TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone




Logis Hôtels : "les pratiques de Booking, Expedia... sont indécentes pendant la crise Covid-19"

Logis Hôtels souhaite construire un New Deal avec ces plateformes



Solidaire, vous avez-dit solidaire ? Logis Hôtels dénonce les pratiques des grandes plateformes de réservations en ligne à savoir Booking, Expedia et consorts. En cause notamment : les commissions trop élevées, les mises en recouvrement pour des retards de paiement, les modifications unilatérales des conditions de vente... Le Directeur général Karim Soleilhavoup appelle entreprises et consommateurs à réserver en direct leurs nuitées auprès des établissements.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 15 Avril 2020

Tous solidaires, citoyens et humanistes ? Certainement pas les plateformes de réservation en ligne que sont les OTA, de type Booking ou Expedia pour ne citer que quelques noms, qui s’assoient sur les décisions des hôteliers et assèchent leur trésorerie à coups de décisions unilatérales. Indécent ! - DR
Tous solidaires, citoyens et humanistes ? Certainement pas les plateformes de réservation en ligne que sont les OTA, de type Booking ou Expedia pour ne citer que quelques noms, qui s’assoient sur les décisions des hôteliers et assèchent leur trésorerie à coups de décisions unilatérales. Indécent ! - DR
Le ton monte d'un cran du côté de Logis Hôtels.

Karim Soleilhavoup, Directeur Général Logis Hôtels, dénonce dans un communiqué de presse les pratiques "indécentes" des plateformes de réservation comme Booking, Expedia, Egencia, etc. pendant la crise Covid-19.

"Pour sauver les emplois locaux"
, Logis hôtels demande aux entreprises et aux particuliers de se mobiliser et de réserver leurs prochaines nuitées post-covid19 directement auprès des hôtels.

"Tous solidaires, citoyens et humanistes ? Certainement pas les plateformes de réservation en ligne que sont les OTA, de type Booking ou Expedia pour ne citer que quelques noms, qui s’assoient sur les décisions des hôteliers et assèchent leur trésorerie à coups de décisions unilatérales. Indécent !"

Alors qu’en 2015 la « loi Macron » libérait les hôteliers du diktat tarifaire de plateformes de réservation (dites OTA), 2020 et la crise du Covid-19 auront révélé le vrai visage de ces multinationales précise le communiqué de Logis Hôtels.

Les pratiques des OTA en question

Voici ce que dénonce Logis Hôtels :

  • Modifications unilatérales des conditions de vente à effet immédiat : les OTA piègent les hôteliers et imposent leurs conditions

Remboursements forcés des réservations, contrairement aux dispositions prises par le Gouvernement : les OTA contournent la loi française et assèchent les trésoreries des hôtels

Mises en recouvrement pour des retards de paiement de quelques jours de factures de commissions de quelques centaines d’euros… : les OTA condamnent la survie des hôtels

Logis Hôtels dénonce le business model et la fiscalité de ces plateformes :

  • 18% : le pourcentage moyen de commission versée par un hôtelier indépendant pour chaque réservation via ces plateformes, et pouvant aller jusqu’à 25%

  • 400 millions : le montant annuel des commissions payées par les hôteliers indépendants et versés sur des comptes à l’étranger,
    0% : aucune imposition de ces 400 millions, que ce soit en TVA ou impôts sur les bénéfices, du fait de l’implantation de leurs activités hors France

Sur une réservation d’un montant de 100€, l’hôtelier ne perçoit que 82€ et 18€ sont versés sur des comptes à l’étranger, nets d’impôts. Une preuve ? Regardez le montant de TVA sur votre facture Booking : 0 !

Demande d'une baisse de 5 points des commissions

Dans ce contexte, le directeur général de Logis Hôtels appelle les entreprises et les consommateurs à réserver en direct auprès des établissements.

"Si vous êtes voyageurs d’affaires et que votre entreprise vous impose de réserver via une de ces plateformes, exhortez votre employeur à vous accorder la possibilité de réserver directement : non seulement votre entreprise paiera moins cher en direct, mais en plus elle donnera encore plus de concret à sa politique de responsabilité sociale et environnementale (RSE)" précise le communiqué.

Enfin, Logis Hôtels demande aux OTA de travailler de construire un New Deal avec 3 volets concrets :
1. Un plan de soutien immédiat aux indépendants pour relancer ensemble notre activité
2. Un abaissement de 5 points des commissions sur l’ensemble des séjours de l’année 2020
3. Dès 2021, l’alignement des commissions supportées par les hôteliers indépendants sur celles des groupes hôteliers capitalistiques

Lu 13218 fois

Notez


1.Posté par Béatrice LAGALLÉ COURNEE le 15/04/2020 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous en avons assez de nous faire spolier par tous ces grands groupes qui ne nous protègent pas et qui gagnent 18%de nos revenus.
Il est temps de fonctionner par nous même et de faire profiter nos clients de remises.

2.Posté par Nicolas le 16/04/2020 21:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème reste que la majorité des hôtels sont plus cher en réservation en direct qu'en passant par les OTA tel que Booking.
Les OTA apportent donc un comparatif, des prix compétitifs, et des services d'annulation.
Les hôtels ont déjà la possibilité d'apporter des tarifs plus compétitifs que via OTA, des services d'annulations...
Si ces deux critères sont respectés, tout intérêt du client sera de réserver en direct.

Il ne faudra pas oublier que les OTA aides à faire ressortir les bon commerçant tout en excluant les autres, même s'il y a sûrement des écarts, je penses que l'industrie hôtelière s'est bien améliorée...

3.Posté par Jean-Jacques le 18/04/2020 02:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense que si une plateforme de distribution ne plaît pas dans son fonctionnement, un hôtel ne travaille pas avec elle. Point.
Dénigrer des acteurs, qui contribue à promouvoir des Hoteles sur internet, avec des budgets importants, et leur demander de baisser des commissions unilatéralement n'est pas une "négociation".

4.Posté par ANCHER Peter le 19/04/2020 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aux Pays-Bas, où se trouve le siège social de Booking cette entreprise a demandé un support financier à l'état. Les années précédents sa bénéfice était de 5 milliards par an. Le pdg/ceo récoit 12 millions par an. Aux Payrs-Bas cette entrprise ne paie preque pas d'impôts.

Pour ceux qui savent lire le néerlandais: https://www.volkskrant.nl/es-bfff6c7a

5.Posté par ravat13 le 19/04/2020 17:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Exemple personnel réservation d'hôtel cette semaine à Ho Chi Minh Ville annulée de ma part. Tarif basique prépayé non remboursable. En raison du covid19, remboursement total en € sur ma carte bancaire. Les clients qui ont réservés et payés sur le site logis de France ont un à valoir de 18 mois. Donc je pense que booking et expédia ont de très beaux jours devant eux.

6.Posté par Agissons le 05/05/2020 06:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très sensible à votre tribune. Je fais partie des clients qui vont sur Booking pour voir les possibilités de logements puis je téléphone systématiquement aux hotels pour réserver. A mon avis 2 actions pour changer les choses:
- Faire un tarif plus avantageux pour les personnes qui réservent directement...ou leur apporter un service supplémentaire. Cela incitera à éviter Booking...
- Construire avec d'autres une plateforme coopérative pour faire une concurrence directe à Booking...avec là encore des attentions spéciales pour les consommateurs.
On vous soutient!

7.Posté par UnissezVous le 05/05/2020 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi vous ne créez pas des plateformes concurrentes mais avec des règles plus éthiques et juste pour tout le monde ?Avec 400millioms d’euros il y’a de quoi lancer de la pub pour que les consommateurs changent de comportement. Malheureusement les gens cherchent quelque chose de pratique et pas cher et ne vont pas changer de comportement juste parceque c’est plus éthique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 4 Juin 2020 - 13:54 NDC : APG Platform fait peau neuve










Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CruiseMaG DMCmag La Travel Tech
Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel