TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone



Syndicats : "La direction annonce un plan social chez TUI France..."

CSE Extraordinaire 17 juin 2020



Lazare Razkallah, délégué CGT de TUI France, confirme dans un communiqué adressé au personnel, l'information d'un CSE Extraordinaire concernant la restructuration du Groupe en France.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 15 Juin 2020

Un PSE se confirme chez TUI France, ainsi que nous l'annoncions la semaine dernière... /crédit DepositPhoto
Un PSE se confirme chez TUI France, ainsi que nous l'annoncions la semaine dernière... /crédit DepositPhoto
Dans une communication envoyée aux salariés, le Secrétaire général du CSE (Comité Social et Economique) Lazare Razkallah a confirmé l'information d'un CSE Extraordinaire concernant la restructuration du Groupe en France.

Il précise que la direction va indiquer le nombre de postes qu’elle envisage de supprimer ; le nombre de postes qu’elle envisage de supprimer par service ; les agences qu’elle envisage de fermer ou de franchiser ; les activités et ou les marques qu’elle envisage d’abandonner ou de céder ;

Contacté par nos soins, le représentant du personnel se veut combatif : "C'est une arnaque au chômage partiel dont le but est de maintenir l'emploi. Je vais contacter les Pouvoirs Publics, et Bruno Le Maire (Ministre de l'économie ndlr).

Cela aurait été plus honnête de prendre ce type de décision en mars."


Car pour Lazare Razkallah, ce plan de sauvegarde de l'emploi était déjà dans les cartons : "Le coronavirus est un prétexte, c'est un effet d'aubaine" lance-t-il.

L'actionnaire va-t-il abonder ou pas TUI France ?

Les salariés attendent également de savoir si la maison mère va mettre la main à la poche : "Nous n'avons toujours pas vu les 1,8 milliards d'euros" explique le représentant du personnel avant d'ajouter : "si nous sommes dans cette situation c'est aussi à cause des décisions prises par le groupe" et de citer pêle-mêle : "le rachat de Transat France qui a été "intégré dans la précipitation", les "800 000 sièges imposés par le groupe" et "les invendus facturés".

"Nous ne nous laisserons pas faire" ajoute Lazare Razkallah: "nous mettrons tout en oeuvre pour maintenir le maximum d'emplois et d'obtenir pour ceux qui partent de bonnes conditions".

Contacté par nos soins La Direction de TUI France ne fait pas de commentaires "sur des rumeurs, comme toujours."

"En collaboration avec le Groupe TUI, TUI France prépare le futur et nous reviendrons vers vous très prochainement avec plus de nouvelles." nous a t-elle indiqué.

Lu 4837 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias