TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Vols : Ulysse recrute l'ex-président de Trainline et affiche un business plan ambitieux

Ulysse a enregistré plus de 6 000 clients en 2019 sans aucune publicité



Tout va très vite dans la start-up nation dans un sens ou dans l'autre. Créée courant de l'année 2018, Ulysse a réalisé une levée de fonds de 1,3 million d'euros moins, six mois après la start-up affiche un volume d'affaires de 2 millions d'euros. Mais comment fait Axel Guidicelli, le PDG d'Ulysse, sans marketing ni communication ? Et quelles sont les ambitions de la start-up pour les mois à venir ? Eléments de réponses ci-dessous.


Rédigé par le Mercredi 29 Janvier 2020

Ulysse a enregristré plus de 6 000 clients en 2019 sans aucune publicité - Crédit photo : Ulysse
Ulysse a enregristré plus de 6 000 clients en 2019 sans aucune publicité - Crédit photo : Ulysse
Le comparateur de vols : Ulysse poursuit son décollage.

Après une levée de fonds l'été 2019 de 1,3 million d'euros, la start-up présente un nouveau visage. "Depuis cet été, beaucoup de choses ont changé. Ulysse a même basculé dans un autre monde" souffle Axel Guidicelli, son PDG.

En plus d'une nouvelle charte graphique, "nous avons désormais des locaux, puis nous avons accueilli nos premiers salariés," explique le jeune homme.

Celle qui se rêve en Trainline de l'aérien vient de boucler sa première vague de recrutement pour passer de 3 associés à une dizaine de personnes, dont une star de l'entrepreneuriat : Daniel Beutler, ancien président de Trainline.

"C'est sans doute l'étape la plus difficile depuis la création d'Ulysse" ajoute Axel Guidicelli. "Identifier la bonne personne en seulement une heure, n'est pas vraiment évident, pour savoir si le profil vous convient aussi bien humainement que professionnellement."

Pour remédier à cette problématique, et une question qui pourrait être sans fin, le PDG s'est évertué à se focaliser sur les qualités humaines de ses futures recrues, laissant de côté les compétences.

Et bien lui en a pris.

En 2019, les réservations ont été multipliées par 7 et un objectif très haut pour 2020

"Pour le moment, nous ne sommes pas déçus bien au contraire, même s'il n'est pas évident de lâcher prise. Depuis que le recrutement est terminé, les chiffres ont décollé et l'ambiance est super."

Et c'est peu dire que les résultats sont bons.

Sur l'ensemble de l'année 2019, le volume d'affaires a atteint 2 millions d'euros, pour 6 000 réservations avec un panier moyen dépassant les 300 euros.

Les recettes ont tout simplement été multipliées par sept, en l'espace d'un an.

Mieux encore. "Nous avons réalisé notre record historique de commandes en décembre, alors que généralement c'est un mois creux dans le tourisme" se félicite le créateur d'Ulysse.

Des résultats d'autant plus surprenants que la start-up tourne avec un budget marketing restreint misant tout sur le bouche-à-oreille 3.0 et donc la satisfaction client.

"Nous nous focalisons sur notre meilleur canal publicitaire et de communication à savoir nos clients. Et nous voulons continuer à les chouchouter," fixe comme objectif le responsable.

Si ces derniers semblent répondre présents. Ils aussi ont été conquis par les nouveaux produits dont la carte cadeau.

Outre le fait que ce soit une excellente opération pour la trésorerie, avec des rentrées d'argent sans sortie immédiate, c'est aussi une bonne façon de se faire connaître auprès d'un public plus large. La petite équipe n'entend pas s'arrêter là.

Pour 2020, les ambitions et les plafonds à atteindre sont relativement hauts. Parmi les objectifs : dépasser le cap symbolique du million de ventes mensuelles. Et même de dépasser 100 millions d'euros un jour ? "Pourquoi pas, nous ne nous fixons aucune limite. Notre seul objectif est de croître et d'emmagasiner de la croissance."

"En janvier, nous ne nous attendions pas à faire mieux que décembre, mais la dynamique actuelle va dans le sens d'une progression continue." Tous les signaux sont dans le vert.

L'ancien président de Trainline rejoint Ulysse

Daniel Beutler, ancien président de Trainline a été nommé directeur non-exécutif - Crédit photo : Ulysse
Daniel Beutler, ancien président de Trainline a été nommé directeur non-exécutif - Crédit photo : Ulysse
Etant devenue plus visible sur la place parisienne, Ulysse attire les regards, mais aussi les noms du voyage à ses côtés.

Ainsi, une figure européenne de l'entrepreneuriat vient de rejoindre le board de la start-up. Daniel Beutler, ancien président de Trainline a été nommé directeur non-exécutif.

"C'est une pointure du travel, il nous apporte toutes ses connaissances et ses relations. Il a connu Captain Train, le rachat par Trainline, puis l'entrée en bourse dépassant le milliard d'euros.

Il a vécu des choses qui seront importantes pour notre développement
" confie Axel Guidicelli qui a réussi à séduire Daniel Beutler à la suite d'une interview dans laquelle il vantait les mérites de son désormais mentor.

Un déjeuner et quelques discussions plus tard... le deal était scellé.

"Pour nous c'est de l'or de pouvoir compter dans nos rangs une personnalité comme Daniel. Il est un expert du digital très intéressant et inspirant." D'autant plus que l'ancien président de Trainlain a débuté sa carrière dans l'aérien.

Si les rampes de lancement sont en place pour Ulysse, les équipes planchent actuellement sur la création d'une application. Attendue à l'automne 2019, la sortie de la version mobile de la plateforme a été volontairement décalée.

"Avec la levée de fonds, nous sommes moins pressés par le temps et l'argent. Nous voulons prendre notre temps, pour livrer le meilleur produit possible," fixe le responsable.

L'objectif est de faire aussi bien que son modèle Trainline, et créer un outil servant à accompagner au mieux ses clients. "Elle devrait totalement changer Ulysse, nous voulons être là, où se trouvent nos clients, c'est-à-dire dans leurs smartphone."

Et pour poursuivre sa marche en avant, une prochaine levée de fonds est en discussion, mais elle ne se fera pas à n'importe quel prix.

Axel Guidicelli veut surtout s'entourer des bonnes personnes et de business angels, qui se situent plus dans une posture de transmission et moins dans la recherche de retombées financières à court terme.

Une prochaine levée de fonds et une expansion européenne

La nouvelle chartre graphique d'Ulysse - DR
La nouvelle chartre graphique d'Ulysse - DR
Si la première levée a permis de peaufiner le produit, la prochaine servira à l'expansion, pour un montant sans doute supérieur à 3 ou 5 millions d'euros.

"A la base, nous ne voulions pas faire de levée de fonds, puis nous nous sommes rendu compte qu'il était très compliqué dans ce secteur de percer sans ce mécanisme," analyse le créateur d'Ulysse. La conclusion des discussions est attendue pour la fin de l'année 2020.

Une fois l'opération bouclée, il sera temps de mener à bien son implantation à l'international. Actuellement, les responsables planchent sur les cibles, sans doute deux ou trois pays européens.

"Notre solution est scalable assez facilement, sans nécessairement avoir besoin d'une ouverture de bureau en Espagne ou Allemagne. C'est un sujet d'actualité qui anime nos journées."

Ces dernières devraient être bien agitées dans les mois à venir, pour ne pas oublier que l'objectif de toute entreprise est d'être rentable.

Axel Guidicelli n'a pas perdu que la ligne d'arrivée sera celle du point d'équilibre financier. Pour l'atteindre, "il faut vendre beaucoup de billets d'avion, et pour réussir à vendre en masse, il faut s'étendre, sauf que pour cela il nous faut de l'argent." CQFD.

Un cercle qui pourrait devenir vicieux, mais dans lequel se tient éloigné Ulysse, dont le décollage est plus qu'amorcé.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2018 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.









Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips