TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Montagne : déjà 1,7 milliard d’euros de pertes estimées pour les stations de Savoie et Haute-Savoie

"Une détresse psychologique de plus en plus aigüe"



Toujours sans date d'ouverture pour les remontées mécaniques, l'agence Savoie Mont-Blanc pointe du doigt les difficultés des professionnels des sports d’hiver, tant financières que psychologiques.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 8 Janvier 2021

Les 112 stations de Savoie Mont Blanc ont déjà perdu 1,7 milliard d'euros en raison de la fermeture des remontées mécaniques - DR : Savoie Mont Blanc, Bijasson
Les 112 stations de Savoie Mont Blanc ont déjà perdu 1,7 milliard d'euros en raison de la fermeture des remontées mécaniques - DR : Savoie Mont Blanc, Bijasson
L'agence Savoie Mont-Blanc ne cache pas sa déception face au manque de perspectives données à la montagne, dans un communiqué.

"Les dernières déclarations du Premier ministre ont été décevantes" "en n’ayant donné aucune date pour le top départ et avec un énième cap décisionnel repoussé au 20 janvier, soit 2 semaines seulement avant les vacances de février, une situation qui fragilise un peu plus encore la saison risquant d’hypothéquer à terme la survie des stations".

Et l'agence de rappeler que pour les vacances de Noël, la fréquentation a "dévissé de 72%" et les pertes "colossales" sont estimées à 1,7 milliard d’euros pour les 112 stations de Savoie et Haute-Savoie. Plus de 5,8 milliards d’euros pourraient l’être dans l’hypothèse d’une saison blanche.

La fermeture des remontées, "l’exception française"

Le mois de janvier n'est pas mieux, avec 27% de taux d’occupation en moyenne, soit -58%. "Les effets sont cataclysmiques pour l’économie de la montagne et en particulier en Savoie Mont Blanc où le tourisme représente 50% et 30% des PIBs respectifs de la Savoie et de la Haute-Savoie".

"Aujourd’hui, à moins d’un mois des vacances de février qui pèsent 35% de la saison en Savoie Mont Blanc, le gouvernement ne s’est engagé à donner aucune perspective plongeant ainsi les vacanciers dans un flou aux conséquences désastreuses avec des risques d’annulations et de reports de séjours sur des destination concurrentes", précise Savoie Mont-Blanc.

Avant d'ajouter : "au-delà des difficultés financières auxquelles ils doivent faire face, les acteurs de la montagne, permanents comme saisonniers, sont aujourd’hui psychologiquement fragilisés faute de pouvoir exercer leurs métiers.

Une situation rendue plus anxiogène encore si aucune décision favorable du gouvernement n’est donnée dans les meilleurs délais, afin de pouvoir a minima tenter de sauver les vacances de février
".

L'agence pointe également "l’exception française" en ce qui concerne la fermeture des remontées.

"Si l’Allemagne conserve ses domaines fermés, on compte en Europe plus de pays où les remontées mécaniques fonctionnent, comme la Suisse ou l’Espagne.

D’autres ont trouvé un compromis avec une ouverture aux skieurs domestiques, à l’instar de l’Autriche depuis le 24 décembre ou de la principauté d’Andorre, depuis le 2 janvier. Même l’Italie avance la date du 18 janvier.
"

Lu 1151 fois

Notez




































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance