TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Timbre de solidarité en Tunisie : les TO s'organisent avec leurs réceptifs locaux

13 € de taxe pour tous les étrangers au moment de quitter le pays



Entrée en vigueur le 1er octobre 2014, une taxe contraint les touristes étrangers qui visitent la Tunisie à acheter un timbre de "solidarité" de 30 dinars, au moment de leur départ. Les professionnels français du tourisme qui travaillent sur la destination ont dû s'organiser pour accompagner leurs clients.


Rédigé par Pierre Coronas le Mardi 11 Novembre 2014

Les voyageurs non-résidents en Tunisie doivent acheter un timbre fiscal (sous le tampon du haut sur la photo) de 30 dinars (13 €) au moment de quitter le pays - DR
Les voyageurs non-résidents en Tunisie doivent acheter un timbre fiscal (sous le tampon du haut sur la photo) de 30 dinars (13 €) au moment de quitter le pays - DR
Depuis le 1er octobre 2014, les touristes étrangers qui visitent la Tunisie doivent payer un timbre fiscal, dit de « solidarité » de 30 dinars (environ 13 €) au moment où ils quittent le pays.

Une mesure prévue par l'Article 36 de la loi de Finances complémentaire n°54-2014.

Elle s'applique à l'ensemble des personnes non-résidentes en Tunisie, quelque soit leur nationalité. Les Tunisiens qui vivent à l'étranger ne sont pas concernés.

Si, pendant l'été 2014, au moment de l'annonce de la mise en place de cette taxe, les professionnels du tourisme semblaient l'accueillir avec calme et sans affolement, son entrée en vigueur a tout de même provoqué quelques remous.

Surtout chez les voyageurs. "Nos clients n'ont pas trop compris pourquoi ils devaient payer 13 € de plus alors qu'ils avaient opté pour une offre all inclusive" explique Geneviève Dimitropoulos, responsable commerciale de Sunshine Vacances.

"C'est une taxe supplémentaire à payer pour les touristes, ajoute Laurent Abitbol, président de Voyamar-Aerosun. Mais, dans l'ensemble, nos clients l'ont bien accueillie.

Il faut dire qu'étant donné le prix relativement bas de la taxe de séjour et les besoins en infrastructures de la Tunisie, la mise en place de cette mesure passe relativement mieux."

"Accompagner les voyageurs" sur place

Pourtant, il a quand même fallu "arrondir les angles", du côté de Sunshine Vacances, précise la responsable commerciale du tour-opérateur (TO).

"Cela a été facilité par le fait que le timbre fiscal est vendu dans tous nos hôtels tunisiens", annonce-t-elle.

Les clients l'obtiennent ainsi dès le premier jour de leur voyage et n'ont plus à s'en occuper.

Chez Voyamar-Aerosun, les clients sont informés de la mesure avant leur départ.

Ensuite, "nos réceptifs s'occupent de leur fournir les timbres fiscaux", poursuit Laurent Abitbol.

Pour FTI Voyages, TO qui travaille uniquement en BtoB, ce sont aussi les équipes sur place – à savoir l'agence réceptive locale du groupe – qui "s'occupent d'accompagner les voyageurs afin qu'ils s'acquittent des modalités de paiement et d'obtention du timbre fiscal", assure Thomas Giband, responsable marketing.

Il explique que les agences de voyages partenaires du voyagistes étaient toutes au courant de cette nouvelle mesure. "Elles l'ont accueillie avec surprise, mais en ont pris acte", relate-t-il.

Selon un article de leconomistemaghrebin.com, l’État tunisien estime que la taxe de solidarité va générer 42 millions de dinars (18,4 millions d'euros) de recettes d'ici fin 2014 et près de 120 millions de dinars (52,6 millions d'euros) en 2015.

Tous les visiteurs étrangers, sans exception, sont soumis à l'achat de ce timbre fiscal de « solidarité ». Même les bébés.

En Tunisie, il n'y a donc pas d'âge pour se montrer solidaire.

Lu 11174 fois

Notez



1.Posté par Ghrissi Anouar le 12/11/2014 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Timbre de la honte, je suis Tunisien résident en France, le moi dernier les douaniers affamés de notre pays, m'ont traiter comme le dernier criminel qui voyage. Manque de respect et agressivité.
Comme par hasard le distributeur d' argent ne fonctionne pas, interdit de sortir de port maritime après le tampon de sortie, des douaniers qui essayent de vous escroquiez quelques dinars ou mieux les euros. Je ne peux pas monter à bord le Tanit le 21 octobre si je ne paye pas!! On dit que les tunisiens sont pas concernés?!! Un gentil Algérien m'a payé la somme pour que je puisse sortir de mon propre pays!! Quel honte le bateau coûte déjà 800€ pour venir chez soi et la voiture m'a coûté 50€ pour le douanier et 120 dinars pour la circulation pour 21 jours!! 110€ Total Quel vole et vous voulez des touristes au pays? Moi je ne retournerais plus pour se faire pillé mon argent par des charognards affamés.

2.Posté par jaziri kamel le 12/11/2014 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'attention de Dominique Gobert (auteur de l'article )
Un timbre de voyage de 60 DT est déjà payé par tout citoyen tunisien quittant le territoire et pour que je puisse m'offrire des vacance en France ou partir en voyage d'affaire , ou même faire une escale dans l'un des aéroport francais , moi cadre du tourisme tunisien je doit m'acquitter d'une redevance sous forme de "frais de dossier" pour déposer un dossier de visa au consulat de France à Tunis!!!!
Il s’avère que "Le Conseil "Justice et Affaires intérieures" de l’Union européenne a décidé le 27 avril 2006 d’augmenter les frais de visa pour l’espace Schengen, les portant de 35 à 60 euros.
Cette décision a été prise en application du principe selon lequel les droits de visas doivent couvrir les frais administratifs de traitement des demandes (décision du Conseil de l’UE, 20 décembre 2001).
Le montant de 60 euros a été déterminé en tenant compte de l’augmentation des coûts de traitement liée à la mise en place d’un nouveau type de visas contenant des informations biométriques (insertion de la photo et de l’empreinte digitale du bénéficiaire).
L’adoption des visas biométriques s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la criminalité et l’immigration clandestine. Elle devrait parallèlement accélérer la délivrance des visas pour les demandeurs de bonne foi et simplifie les procédures de vérification lors de l’entrée dans l’espace Schengen. Elle exige cependant de lourdes dépenses en équipement et en personnel.
L’augmentation des frais pour les visas délivrés par l’Ambassade de France à Tunis a pris effet le 1er janvier 2007 et la mise en place des techniques biométriques est intervenue en mai 2009."
L’article 36 du projet de Loi de finances complémentaire en Tunisie relatif a l’imposition d’un timbre fiscal de 30 dinars, au moment de quitter la Tunisie, a été adopté jeudi 7 août 2014, lors de la séance plénière nocturne à l’ANC, avec 105 voix pour, 3 contre et 6 abstentions.
Ainsi, toute personne souhaitant quitter la Tunisie, quelle que soit sa nationalité, à l’exception des Tunisiens résidant à l’étranger, doit payer le timbre fiscal de 30 dinars qui sera intégré au passeport et devra comporter le tampon de la police, au moment du départ. ce timbre substitue la redevance sur les résidents dans les hôtels, à savoir les 2 dinars par nuitée et qui a été difficile à appliquer, en effet un grand nombre de touristes choisissent la location de maisons et d’appartements, je parler précisément, des libyens et algériens qui représentent le plus grand nombre de touristes enregistrés en Tunisie.!
Avec le système de redevances sur les nuitées, on ne pouvait viser que les étrangers qui résidaient dans hôtels en Tunisie , tandis que de cette manière, avec le timbre fiscal, cette mesure touchera tout le monde, .!
il faut simplement considéré ce timbre comme étant une contribution au financement de la caisse de compensation en Tunisie sur le prix de certains produits alimentaires, le carburant et autres produits. D'ailleurs je ne vois pas pourquoi les tunisiens de l'étranger en sont exonérés.
La plupart des pays qui ont ce type de taxe de départ ou d`arrivée le font en devise étrangère. Pourquoi ne pas en faire de même chez nous et ainsi faire d`une pierre 2 coups ?
(je suis par-contre pour l’exonération des enfant de mois de 12 ans ) !
j’espère avoir répondu a votre question !

3.Posté par Ben Lakhdhar le 06/09/2015 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam, ce type de réforme est inéquitable vis à vis des autres étrangers puisque les algériens sont exonérés du timbre de la honte!!!
En outre, un pays comme la Tunisie souffre d'une hémorragie touristique sans précédent et voir pour une très longue période opte vers des solutions obsolètes ! ! !
Ceci ne peut en durer longtemps ! ! !
"Taxe de solidarité" ou appellez-la une donation sans obligation.
Ceci dit un raquettage par la loi tunisienne pour simplifier cette doctrine mafieuse.
De la sorte, on ne peut pas inciter les étrangers à venir et vous êtes très loin du compte.
A Dieu touristes bande de ringards !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 18:52 Été 2019 : TUI base un 2e avion au départ de Lille



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips