TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Madagascar : précision de l'OT à propos de l'agression des touristes françaises

un acte isolé selon l'ONTM



Suite au vol avec agression survenu hier à Nosy Be, l'Office National du Tourisme de Madagascar tient à rassurer les professionnels du tourisme français quant à la situation actuelle sur l'île.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 2 Août 2013

"Aucun acte de ce type envers les touristes n'a été enregistré auparavant à Nosy Be, nous pouvons donc affirmer qu'il s'agit d'un acte isolé.

Notons également que l'acte est survenu dans une zone peu fréquentée de Nosy Be.

Les établissements hôteliers de l'île ne sont pas concernés par l'insécurité et seront pourtant injustement impactés par cet événement.

Le tourisme est un moteur de lutte contre la pauvreté à Madagascar, le secteur générant de nombreux emplois à travers le pays.

L'Office National de Madagascar souhaite mettre tout en œuvre pour rassurer votre clientèle et soutenir vos efforts en communiquant positivement sur la destination et son bureau de représentation en France se tiennent à votre disposition pour toute question à l'adresse madagascar@tqc.fr ou par téléphone au 01 58 01 01 30."


Lu 5300 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle