TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Tourisme : "je suis disposé à proposer un allongement de la durée des avoirs" J-B Lemoyne

Les retours de Jean-Baptiste Lemoyne, suite au Comité filière tourisme



Le pass sanitaire est entré en vigueur depuis maintenant quelques jours. Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d'Etat au Tourisme s'est déplacé dans l'Yonne pour faire un point avec les professionnels concernés. Si ceux-ci se sont montrés plutôt positifs envers le dispositif, le membre du gouvernement est revenu aussi sur la situation de la distribution, tout en réitérant l'engagement de l'exécutif pour soutenir le tourisme. Il a aussi été question des avoirs.


Rédigé par le Mardi 27 Juillet 2021

"Je suis disposé à proposer une demande d'allongement aurpès de Bruxelles, je ne suis pas sûr d'obtenir gain de cause," selon Jean-Baptiste Lemoyne - DR
"Je suis disposé à proposer une demande d'allongement aurpès de Bruxelles, je ne suis pas sûr d'obtenir gain de cause," selon Jean-Baptiste Lemoyne - DR
Après un déplacement dans le sud-ouest de la France, Jean-Baptiste Lemoyne a décidé de jouer à domicile, dans l'Yonne

"Je vous parle depuis le plus beau département de France, où j'ai échangé avec des professionnels du tourisme de la mise en place du pass sanitaire," introduit le secrétaire d'Etat au tourisme, élu sénateur de l'Yonne en juillet 2020.

Entrée en vigueur depuis le 21 juillet 2021, le "pass sanitaire" est obligatoire pour les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Perçu par certains comme un frein, le dispositif ferait selon le membre du gouvernement l'unanimité.

"Les personnes à l'accueil du château de Guédelon me disaient que 95% des visiteurs se présentaient avec des documents en règle, tout cela se passe bien depuis le 21 juillet. C'est en résonnance avec ce que nous disent les professionnels.

Le pli est pris, avec une prise de conscience des clients et des voyageurs,"
s'est félicité le responsable politique.

Derrière sa mise en place, les effets seraient plus que contrastés.

Une 4e vague, un pass sanitaire et des conséquences sur le tourisme ?

"Les professionnels se préparent sérieusement et méticuleusement, Roland Héguy (UMIH) s'est positionné en faveur du pass. Ce comité de filière tourisme est l'occasion de faire remonter des points pratico-pratiques avant la publication des décrets, suite à la loi.

J'ai entendu que l'espoir n'a pas disparu, de la part de
Nicolas Dayot, le président de la Fédération Nationale de l’Hôtellerie de Plein Air (FNHPA). La mise en oeuvre du test lors du dernier week-end n'a pas été un problème, ce fut même un grand succès selon lui."

C'est presque un ouf de soulagement que nous aurions pu entendre, tant le secrétaire d'Etat a rappelé le peu d'impact de la mesure sur les vacances estivales et les infrastructures touristiques.

Les Français sont bien décidés à partir, avec ou sans le pass sanitaire.

Si la thalasso sera en hausse par rapport à 2019, des secteurs sont plus en difficultés comme les parcs de loisirs.

"Les gros porteurs s'en sortent bien (-10%), les plus petits vont de -20 à -76%, ce qui n'est pas seulement imputable au pass sanitaire. Du côté de l'événementiel, la commercialisation de septembre et octobre avait bien redémarré en juin," précise Jean-Baptiste Lemoyne.

Ce n'est pas tout, car selon Pablo Nakhlé Cerruti, le directeur général de Viparis, il y aura le même nombre d'événements au 2nd semestre 2021 qu'en 2019, mais à une nuance près.

"Toutefois, il y aura moins d'exposants et de surfaces louées sur les événements, de l'ordre de moins 50%."

Face à une reprise de l'épidémie que le secrétaire d'Etat n'a pas hésité à qualifier de 4e vague, les professionnels rencontrent des difficultés.

Avoirs : "Je suis disposé à proposer une demande d'allongement auprès de Bruxelles"

"Le message adressé aux professionnels du tourisme a été clair. Nous avons été là pendant 15 mois, on ne vous lâchera pas. Nous allons travailler avec Bercy sous l'égide de Matignon pour trouver sur les meilleures solutions," a expliqué Jean-Baptiste Lemoyne.

Le secrétaire d'Etat est revenu aussi sur l'enjeu pour avoir des vacances et une saison sereine, à savoir la vaccination.

La campagne a connu un net regain depuis l'allocution présidentielle et les décisions prises pour contraindre les Français à la vaccination.

"Il est très intéressant de voir qu'en quelques jours, le centre de vaccination d'Auxerre est passé de 400 vaccinés quotidiens à 900 aujourd'hui.
L'appel du président a été entendu. Le Président vise 50 millions de vaccinés fin août.
"

Espérons alors que la France atteigne cet objectif qui permettra alors d’aborder plus sereinement l’automne à venir.

Surtout que dans le même temps, des signaux encourageants viennent du Royaume-Uni, où les cas de contaminations sont en forte diminution depuis quelques jours.

Malgré tout, l’actualité n’est pas à la fin de l’épidémie, mais bien tournée vers cette 4e vague, notamment pour les agents de voyages.
Pour ces dernières la reprise n’aura duré qu’un mois, il est déjà l’heure de s’inquiéter.

"Je me ferais l’avocat auprès du 1er ministre, pour trouver les dispositifs d’aides les plus adaptés pour les entreprises du voyage, parce que la mobilité internationale est entravée.

Valérie Boned et Jean-Pierre Mas sont revenus sur la crainte de l’échéance du remboursement des avoirs,
" dévoile le secrétaire d'Etat au Tourisme.

Cette dernière est prévue pour septembre, avec la peur de voir des agences devoir rembourser massivement, alors que l’argent envoyé aux fournisseurs ne reviendra pas toujours.

"Je suis disposé à proposer une demande d'allongement auprès de Bruxelles, je ne suis pas sûr d'obtenir gain de cause, car la Commission européenne est très pointilleuse là-dessus.

En tout état de cause, avec Bercy, nous travaillons aussi à des dispositifs du type prêts participatifs, pour leur permettre de maintenir la tête hors de l'eau.
"

Pas sûr que la proposition plaise aux agences de voyages. qui s'estiment déjà piégées par la situation actuelle.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Rejoignez la conversation sur Facebook :


Lu 6292 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Christiane GRIFFAUT le 27/07/2021 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Déjà 18 mois pour récupérer son argent et pouvoir à nouveau l'investir dans un nouveau voyage, c'est très très long pour monsieur ou madame "tout le monde" dont certains avaient épargné pour "se payer" le voyage de leur vie... croyez-vous que prolonger au delà de ces 18 mois vous apportera plus de clients? N'avez-vous pas peur de les dégoûter un peu plus?

2.Posté par Chaibi le 27/07/2021 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Entièrement d'accord avec Christiane..
Il faut rembourser nos clients, ce sont Eux qui nous font vivre.
Trouvons d'autres moyens de faire vivre nos entreprises,il est clair que sans l'aide de l'état nous n'arriverons pas.
Je ne parle pas pour moi,64 ans bientôt,ma carrière professionnelle est derrière moi.
Bien sûr que certains ne pourrons pas rembourser leurs clients et de fait ne pourrons Survivre.
Mais ne prenons pas en otages, ceux qui nous ont permis d'exister et de nous faire confiance, NOUS, agents de voyages et de rêves

3.Posté par Lolopif le 27/07/2021 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MME GRIFFAUT, votre avoir vous pouvez déjà l'utiliser pour un nouveau voyage, pas besoin d'attendre le remboursement.

4.Posté par olivier le 27/07/2021 21:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Prolonger les avoirs ... Fausse bonne idée.
Au delà d'une très hypothétique validation de l'Europe, cela ne serait pas loyal vis à vis des clients qui ont leurs avoirs bloqués depuis 18 mois et avec une quasi impossibilité de partir à l'étranger sur leur destination d'origine. Cela ne règle en rien le problème de base qui est un manque de volume d'affaires sur les prochains mois du fait de toutes les contraintes ou barrières aux frontières.

Il faudrait que le gouvernement affine ses aides en fonction des activités des uns et des autres. Voir une agence de voyage intégrée au secteur S1, quand je vois tous les restaurants qui débordent de clients sur les zones touristiques en ce moment... quand je vois en parallèle des agences quasi vides... il faudrait sortir du principe d'équité S1 et mettre en place des mesures d'aides adaptées au réel! Pour rappel, le scénario était quasi identique l'an dernier...

5.Posté par HERNANDEZ MURIEL le 28/07/2021 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Ce serait une grave erreur . Il est vrai que l' ordonnance a été bénéfique pour tous afin de préserver les trésoreries dans un contexte difficile . En revanche, elle a eu par la suite des effets négatifs / Nos clients n' osaient plus se réengager de peur d' avoir leurs acomptes bloqués . La profession n' a pas assez communiqué sur la possibilité de remboursement pour toute nouvelle résa à compter du 14/09 .
Il faudrait donc dire aux clients dont certains attentent depuis dés mois , que la période des 18 mois serait prolongée , c' est inacceptable et au lieu de profiter du retour de certains clients en agence suite aux déboires qu'ils ont rencontrés sur Internet nous risquons notre crédibilité si une telle mesure était prise .
Quelle drôle d'idée !!!!!!!

6.Posté par JEAN MARC SAULI le 28/07/2021 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le remboursement des avoirs sera un problème dès lors que la situation perdure et les rentrées d'argent sont nulles
ce qui faut c est assouplir les règles d'attribution des prêts .

on ne demande pas d'aides publiques on demande des prêts pour tenir et rembourser nos clients, mais des prêts publics sans la contrainte du même prêt demandé à une banque privée sinon ou est l' intérêt de l'accompagnement de sortie de crise

7.Posté par Christiane GRIFFAUT le 28/07/2021 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ok Jean-Marc, c'est la bonne solution à mon avis! l'Etat devrait pouvoir vous prêter à taux 0 pour rembourser vos clients qui, eux, l'ont bien fait avec ces avoirs de 18 mois (fait, mais contraints et forcés).... Pourquoi, vous, professionnels, ne pourriez-vous pas lancer sur les réseaux sociaux une lettre ouverte au gouvernement, lettre qui irait dans ce sens et qui pourrait être relayée et signée par vos clients? c'est idée qui me vient comme ça....

8.Posté par Odette Gomez le 28/07/2021 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
C'est à proprement parler scandaleux pour nous les clients des agences qui attendons depuis des mois ce remboursement. J'ai 77 ans et j'avais réservé une croisière pour les 50 ans de mariage avec mon mari qui est décédé du covid.. vous croyez vraiment que avec ma petite retraite, mon état de santé détérioré je n'ai pas besoin de cet argent au moins autant que l'agence qui m'a vendu une croisière qui ne s'est jamais déroulée! C'est une honte d'envisager de prolonger la durée des avoirs. Que l'Etat aide les professionnels du tourisme mais pas avec l'argent des clients qui sont vraiment pris pour des pigeons! J'envisage de lancer une pétition qui aura de l'écho si toutefois il n'y en a pas déjà une qui est lancée sur ce sujet.

9.Posté par Griffaut Christiane le 28/07/2021 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Odette
Lancez votre pétition et je la signe de suite puis je partagerai un max

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus













































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias