TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Les slots de BMI à Heathrow convoités par IAG et Virgin Atlantic



La filiale de Lufthansa, British Midland International, est lourdement déficitaire. Pourtant, la compétition fait rage entre IAG (BA/IB) et Virgin Atlantic vraisemblablement adossée à Etihad pour l‘emporter. En jeu, le contrôle de 8% des slots d’Heathrow.


le Mardi 8 Novembre 2011

Vente de BMI : Lufthansa est donc pressée de se débarrasser de cet investissement britannique qui lui coûte fort cher - Photo DR BMI
Vente de BMI : Lufthansa est donc pressée de se débarrasser de cet investissement britannique qui lui coûte fort cher - Photo DR BMI
Lufthansa qui a acquis les parts de Sir Michael Bishop dans BMI il y a deux ans semble le regretter amèrement.

Le groupe britannique, détenteur de précieux slots à Heathrow, aligne des résultats calamiteux : 124 millions de livres en 2010, et les analystes s’attendent à un doublement de cette perte en 2011.

Lufthansa est donc pressée de se débarrasser de cet investissement britannique qui lui coûte fort cher. Deux prétendants au rachat font monter la surenchère depuis quelques jours : IAG, c’est-à-dire British Airways et Virgin Atlantic, la compagnie de Richard Branson.

British Airways a même annoncé, vendredi dernier, être entrée dans une phase de négociation exclusive avec Lufthansa. Information démentie au cours du week-end par Steve Ridgway, le patron de Virgin, qui doit rencontrer les représentants de Lufthansa ce jeudi.

C’est que les slots de l’aéroport londonien sont précieux.

IAG proposerait 300 millions de livres pour le rachat de BMI

La plate-forme tourne à plein et la seule façon d’en récupérer et donc de développer son réseau est de les acheter à un autre opérateur. Un marché gris dont la transaction pour une paire de créneaux se négocie au dessus de 10 millions de livres.

Or, BMI, même si le groupe a déjà vendu quelques-uns de ses précieux créneaux, en détient toujours 8%. Un volume qui permettrait à Virgin de se trouver un peu plus à l’aise à Heathrow où elle fait figure d’outsider avec seulement 3% des créneaux et donc d‘offrir une concurrence digne de ce nom face à la toute puissance de BA.

IAG (British Airways) de son côté souhaite développer ses vols vers l’Asie et l’Amérique latine et se dit contrainte dans ses plans de développement avec seulement 44% des slots actuellement.

IAG proposerait 300 millions de livres pour le rachat de BMI, sans la filiale BMI Regional qui serait vendue à un autre investisseur, selon les informations en provenance de Lufthansa. La marque BMI disparaitrait et le personnel serait intégré à BA. Et IAG insiste : le deal sera bien signé et entériné début 2012 après l’obtention de l’accord des autorités de la concurrence.

Virgin devra donc renchérir fortement si elle souhaite néanmoins remporter l’affaire. La compagnie s’appuierait sur Etihad pour réaliser cet achat.

La compagnie d’Abu Dhabi pourrait même élargir son investissement non seulement avec le rachat de BMI mais avec celui de Virgin Atlantic elle-même…

Lu 1407 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 15:37 GNV prolonge le black friday avec la Cyber Week










































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias