TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Notre-Dame-des-Landes : pourquoi les associations veulent encore y croire...

réponse entre le 15 et le 31 janvier 2018



En Loire-Atlantique, le roman kafkaïen de Notre-Dame-des-Landes touche, après 15 ans, à l'épilogue. Si le gouvernement doit rendre sa décision avant la fin du mois, semblant s'orienter vers l'abandon du projet et donc l'agrandissement de l'actuel aéroport de Nantes, plusieurs associations locales pro-NDDL font une dernière fois valoir leurs arguments.


Rédigé par le Mercredi 10 Janvier 2018

Les associations pro-NDDL s'opposent à l'agrandissement de l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique, selon eux trop coûteux, peu écologique, et peu viable dans l'avenir © Aeroport de Nantes
Les associations pro-NDDL s'opposent à l'agrandissement de l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique, selon eux trop coûteux, peu écologique, et peu viable dans l'avenir © Aeroport de Nantes
Les militants favorables au nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes restent confiants et abattent leur dernières cartes pour peser dans le débat.

"C'est un moment crucial. Soit on devient la porte d'entrée de l'Europe, soit on en devient le cul-de-sac", confie Alain Mustière, président des Ailes pour l'Ouest.

Alors que le chef de l'Etat devrait rendre sa décision entre le 15 et le 31 janvier 2018, trois présidents d'associations pro-NDDL (Ailes pour l'Ouest, Collectif contre le survol de Nantes et Collectif concerné par le transfert de l'aéroport) ainsi que des acteurs de l'économie du grand-Ouest tenaient, ce mercredi 10 janvier, une conférence de presse à Paris. Le but : convaincre le gouvernement et appeler Emmanuel Macron a un "acte courageux pour le rayonnement et le développement de l'Ouest".

Les "mensonges" de la médiation

Le gouvernement d'Edouard Philippe semblerait s'orienter, à la lumière du rapport des médiateurs rendus en décembre, vers un abandon du projet de nouvel aéroport, préférant la piste d'une rénovation et d'un agrandissement de l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique.

D'abord, les présidents d'associations veulent faire valoir les incohérences et les "mensonges" du rapport de médiation.

Avec, pêle-mêle : le manque d'objectivité, la présentation du réaménagement de Nantes-Atlantiques comme une nouveauté, ou encore les estimations trop basses de l'évolution du trafic à Nantes. Les partisans du projet n'hésitent pas à qualifier la médiation de "manipulation" et de "collusion orchestrée par le ministre de la Transition écologique et solidaire".

"Créer un vrai hub européen à NDDL, c'est changer la capacité du grand Ouest à se développer", estime Joël Chéritel, président du Medef Bretagne. "Si l'aéroport reste à Nantes, le trafic va stagner, et pénaliser l'économie de notre région", ajoute Yann Trichard, qui dirige la Chambre de commerce et d'industrie de Nantes-St Nazaire.

Un projet alternatif à plus d'1 milliard d'euros

Autre cheval de bataille : le coût du réaménagement de l'aéroport actuel de Nantes-Atlantiques, qui serait d'après les pro-NDDL largement sous-évalué.

Selon le calcul des associations, la facture dépasserait le milliard d'euros, le double du chiffre annoncé par le rapport de médiation, qui n'aurait notamment pas pris en compte les indemnités reversée à Vinci (estimées à 350 millions d'euros).

"Sur le plan des finances, Notre-Dame-des-Landes est la bonne solution pour l'Etat", précise Alain Mustière, évoquant les problématiques de fermeture totale de l'aéroport pour travaux, les nouveaux délais de réalisation, et l'urgence à répondre à l'augmentation du trafic.

"Démocratiquement, économiquement et écologiquement, Notre-Dame-des-Landes est la meilleure solution. Je reste confiant dans une décision juste et éclairée du président", ajoute Yann Trichard.

D'autant plus que le chef de l’État s'était plusieurs fois, en tant que candidat, prononcé en faveur du transfert de l'aéroport à Notre-Dame-des-Landes et du respect du vote "oui" (à 55%) à la consultation publique. "Il n'y aura pas de décisions défavorable. Un recul serait une décision sans précédent", veut croire Alain Mustière.

"L'Europe a dit oui, le peuple a dit oui, la justice a dit oui", rappellent les slogans des associations pro-NDDL. "Lançons les travaux !". Car après 179 décisions de justice et 15 années de débats, référendums et autres consultations, tous attendent impatiemment l'issu du dossier NDDL.

Lu 4753 fois

Notez



1.Posté par Chris le 11/01/2018 05:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si tous ces gens "PRO-" ne passaient pas leur temps à mentir, ils seraient plus écoutés, mais beaucoup se sont depuis longtemps rendus compte de leur excès

2.Posté par sydney le 11/01/2018 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Chris" ça veut dire quoi cette remarque??? Les PRO qqch exagerent? Et les ANTI qqch eux disent toujours la vérité? c'est qui vos "ils", qui se sont rendus compte de quels exces? de quoi vous parlez... Dans le genre "je dis n'importe quoi" de façon anonyme bien sur, vous etes un champion.

3.Posté par Wiedling le 11/01/2018 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'actuel aéroport de Nantes est sous exploité, les commentaires des pilotes approuvent le fait que NDDL n'est pas utile sauf à valoriser l'égo des politiciens locaux. Une Gabgie écologique qui plus est.

4.Posté par Chris le 11/01/2018 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Sydney :
Excès par rapport aux personnes réellement impactées par le bruit dans le PEB ! C'est 9000 actuellement, pas 42.000 qui correspond à 110.000 mouvements / on en est loin !
Abus en parlant du nombre de recours rejetés : tous les exploitants et propriétaires refusant pour un même recours sont additionné :) pour faire nombre !!!
Mensonge sur sur les risques environnementaux pour Le Lac de Grandlieu
Mensonge encore sur la saturation : dans l'aérogare, oui par moment, sur la piste, qui ,peut recevoir beaucoup plus d'avions, pas du tout !
Je pourrai continuer ....
Tout est amalgamé en permanence pour "blousé" les personnes !!! C'est à cela que jouent les PRO aéroport depuis le début ! Ces gens-là n'ont pas beaucoup de scrupules !
Evidemment, une partie en tout cas de l'opinion, finit par s'en rendre compte ;

5.Posté par DAR le 11/01/2018 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceux qui sont contre NDDL ne se rendent pas compte que l'économie de tout l'Ouest de la France est en jeu et souffrira demain d'un développement économique qui n'aura pas lieu dans notre région mais au profit d'une autre région : le sud Ouest par exemple avec Bordeaux... ou Le Mans qui se bat déjà pour obtenir un aéroport international digne de ce nom avec des pistes capables de recevoir les plus gros porteurs !
Le Grand Ouest a besoin de cette bouffée d’oxygène pour son avenir économique, industriel, commercial et touristique.....
Ceux qui sont contre NDDL n'habite pas à Nantes et les environs et n'ont pas à supporter les bruits des avions qui passent juste au dessus de leur tête...
Ceux qui sont contre NDDL ne prennent jamais l'avion à Nantes Atlantiques où les difficultés de stationnement et la fonctionnalité même de l'aéroport pour rejoindre des terminaux par exemple sont inconfortables, dangereuses et pas dignes d'une grande capitale régionale.....

6.Posté par roux le 13/01/2018 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Trichard , ce matin sur RTL, a été en dessous de tout. Son argumentaire, ses arguties..., rien de probant, rien de convaincant. Son chantage contre l'état et les humeurs de son collaborateur, à faire pleurer de rire..... Ce genre d'interview est contre productive et je le regrette.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Septembre 2018 - 15:17 Air France : la 13e destination aux USA sera Dallas



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle