TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Thaïlande : entre crise économique et pandémie, le pays veut assouplir sa position

l'Autorité du tourisme prête à prendre des risques mesurés



Le pays du sourire est confronté à la dure réalité économique et va devoir faire des choix cornéliens entre la crainte de la pandémie et une crise économique qui pourrait mettre à la rue 2,5 millions de personnes sur les 4 millions d’emplois assurés par le tourisme, selon le Bangkok Post.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 10 Septembre 2020

Marché flottant à Bangkok /crédit DepositPhoto
Marché flottant à Bangkok /crédit DepositPhoto
La Thaïlande est un poids-lourd du tourisme français en Asie.

Un peu l’équivalent, toutes proportions gardées, de Maurice sur l’Océan Indien. Fermé aux touristes depuis mars dernier, il a fait ses comptes.

Le TAT (Autorité du Tourisme) a revu à la baisse ses estimations pour 2020 à 70 millions de voyages intérieurs contre 80 millions, contribuant à 418 milliards de bahts de revenus, soit une baisse de 61% par rapport à 2019.

Les arrivées internationales restent inchangées à 6,7 millions, la même prévision avant la fermeture de la frontière, avec des revenus de 332 milliards de bahts, soit une chute brutale de 65% par rapport à 2019.

Cet effondrement pourrait avoir de lourdes conséquences économiques et sociales.

Voilà pourquoi Yuthasak Supasorn, gouverneur du TAT, tire la sonnette d’alarme. «Nous devons attirer des touristes d'ici le dernier trimestre car le marché intérieur ne peut à lui seul maintenir l'emploi des travailleurs du tourisme. Si nous continuons à retarder leur entrée, environ 2,5 millions d'emplois sur 4 millions seront menacés».

Pour y faire face, il faudra se résoudre à accepter un risque inhérent à l’arrivée des touristes lors de sa réouverture des frontières.
Selon la même source, Le pays peut minimiser l'impact et éviter un taux de chômage élevé.

20,5 millions de touristes internationaux en 2021

M. Yuthasak a déclaré que les hôtels devraient compter sur un taux d occupation moyen de 30% pour rester ouverts.

Si les touristes nationaux augmentent leurs voyages à 100 millions l'année prochaine, et que le plan d'arrivée se déroule bien, la destination table sur 20,5 millions de touristes internationaux en 2021.

Le taux d' occupation moyen de ces établissements pourrait alors s’établir à 50%, dit-il.

Le plan envisagé consisterait à ouvrir le pays aux touristes internationaux avec un nombre limité d'arrivées et d'emplacements. Les arrivées doivent se conformer à des mesures de sécurité et de santé strictes et aux mêmes procédures de dépistage et de surveillance que les rapatriés thaïlandais.

"Nous ne pouvons pas éviter de nouveaux cas, mais le plus important est d'avoir des risques avec une gestion efficace en place. S'il y a cinq cas parmi 5 millions de touristes, et que nous pouvons contenir ces infections, ce sera un bon équilibre entre la santé publique et la survie des entreprises », a-t-il déclaré.

Marisa Sukosol Nunbhakdi, présidente de l'Association des hôtels thaïlandais, a déclaré que l'objectif de zéro infection était irréaliste.
Le pays doit trouver un équilibre entre le risque sanitaire et la crise économique.

Lu 4540 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance