TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


SNCM : le Président du Directoire dénonce une campagne de dénigrement

il parle de "SNCM Bashing" dans Les Echos



Marc Dufour, président du directoire de la SNCM, estime, dans un entretien accordé aux Echos ce lundi 25 novembre 2013, que la compagnie est victime d'une campagne de dénigrement.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 25 Novembre 2013

Dans un entretien publié par Les Echos ce lundi 25 novembre 2013, Marc Dufour, Président du directoire de la SNCM, dénonce une campagne de dénigrement de sa compagnie.

"Il y a une forme de « SNCM Bashing » très rentable, estime-t-il. (…) Beaucoup de ceux qui s'échinent à nous abattre lorgnent surtout sur la proie avec la gourmandise du boucher qui sait d'un coup d'oeil que la découpe multipliera le prix d'une viande qu'il voit sur pied et qu'il sait belle même si le poil de la bête ne brille pas."

Il fait notamment référence au doublement des amendes que lui réclament la commission européenne : 440 millions d'euros.

Il dit s'opposer "avec la plus grande énergie à tous ceux qui pensent que pour éliminer le problème européen, il faut éliminer la SNCM". Il ajoute que la société n'est pas "l'enfant malade dont parle cruellement Henri Emmanuelli", le Président de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).

"La SNCM a seulement besoin d'un actionnariat stabilisé pour réussir avec lui sa mutation" , conclut Marc Dufour.

Dimanche 24 novembre 2013, Frédéric Cuvillier, ministre français des Transports, affirmait quant à lui, dans les colonnes de la Provence, que suivre les demandes de Bruxelles reviendrait à condamner à mort la SNCM.

"Nous ne laisserons pas faire ce qui conduira à la disparition de la SNCM (...). Nous sommes face à une succession de décisions qui s'apparentent à un acharnement.

Encore une fois, nous ferons tout pour ne pas perdre la SNCM. 440 millions d'euros, vous imaginez ? C'est une condamnation à mort ! On ne prendra pas ce risque
", a-t-il déclaré


Lu 749 fois

Tags : ferries, sncm
Notez

Commentaires

1.Posté par Caro.biz le 25/11/2013 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la Sncm a sûrement besoin d'un actionnaire fiable mais elle a aussi besoin de balayer devant sa porte. En tant qu'usager fréquent de la compagnie, il est évident que son mal est interne. les grèves à répétitions au moment des grands départs rendent frileux les clients les plus assidus, alors les autres ... et que penser du nombre impressionnant d'employés, la masse salariale doit être d'une lourdeur monumentale. Pour exemple, retour Porto Torres / Marseille en fin de vacances de Pâques : 9 employés pour nous montrer la route du parking extérieur au parking du bateau, dont 2 qui jouent avec une voiture téléguidées et un petit groupe qui discute. Total, une seule personne fait la circulation sur les 9. A bord self service, idem, 2 qui discutent avec le caissier et 3 en salle pour débarasser quelques tables, souvent débarassées par les clients eux-mêmes. Pas compliqué d'alléger leurs charges !! Ménage.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 13:33 FlixMobility acquiert Greyhound aux États-Unis









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias