TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Malaysia Airlines : le vol MH 370 qui a disparu, aurait-il pu être détruit par un missile ?

L'interview de Florence de Changy auteure du livre "La Disparition"



Le livre "La disparition" (Les Arènes) de la journaliste Florence de Changy revient sur le vol MH 370 opéré par Malaysia Airlines qui, un jour de mars 2014, a fini par totalement disparaitre. Christophe Hardin, notre expert aérien, s'est entretenu avec l'auteure de l'ouvrage.


Rédigé par Christophe Hardin le Mercredi 21 Avril 2021

Une des pistes défendue par l'auteure sur la disparition du vol MH370 : "Je n’ai cependant aucun élément pour dire que cet avion a été tiré plutôt qu’éventuellement un accident en vol avec un avion qui essayait de l’intercepter. Je dis qu’il pourrait s’agir d’un missile car c’est déjà arrivé plus d’une fois, ce n’est donc pas totalement aberrant d’envisager cette possibilité." Depositphotos.com Chalabala
Une des pistes défendue par l'auteure sur la disparition du vol MH370 : "Je n’ai cependant aucun élément pour dire que cet avion a été tiré plutôt qu’éventuellement un accident en vol avec un avion qui essayait de l’intercepter. Je dis qu’il pourrait s’agir d’un missile car c’est déjà arrivé plus d’une fois, ce n’est donc pas totalement aberrant d’envisager cette possibilité." Depositphotos.com Chalabala
TourMaG - La thèse que vous imaginez, se serait donc celle d’un avion avec un chargement volé aux Américains et donc une tentative pour essayer de dérouter l’avion pour que la cargaison n’arrive pas en Chine et qui ne se passe pas bien, qui aurait mal tourné ?

Florence de Changy : Il y a un élément important c’est le problème avec une partie du chargement cargo signé "Motorola" qui a été chargée sans être scannée et livrée sous escorte. Deux éléments extrêmement troublants, anormaux et qui devraient être expliqués.

Si vous pensez que c’est cette cargaison cargo qui est au cœur du problème, vous imaginez donc qu’il s’agit d’une opération de détournement pour confiscation de cargo et qui ne s’est pas passée comme prévu, un plan A qui a mal tourné.

Je n’ai cependant aucun élément pour dire que cet avion a été tiré plutôt qu’éventuellement un accident en vol avec un avion qui essayait de l’intercepter. Je dis qu’il pourrait s’agir d’un missile car c’est déjà arrivé plus d’une fois, ce n’est donc pas totalement aberrant d’envisager cette possibilité.

A lire aussi : Malaysia Airlines et les mystères du vol MH 370 : "La disparition", une contre-enquête peu convaincante

TourMaG - Cette théorie dont vous semblez être persuadée, cette entente entre ces nombreux pays pour falsifier la vérité ne vous parait-elle pas cependant vertigineuse ? Elle est quand même difficile à imaginer.

Florence de Changy :
Lorsque l’on connait la façon dont fonctionnent les services secrets, et les rapports de force entre tous ces pays, cela me semble crédible.

D’un côté vous avez les Etats-Unis qui utilisent l’Angleterre** pour faire la dictée à la Malaisie (le premier ministre malaisien fait beaucoup référence aux données satellites fournies par la société britannique Inmarsat).

La version officielle est conçue d’une certaine façon par l’Angleterre. Elle est répandue dans le monde entier par les médias américains. L’Australie a également pris le relais dans cette activité de "diversion".

La France, c’est plus compliqué. Elle est indépendante, mène sa propre enquête et je pense qu’elle gène. La forcer à "entrer dans la danse" me semble assez logique. La Chine de son côté qui est plutôt victime, négocie en fonction des intérêts qu’elle a à profiter de la situation et le Viet Nam et la Malaisie semblent avoir négocié leur silence.

Oui ça parait dingue, moi-même il m’a fallu très longtemps pour en arriver à de telles conclusions.

Au départ j’étais comme tout le monde. Quand on me disait "La Maison Blanche a dit que…." Je faisais un papier dans Le Monde en disant "on sait". Mais petit à petit je me suis rendu compte que tout ça ne collait pas.

Il y a plein de choses qui se sont vraiment passées et qui fonctionnent avec le scénario que je conçois et c’est assez tentant de partager tout cela.

Pour le moment je ne suis pas complètement certaine mais je sais que je suis sur la bonne voie. Pour le coup je n’ai plus aucun doute et je pense que la plupart des gens n’ont plus aucun doute sur le fait que cet avion n’a jamais fait demi-tour et je suis surprise que vous continuez d’y croire.

TourMaG - Oui moi je suis persuadé du demi-tour de l’avion. Je sais aussi comme vous l’évoquez que ce n’est pas parce que Washington affirme des choses que c’est une vérité, nous l’avons vu lorsqu’avec Londres, ils avaient affirmé que l’Irak détenait clandestinement d'importants stocks d'armes de destruction massive. Cependant dans cette affaire j’ai vu les données Inmarsat, les données radars les rapports. Cette mystification à grande échelle, créée et surtout entretenue par de grands pays démocratiques est totalement impossible.

b[Florence de Changy :
C’est le fond du problème, et c’est d’ailleurs ce que j’écris.

La vérité telle que je la pressens est tellement monstrueuse, qu’elle implique que nous sommes trahis par des gouvernements dans lesquels nous sommes censés avoir confiance et nous force à faire une sorte de pacte avec notre malhonnêteté intellectuelle.

On se dit "non ce n’est pas possible, je préfère croire la version officielle et qu’on va retrouver l’avion."

Les états qui comprennent comment fonctionne le cerveau humain sont bien conscients de ça. C’est comme cela que marchent les grandes machinations : "C’est tellement gros que ce ne sera pas admis" et votre réaction est tout à fait normale. Mais les gens très informés et proches à qui je soumets ce scénario cela ne leur pose aucun problème.

Mon scénario a été validé par des gens de top niveau.

TourMaG - Il y a des Français parmi eux ?

Florence de Changy :
Ça peut être des Français mais je préfère en dire le moins possible pour protéger mes sources. Sans donner les nationalités, il y a des militaires, des mercenaires, des gens dans les renseignements, des directeurs d’aviations civiles, de compagnies aériennes…

TourMaG - Pendant l’écriture de ce livre avez-vous eu des pressions pour vous dissuader de poursuivre votre enquête ?

Florence de Changy :
Une fois de manière très directe on m’a quasiment donné l’ordre d’arrêter cette enquête.

TourMaG - On vous fait peur ?

Florence de Changy :
Non, j’ai pris cela comme de l’intimidation mais cela m’a confirmé que mon enquête dérange. Moi je considère que j’ai fait ma part et le reste de la vérité devrait tomber de lui-même. J’espère que des gens seront motivés pour parler.

Même si le travail de Florence de Changy fait apparaitre et pointe une enquête mal dirigée dans les premiers jours avec des informations contradictoires, erronées parfois et non contrôlées, le livre "La disparition" n’apporte aucune preuve formelle et sérieuse d’une manipulation.

Les témoignages sont souvent anonymes, fragiles, et en face des données officielles fournies par les opérateurs radars et satellites, des rapports d’experts reconnus et fiables il n'y a en face que des interprétations très tendancieuses.

L’exemple de ce fameux chargement en est une illustration. Il est vrai de dire que ce fret (un peu plus de deux tonnes de matériel Motorola dont des batteries au lithium) n’a pas été scanné avant d’être chargé mais il a été vérifié en amont dans les locaux de la compagnie agréée MASkargo (filiale de la Malaysia) avant d’être mis dans des contenants plombés, acheminés en camion escorté jusqu’à l’aéroport et embarqués dans les soutes de l’avion. Et même si quelques mois après la MASkargo s’est doté de machines à rayon X les procédures de sureté lors du chargement du MH370 du 8 mars étaient conformes.

Florence de Changy évoque aussi dans son livre quelques ‘’MHistes’’ qu’elle qualifie d’illuminés comme ceux par exemple persuadés que l’avion a été capturé par des extraterrestres !

Elle imagine cependant dans l’épilogue de son livre un scénario diabolique du "prêté pour un rendu" encore plus abjecte à la version hypothétique de la catastrophe.

Impressionnée par "leurs sourires qui ne peuvent qu’être qualifiés de ….rayonnants" lors du sommet des BRICS à Brasilia en novembre 2019, elle nous propose carrément d’imaginer un scénario ou le russe Vladimir Poutine aurait proposé au chinois Xi Jinping de ‘’venger’’ les passagers chinois décédés dans la catastrophe du MH370 en abattant quatre mois plus tard un avion jumeau du MH370 .

298 morts, en majorité des occidentaux. C’est aller loin, très loin, trop loin.

Même avec encore quelques zones d’ombre, le demi-tour de l’avion est certain et une ou deux vérités commencent à se dessiner grâce aux travaux d’experts sérieux qui continuent à interpréter les données mises à leur disposition.

Soit quelqu’un (un membre d’équipage ou un autre occupant de l’avion) a pris le contrôle de l’appareil avec une intention malveillante, a coupé les communications, fait demi-tour et a maintenu en vol l’avion jusqu’à l’épuisement du carburant entrainant l’issue fatale.

Soit le MH370 alors qu’il passait le point IGARI a connu un sérieux problème technique comme un feu à bord et a fait demi-tour pour revenir se poser en urgence sur le premier aéroport accessible.

Non contenu, le feu aurait pu entrainer une coupure électrique, et une dépressurisation lente qui aurait fait perdre connaissance par hypoxie à tous les occupants de l’avion qui aurait continué son vol jusqu’à extinction des moteurs.

Des vols dit ‘’hypoxiques’’ ou l’avion continue de voler ‘’tout seul’’ avec à bord un équipage et des passagers inconscients sont déjà arrivés au cours des dernières années notamment en 1999 aux Etats Unis avec un vol Orlando Dallas. Victime d’une dépressurisation et sans plus personne de conscient à bord, l’avion va voler tout seul vers le Nord pendant plusieurs heures pour finalement se crasher au Canada.

Plus récemment en 2005 le Boeing 737 de la compagnie Hélios effectuant un vol de Chypre vers Athènes se dépressurise en vol. L’avion n’est plus piloté et s’écrasera dans les montagnes au nord de la capitale grecque.

L'hypothèse de l’incendie bord est aussi envisageable quand on rappelle que la soute de l’appareil transportait plus de 220 kilos de batteries au lithium.
Beaucoup d’incidents, voir d’accidents ont pour cause l’enflammement de ces batteries à bord des avions. Leur transport est encadré et elles doivent être strictement conditionnées quand elles sont transportées.

Il peut y avoir des défaillances. Ainsi, il y’a quelques jours ce spectaculaire embrasement d’un container chargé de batteries et qui s’est transformé en une véritable boule de feu tout juste avant d’être mis à bord d’un airbus A.330 sur l’aéroport de Hong Kong.

Le livre ‘’La Disparition’’ est donc loin de nous avoir convaincu.

Trop d’interprétations qui ne reposent que sur des témoignages fragiles et non vérifiables.
A moins de douter de toutes les données factuelles et vérifiées disponibles aujourd’hui, à moins de croire à une extraordinaire manipulation mondiale et c’est bien le droit de Florence de Changy, il est quasiment certain que le Boeing 777 de la Malaysia Airlines repose quelque part dans l’océan Indien.

Merci à mes interlocuteurs de l’aérien et particulièrement à Xavier Tytelman pour nos échanges et ses éclairages à ce sujet.

* Florence de Changy est grand reporter. Elle est correspondante du journal ‘’Le Monde’’, de RFI et de Radio France.
**Inmarsat est une entreprise britannique de communication satellite. C’est elle qui a fourni tous les relevés satellites qui attestent de la présence de l’avion dans l’Océan Indien.

Lu 8530 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance