TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


TUI Group sur le point de se séparer des filiales déficitaires ?

La France dans le collimateur du Groupe allemand ?



Dans une communication aux salariés de son groupe, Friedrich Joussen, CEO, a eu un discours très clair : TUI Group ne sera plus en mesure de soutenir ses filiales non rentables. Sans changement important, elles pourraient cesser leurs activités ou être cédées. La filiale française déficitaire depuis plusieurs années pourrait-elle faire les frais de la crise actuelle ?


Rédigé par le Mercredi 13 Mai 2020

Siège du groupe TUI à Hanovre - Photo TUI Group
Siège du groupe TUI à Hanovre - Photo TUI Group
La crise liée à l'épidémie de coronavirus accélère les restructurations.

C'est le cas chez TUI Group, qui entame une large réorganisation.

Le groupe a annoncé, ce mercredi 13 mai 2020, qu'il compte supprimer plus de 8 000 postes dans le monde, soit plus de 10% de ses effectifs.

L'objectif est de réduire "durablement" de 30% les charges administratives sur l'ensemble du groupe.

Au menu notamment : mise en place de plateformes communes sur la technologie, synergies sur certaines fonctions support, et focus sur les lignes de produits rentables.

Et dans ce cadre, le Groupe est bien décidé à couper les branches déficitaires. Dans une communication aux salariés, le discours de Friedrich Joussen, le CEO, est sans équivoque.

Ce dernier a indiqué que le groupe ne sera plus en mesure de soutenir les filiales non rentables. Sans un changement de cap, elles pourraient être cédées ou voir leurs activités arrêtées par TUI Group.

La filiale française, déficitaire depuis plusieurs années, pourrait-elle faire les frais de la crise ?

Contactée par nos soins, la direction de TUI France répond que cette déclaration concerne toutes les filiales, et que rien de "particulier" n'a été précisé concernant la filiale française.

Un PSE contre un PGE... Cqfd !

Déjà en Italie, le Groupe a, en début d'année arrêté ses activités de tour-operating.

Le scénario d'une sortie du géant allemand du marché français a déjà été évoqué fin octobre par Les Echos, avec l'hypothèse d'une reprise de TUI France par le groupe Marietton.

Comme nous vous l'annoncions dans nos colonnes ce mercredi, TUI France est actuellement en discussion avec sa maison-mère pour obtenir une aide.

Un soutien qui pourrait faciliter l'obtention d'un Prêt garanti par l'Etat mais qui pourrait être aussi soumis à conditions...

"Il est clair qu’imaginer reprendre comme si rien n’avait changé est impossible. Un ajustement des business plans et des coûts pourrait s’imposer. C’est bien le sujet des discussions actuelles avec la maison-mère", a précisé la direction française.

LIRE : TUI France : un PSE, condition préalable au soutien financier de TUI Group ?

Ce qui fait craindre au Comité social et économique (CSE) une nouvelle coupe dans les effectifs.

Contacté par nos soins, le secrétaire général du CSE Lazare Razkallah est bien décidé à se battre : "Nous bénéficions des mesures de chômage partiel, et ce serait scandaleux que de profiter de l'argent du contribuable pour licencier.

Les pouvoirs publics doivent prendre des garanties. Si un tel cas se présente nous les alerterons. Il est urgent d'attendre pour voir comment la situation va évoluer".

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 15587 fois

Tags : tui, tui France
Notez

Commentaires

1.Posté par BALADI le 14/05/2020 10:44
Ainsi les rumeurs deviennent des infos ! Quid de la situation réelle de TUI FRANCE ainsi que de celle de sa Cie Aérienne ? Quid de l’évaluation de son risque potentiel en cas de lâchage de sa maison mère qui aurait versé à sa filiale plusieurs centaines d’euros depuis sont rachat à J.Maillot et qui en aurait marre d’après vôtre article? La maison française est à l'arrêt et miraculeusement la sanction est suspendue à la formule gouvernementale et bien négociée par les représentants de la profession, valables plusieurs mois . Mais la situation semble se tendre d'après les déclarations des responsables syndicaux ! Les négociations pour la reprise en gérance par Mr Abitbol se poursuivent malgré le marasme ambiant mais portent sans doute sur les actifs de TUI UNIQUEMENT !!! Alors quid des encours de TUI qui seraient de l’ordre de 80millions d’euros . C’est une dette!
Elle devra être remboursée ! La vraie question est : qui rembourse ? TUI ? ABITBOL ? Qui connaît les protagonistes connaît la réponse !!!
baladi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance