliste pose de bonnes questions, mais apporte des mauvaises réponses. En effet, elle parle des TO Français qui se positionnent sur la France. La comparaison est faite par rapport à TUI, KUONI.... qui ne sont absolument pas des TO positionnés sur le marché des séjours en France. Le défit majeur aujourd'hui pour les TO c'est l'adaptation quotidionne que doivent savoir gérer les chefs de produits pour suivre des evoluions de consommations ultra rapide. Qui aurait pu dire que le camping deviendrait il y à 2 ans le top des destinations pour le français !!!.
Enfin bref, bravo à la journaliste car elle a le merite de poser de vrais questions et d'e faire en sorte que nos gros TO se posent de bonnes questions.
Yariv ABEHSERA
DG du groupe Travelfactory.

4.Posté par philippe beissier le 22/06/2007 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Encore une jeune et fraiche diplomée parisienne....c'est toujours facile de dire que l'herbe est plus verte ailleurs.
Certes il y a des vérités mais le constat du parisianisme intello sur les paysans de province me fatigue.
Est-ce vraiment les brochures ou les TO qui sont nuls ou le français qui à moins d'argent à dépenser dans le voyage ??
Quel le budget moyen d'une famille avec 2 enfants avec les 4 portables, l'abonement inernet et canal +, les numéros surtaxés ??? sans doute un minimum de 300, voire 350 €uros mensuel...que l'on dépense plus ailleurs...
mais cest un autre débat

5.Posté par dp Consultant le 22/06/2007 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les bienfaits de l'information gratuite sur le web ! je ne sais pas combien est vendu le Nouvel Obs version papier mais franchement il aurait été dommage d'investir le moindre petit euro pour lire cet article...
Quelques vérités sans doute mais tellement caricaturales et toujours cette manie de mettre des étiquettes et de trouver une case pour chacun : untel fait du haut de gamme et untel ne vend que du pas cher...vision oh combien réductrice et simpliste du marché et du client !
Et pour couronner le tout, une fois de plus la sacro sainte comparaison avec le marché britannique...
Mon cher Jean, je te trouve bien gentil avec ta consoeur qui a sans doute raté l'occasion de faire une vraie enquête sur les TO français...si ce n'est l'occasion de se taire...
:-)
Denis PINGRIS

6.Posté par Loulette le 22/06/2007 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai envie de dire "Pour une fois que l'on parle de nous !"
Les société en conseils et stratégies sont sûrement inaccessibles à la majorité des TO Français et la technologie demande des investissements, que tous ne peuvent pas se permettre.
Le package dynamique fonctionne pour une partie des voyageurs : un vol, un hôtel, une loc de voiture et après "demerden sie sich" comme dit l'autre. pas d'assistance, pas de conseils à part les -grands et pointus ??- voyageurs de tripadvisor. pas de circuits en indiv, encore moins de groupe, pas d'accueil, un grand rien. Est ce à celà que rêvent nos clients ?
Elle avoue que les comportements de nos voisins Europpéens sont différents, il n'y a qu'à reprendre l'exemple du SriLanka..Mais quelles sont les attentes réelles de nos clients ? Y a t-il des études sérieuses et millimitrés sur la question ? Non, les TO avançent à l'aveuglette, les contextes politiques et naturels étant imprévisibles et leurs budgets, calculés à l'euro près.
Cet article fait ressortir l'isolement des TOs Français : Il manque un véritable LOBBY du tourisme émetteur en France.
Un secteur écrasé par les "multinationales du tourisme" et par le manque d'aide et de reconnaissance mais des acteurs fidèles au poste, amoureux et passionnés par leur métier. Quels autres secteurs peuvent se targuer de tels dévouements et il faut le dire d'un tel courage face à l'adversité et aux amis-ennemis ? Le "muppet Show" de Top résa ? on est tellement isolés et sous-représentés que ces embrassades ne me choquent guère : elles traduisent un manque évident de reconnaissance et une envie de dire "tout va bien, on positive, on s'en sort" un "je t'aime moi non plus" destiné à rester motivé dans le Kama Sutra du secteur.
Je n'ose pas imaginer ce que sera le secteur demain et je profite quand même du pain noir d'aujourd'hui en sachant que lui aussi peut disparaître bientôt.
Ces articles me font penser aux enfants, qui dans la cour d'école prennent le plus faible d'entre eux comme tête de turc.

7.Posté par VIEIRA DA SILVA colette PDG CROISITOUR artisan voyagiste le 22/06/2007 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'analyse de la journaliste du nouvel observateur, n 'est sûrement pas exacte car le marché , et surtout le consommateur français, n'a rien en commun avec celui du marché traité par les TO majors européens adaptés à une clientèle à forte majorité britannique et allemande qui se contentent de quantité sans qualité ......... mais cette journaliste a soulevé 2 points qui me paraissent intéressants pour les TO :
-la mise en avant de l'incontournable INTERNET ( l'agence doit avoir son site et surtout le faire vivre pour capter de nouveaux clients intenautes)
- l'introduction du YIELD MANAGEMENT dans la composante des packages , ce qui remet en question les grilles figées sur papier, alors que ce même tarif bouge tous les mois en fonction des remplissages hôteliers et des remplissages aériens , la notion du yield chez les TO va induire la sortie de brochures indiquant le prix minimum et le prix maximum avec simplement les périodes d'application tarifaire et renvoyez l'agent de voyages sur le call center ou sur le site B to B du TO pour connaître le bon tarif au bon moment , cela éviterait aussi l'abondance d'envoi de promotions........ c 'est vrai il ya quelques grands changements à faire........

8.Posté par blereau le 22/06/2007 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les clients francais sont tellement rares en comparaison des allemands et anglais que la production a créé autant de to que de clients ou presque ce qui est un signe de dynamisme et d'abnegation de sa part
peut on faire beaucoup mieux pour developper en nombre de voyageurs le marché francais composé de 83% de casaniers?

9.Posté par Simon Oliver le 22/06/2007 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les niches marchent très bien en France ..; et ce sera étrange si c'était autrement dans ce pays très riche en patrimoine, culture et topographie. Bien sûr l'Internet est notre concurrent n° 1 avec les 'do-it-yourself' brigade ... mais les connaissances d'un vrai réceptif/TO sont nécessaires pour capter et envouter le client curieux. Un bon TO doit etre soit très très grand avec des reps partout où bien tout petit avec des racines bien profondes localement... comme nous. C'est sur qu'on ne peut travailler que par l'Internet et un (ou plusieurs) sites bien référencés et mise à jour quotitidiennement ... en 4 ans d'activité les seuls qui nous demandent une brochure sont les reps de l'Etat - CRT, CdT etc! Les clients demandent notre adresse email et le site.

10.Posté par Joost Bourlon le 22/06/2007 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Jean,
Et si on invitait mme Natacha Tatu à déjeuner ? Je propose qu'on lui explique à table comment fonctionnent les TO. Comme dans le bon vieux temps. Pourquoi pas à Saint-Rémy (Philippe je t'invite aussi) ? En tout cas, elle m'a pas encore appelé pour que je lui explique ce que c'est un voyagiste régional.
A bientôt ?




11.Posté par Y.M. le 22/06/2007 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour a tous,
Un quart de siecle ecoule pour sensibiliser et convaincre une majorite. Le temps passe vite.
@+

12.Posté par cathy D le 22/06/2007 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oh oui il y aurait une bible à faire sur ce sujet . je suis ok avec Colette(croisitour ) et simon oliver : par notre professionnalisme et nos connaissances CAPTER ET ENVOUTER LE CLIENT , il y a encore plein de gens dans ce métier qui ont cette volonté : des bons et de ttes générations ! mais voilà il faut être réactif, être en avance sur les saisons , maitriser les dates cruciales ( noel, vacances scolaires etc ...) sortir les brochures à temps ( ou avoir les prix ) car parfois trop tard ,alors que les vols et les hôtels sont déjà vendables sur internet .et ça bcp de TO n'ont pas encore compris CE message ... combien de dossiers sont perdus ???
se servir d internet comme d 'une aide et non pas comme un ennemi !
oui les pts TO sont qqlfois plus réactifs que les grands . se donner de nouvelles réfléxions dans les rencontres entre professionnels , parler peu mais bien !
et " dépoussiérer" notre profession ...
car je persiste à dire que dans NOTRE METIER ET EN FRANCE , les professionnels existent et sont capables de donner du bon et du beau ,et qu 'ils peuvent avoir aussi du réflexe !!!..et ceci pour lancer un pied de nez moqueur à nos confrères frontaliers .... et à cette journaliste si documentée sur la question ....
alors : si tous les TO français voulaient bien se donner.....



13.Posté par philippe beissier le 22/06/2007 17:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salut joost,

Déjeuner à St rémy avec jean et toi serait un plaisir, je ne sais pas si mlle tatu se joindra à nous au Bistrot des Alpilles mais nous pourrions lui couper l'appetit en lui démontrant l'absurdité de certains de ces propos...je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans de peuvent pas connaitre.....

14.Posté par GOETSCHMANN MICHEL le 22/06/2007 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Absolument d'accord les TO français sont complétement dépassés, sans stratégie, sans innovation, coincé dans des certitudes graves ..... j'en parle parfois sur mon blog mais surtout dans mes cours de Stratégies de l'industrie du Voyage dans les grandes écoles où l'on commence à comprendre pourquoi l'industrie la plus prometteuse de ce siècle est la moins rentable et la plus ringarde !! allez y comprendre quelque chose ? il y aurait aussi (mais des dizaines de pages n'y suffiraient pas !) énormément de choses à dire sur la Distribution !! complétement à côté de la plaque mais qui ne se remet pas vraiment en cause trop prise dans des combats d'arrière- garde et pensant qu'Internet est un grand manitou méchant ou gentil selon les cas ...... affaires à suivre !

15.Posté par simon goutay le 23/06/2007 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La nouvelle est tombée ce matin voir "la presse parisienne" ....
UNE AGENCE DE VOYAGE POURSUIVIE EN JUSTICE Partipascher connue aussi sous SWISS a été épinglée par la DDCCRF pour publicité mensongére... non respect des décréts du tourisme (donc mars 2006 et juillet 92).... 37 500 € d'amende et deux ans de prison récalmés.... en ca

16.Posté par simon goutay le 23/06/2007 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
37.500€ et deux de prison voilà ce qu'a demandé le procureur de la république de Créteil à l'encontre de l''agence SWISS plus connue sur le net comme "PARTIRPACHER.COM" ou comme l'a qualifié l'avocat des parties civiles "partircauchemardesques"... Epinglée par la DDCCRF l'agence de PAscal SIMEON doit répondre a plusieures accusations d'un gropue de voyageurs...

CEla nous raméne à une intervention faites ici même nous sommes dans le process ou le cleint ira de plus en plus demander réparation à la justice...
Non respect de la loi de MArs 06, notemment...

Autre procés en vue ... celui de CHarm el Cheick... Septembre aprés le rapport remis au juge par les experts judiiciares....les familles sont "remontées" comme un ressort.. il faut s'attendre à une demande énorme d'indemnisations... 132 vicitmes +de 680 ayants droits....allez faites marcher vos calculette , actuellement une famile directe peut avoir environ entre 1,5 et 2 M€ et l'ayant droit les plus éloigné ...150.000€ .... Dur dur le retour???
Autre revers de faire tout et n'importe quoi... les primes d'assurances vont augmenter de plus de 30%... si ce n'est plus ....
allez ne changez rien dans quelques temps le paysage sera éclairci...

Salutations supersoniques

SG

17.Posté par simon goutay le 23/06/2007 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tribunal de Créteil le 21/06/07

A la barre le PDG du groupe SWITCH plus connue sur Internet sous le nom « Partirpascher » mais rebaptisée à l’occasion par les plaignants « vacances cauchemardesques »….

37.500€ d’amande et deux ans de prison ont été requis lors de l’audience.
Le Voyagiste a été « épinglé » par la DDCCRF pour publicité mensongère et manquement d’informations (certainement selon la loi de Mars 2006 et le règlement sur les obligations en matière de sécurité ).

Jugement mis en délibéré… qui de toute façon débouchera sur un pourvoi en appel de l’une ou autres parties...et à une condamnation … majorée.. ou pas…

Comme je m’en étais ouvert ici même il y a quelque temps… nous sommes dans un spirale ou le client sera de plus en plus procédurier et les agences devront se doter d’outils performants pour informer son client, dans tous les domaines (transport aérien/séjour/transfert …. )

Septembre risque d’être chaud à ce niveau… les experts judiciaires rendent leurs rapports dans deux affaires Maracaibo et flash Airline…

+ de 2000 ayant droits au total… donc des indemnités énormes seront demandées…. (rappel Concorde ce fut 2 M € par ayant droits directs, et jusqu’à 150.000€ pour le plus « éloigné »…

Que vont faire les assurances ? car il va falloir payer … ce qui implique que toutes les agences et TO verront les primes augmenter très fortement (comme dans le milieu médical…)…

Les jurisprudences sont toutes favorables aux clients…..

Allez bon WE quand même

Simon Goutay

18.Posté par GOETSCHMANN MICHEL le 24/06/2007 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On a tellement voulu faire croire au client que Voyager c'était très bon marché qu'il ne faut pas se plaindre aujourd'hui des répercussions !! Messieurs il faut vraiment se réveiller, la machine est totalement grippée, les études sont complétement fausses ! fleurissent chez tout le monde des offres complétement farfelues ... où plus personne ne gagne que ce soit en notoriété, financièrement et en bout de course le client ! Les modèles sont à réinventer nous avons changé de siècle et sommes entrés dans celui de la qualité et non de la quantité. Le jour où les professionnels auront compris 2 choses: a) voyager n'est pas une obligation pour le commun des mortels, il y a d'autres priorités aujourd'hui - b) la rentabilité et la satisfaction du client ne passent plus par le taux d'occupation mais par le rapport qualité-prix ! à disposition de toute la profession pour en parler - affaire à suivre mais attention très très rapidement car demain c'est déjà hier et va falloir faire vite si l'on ne veut pas jouer les éléphants ! bien à vous
Michel Goetschmann

19.Posté par Bob L'éponge le 26/06/2007 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout le monde y va de son analyse en brandissant bien haut les Drapeaux bleu-blanc-rouge, la baguette de pain et le berret ... je trouve interessant la vision extérieure, forcément objective (je laisse la justesse au débateurs ...) car elle correspond assez bien à la notre : la notre, c'est à dire ceux qui sont en bas de l'échelle, qui ont moins de 40 ans, qui ne vivons pas dans le passé, qui sont mal payés, qui connaissons le métier à l'ancienne mais qui sont aussi trés sensibles à toutes les nouveautés, techniques ou technologies. Si on s'interessait un peu à ce qu'on pense, à ce qu'on voit ou qu'on entend : bref si nous avions un peu plus de reconnaissance, tous nos T.O (je bosse en TO) seraient bien plus dynamiques. Mais, comme au sénat, nous devons faire avec des dirrigeants plus carrieristes que responsables, plus passeistes que visionnaires et qui s'accrochent à leur fauteuil en s'agitant dès qu'on remet en cause la moindre de leur défaillance. L'autocritque fait plus avancer que l'onanisme messieurs ... mais je suis plutôt fataliste car cette année, on revera les mêmes, sans pudeur, toujours de façon aussi ridcule si on regarde la situation dans laquelle ils nous ont tous mis : une impasse
PS : Que fait le SNAV? Il organise des séminaires "petit fours" aux quatre coins du monde ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips