TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Top 5 : Gilets Jaunes, Tahiti et Thomas Cook France... le tourisme sombre dans l'automne

Semaine du 14 au 18 octobre 2019



Ils ont fait l'actualité dans les médias, mais aussi dans TourMaG.com. Nous vous proposons comme chaque vendredi, notre Top 5 de la semaine. Au programme : Nicolas Delord donne des nouvelles de Thomas Cook France, les agences de Bordeaux renaissent après les Gilets Jaunes, l'aérien à Tahiti, Volotea se prépare à sortir de son schéma habituel...


Rédigé par le Vendredi 18 Octobre 2019

Nicolas Delord donne des nouvelles de Thomas Cook France, les agences de Bordeaux renaissent après les Gilets Jaunes, l'aérien à Tahiti, Volotea se prépare à sortir de son schéma habituel - Crédit photo :  Depositphotos.com enterlinedesign
Nicolas Delord donne des nouvelles de Thomas Cook France, les agences de Bordeaux renaissent après les Gilets Jaunes, l'aérien à Tahiti, Volotea se prépare à sortir de son schéma habituel - Crédit photo : Depositphotos.com enterlinedesign
Pendant que la ciel français se chargeait de nuages et le Japon subissait un violent typhon, le tourisme opérait sa traditionnelle transhumance automnale.

Et cette dernière s'annonce particulièrement attendue et mouvementée, tant le secteur affiche une santé plus que précaire.

Alors que le feuilleton Thomas Cook a connu une semaine de répit, seulement rythmée par la prise de parole de Nicolas Delord et la charge de notre Dom' national a l'encontre de Bercy, pour son incapacité à défendre notre industrie.

Il faut dire que le tourisme n'a pas été épargné en 2019, avant les faillites retentissantes, la distribution a été fortement impactée par les manifestations à répétition des Gilets Jaunes, notamment à Bordeaux.

Et si Bordeaux, tout comme la Réunion ont connu des épisodes très chaud, c'est à Tahiti de s'inquiéter d'un autre affrontement, cette fois-ci dans son ciel. Nous ne savons pas si ce monde est sérieux, mais l'information l'est parfois un peu trop, voici votre Top 5.

J'ai vu les fanfares, les barrières, Et les gens autour. Nous vous proposons de replonger en début d'année, à cette époque les semaines n'étaient pas rythmées par les faillites, mais par les manifestations parfois violentes des Gilets Jaunes.

Des Champs-Elysées à Châteauroux, toute la France a été touchée et tremblée, mais c'est surtout à Bordeaux que les événements ont le plus marqué la distribution touristique.

Souvenez-vous les images de l'agence Globe Travel totalement dévastée, saccagée et vidée. Neuf mois plus tard, Emmanuelle la directrice de l'agence a décidé de donner des nouvelles.

Si l'équipe s'est réappropriée son ancien local, les Bordelais ont abandonné le centre-ville, au grand désespoir de Laurent Menanteau, gérant d'une agence Promovacances qui a pris la décision de quitter son pas-de-porte.

Relisez ou redécouvrez le témoignage d'agents de voyages qui ont décidé de se battre pour leur commerce : Gilets Jaunes : 9 mois après, que sont devenues les agences de voyages bordelaises ?

Depuis le temps que je patiente, Dans cette chambre noire. Après plusieurs semaines d'un mutisme logique, Nicolas Delord a pris le parti de s'exprimer.

Après des journées passées pour s'occuper des clients, le rôle du responsable a été de "protéger mes salariés et collaborateurs, gérer les fournisseurs et faire en sorte que, dans cette tempête pas prévue, nous puissions effectuer un atterrissage… en douceur."

Notre Dom' national a rencontré un patron combatif, bien décidé à sauver la maison Thomas Cook France et ses équipes. Et pour mener à bien cette bataille tout le monde est sur le pont, d'autant que pour le patron de l'entité française l'entreprise possède de nombreux atouts.

Et Nicolas Delord de lancer "un investisseur qui ne saisirait pas l’occasion raterait une chance unique". Qui saisira cette opportunité ? Des noms filtres, mais avant de les découvrir, lisez de toute urgence l'excellent papier : Nicolas Delord (Thomas Cook) : "Plusieurs offres sérieuses seraient sur le tapis..."

Dans les premiers moments j'ai cru, Qu'il fallait seulement se défendre. Et justement pour défendre son pré carré dans le ciel polynésien, cela devient de plus en plus difficile.

Si les capacités aériennes ont bondi de 20% en l'espace d'une année entre Paris et Papeete, le bond est encore plus incroyable depuis les USA (30%). Dans un contexte de croissance exacerbée, les transporteurs tirent la langue, mais le tourisme connaît lui une bouffée d'oxygène.

Sur la première moitié de l’année 2019, l’ISPF (Institut Statistique de la Polynésie Française) note déjà une augmentation de 14% du nombre de touristes. Pour le seul mois de janvier 2019, la hausse affiche même 31%.

Retrouvez l'analyse de notre spécialiste de l'aérien sur le ciel tahitien : Tahiti : « la surcapacité fait du mal à toutes les compagnies aériennes »

Sentir le sable sous ma tête, C'est fou comme ça peut faire du bien. Laissons les balafons tahitiens, pour prendre la direction des plages d'une autre île française.

En effet, Volotea pourtant spécialisée dans la desserte des capitales régionales du continent européen va poser ses cahiers, avant [peut-être] ses avions du côté de la Réunion.

Il s'agit en réalité d'une "convention pour l’accès a l’emploi de Réunionnais(es) dans le secteur de l’aérien pour le métier de Personnel Navigant Commercial (Hôtesse de l’air/Steward)".

A lire : Volotea bientôt à La Réunion ?

J'en ai poursuivi des fantômes, Presque touché leurs ballerines. Pendant que les compagnies et les acteurs tombent comme des mouches, les fonctionnaires de Bercy restent placides comme des espions en interrogatoire.

Il faut bien reconnaître que Thomas Cook n'offrait pas des garanties de bonne santé, mais Norwegian montre elle vraiment des signaux inquiétants.

Endettée à autour de 1,5 milliard d'euros, se retrouvant dans l'obligation de revendre des commandes d'avions non livrées, la compagnie low cost arrive pourtant à gonfler son plan de vols, avec 36 vols directs par semaine au départ de Paris ! "A des tarifs qui frisent la vente à perte…" pestait Dom'.

Et si Bercy ne bougera pas une oreille, ce sera encore aux agents de couvrir une défaillance qui est inéluctable. A lire ou relire : La case de l’Oncle Dom : Thomas Cook, Norwegian... si Bercy est là, alors tout va bien !

Encore une belle semaine se termine, avec des nuages gris au-dessus de nos têtes, mais chers amis après la pluie vient le soleil. Avant de rentrer à la maison, d'enfiler ses chaussons, se blottir contre sa tasse de chocolat chaud devant un bon film comme Bagdad Café, terminons par une chanson.

Si vous ne l'avez pas compris en lisant le Top 5, nous vous proposons une chanson d'un chanteur à moustache du sud-ouest : Francis Cabrel.


Lu 3228 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips