TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Agences de voyages : quel bilan pour cette réouverture ? (Vidéo)

Le bilan d'Eden Tour à Tourcom, en passant par Misterlfy ou Climats du Monde



Habituel jour de repos pour les enfants, ce dernier mercredi, c'était jour de la rentrée pour leurs parents agents de voyages. Après des semaines de fermetures ou d'absences totales de destination à vendre, les professionnels du tourisme ont retrouvé leurs clients dans le respect des gestes barrières. Si le bilan après seulement quelques heures est mitigé, selon les régions de France, le sentiment qui prédomine déjà reste le soulagement d'agent de voyages heureux de retrouver leur métier. De Paris (Misterfly) à Marseille (Climats du Monde, Ailleurs Voyages), en passant par Verdun (Prêt à Partir) et Pornichet (Eden Tour), découvrez aussi en vidéo la rentrée des professionnels du tourisme !


Rédigé par Celine Eymery et Romain Pommier le Jeudi 20 Mai 2021

A la veille d'une rentrée primordiale pour les agents de voyages, Michelle Kunegel, la directrice générale de LK Tours nous confiait ressentir "le même stress et aussi l'excitation que les enfants," à quelques heures de retourner à l'école.

S'il n'a pas été toujours facile de retrouver ses marques et le rythme, les agents de voyages ont globalement été soulagés de pouvoir enfin refaire leur métier.

Après 15 mois d'une complexité folle, entre des restrictions aux voyages très mouvantes, des plans de vol changeants et la gestion des avoirs, l'enjeu était surtout de pouvoir de nouveau croiser les regards et les sourires masqués des clients.

Comme le dit si bien Denise Abassi, la directrice Réseau Ailleurs Voyages Selectour et Auchan Voyages "le téléphone ça va 5 minutes (voir vidéo ci-dessus)."

Nous vous proposons un premier bilan de la réouverture des agences de voyages de Paris (Misterfly) à Marseille (Climats du Monde), en passant par Verdun (Prêt à Partir) et par Pornichet (Eden Tour) entre autres... embarquez avec des agents de voyages soulagés de retravailler.

Yvon Peltanche, président du groupe Eden Tour (22 agences dans l'Ouest) : "la première journée a été intéressante et encourageante"

Yvon Peltanche, président du groupe Eden Tour- DR
Yvon Peltanche, président du groupe Eden Tour- DR
"Cette première journée d'ouverture a été plutôt intéressante aussi bien sur la fréquentation que sur les ventes réalisées. Nous avons réalisé sur la journée du 19 mai 2021 40% de que nous avions réalisé en backoffice les deux premières semaines de mai. Sur cette période nous avions réalisé 20% de l'activité de 2019.

C'est donc plutôt encourageant. Les équipes sont heureuses de reprendre même si sur le plan social nous savions que cela allait être compliqué.

Nous avons eu pas mal de demandes sur l'été et aussi sur juin, avec une difficulté sur juin, nous ne savons si tous les départs pourront être assurés.

Les annonces de
l'évolution des motifs impérieux vers les DOM-TOM ne peut que nous aider. Cette perspective sur les Caraïbes nous en avions besoin et cela rassure aussi les équipes.

Concernant les avoirs je m'insurge contre cette idée de distinguer avoirs ou nouvelles réservations. A partir du moment où les avoirs émis sous l'ordonnance du 25 mai 2020 ont été annulés comptablement, la réservation qu'elle soit effectuée avec un avoir ou pas c'est une nouvelle réservation ! Je ne me pollue pas l'esprit avec cette distinction. "

Frederic Pilloud, directeur digital de Misterfly "en BtoB nous n'avions pas vu cela depuis 1 an !"

"Hier nous avons eu 2 bonnes nouvelles sur la partie agence de voyages.

La première c'est le trafic de notre site misterflypro.com qui est directement reparti avec la réouverture des agences de voyages.

Sur la journée du mercredi 19 mai 2021, nous avons eu 1 629 agents de voyages qui se sont connectés à la plateforme. C'est une super nouvelle, car nous n'avions pas vu cela depuis 1 an et juillet 2020.

Pour information, avant crise nous étions à 4 000 agents de voyages connectés par jour, donc il y a une belle reprise, mais pas encore en fanfare.

L'autre bonne surprise que nous avons observée, c'est le taux de transformation qui a frôlé les sommets avec 16.72 %. Nous faisons deux fois plus que la normale.

Et pour terminer avec ce message d'optimisme, le trend ce jeudi 20 mai 2021 à 12 h est encore meilleur que celui d'hier... Affaire à suivre donc
"

Ingrid Lexa, gérante de l'agence IWL Voyages (Aubagne) : "Nous sommes ravies de refaire notre vrai métier"

Emilie, Laure, Ingrid et Marie devant l'agence mercredi - DR
Emilie, Laure, Ingrid et Marie devant l'agence mercredi - DR
"Comme ça fait du bien ! C'est l'euphorie du débutant !

Hier (mercredi 19 mai 2021 ndlr) nous avons eu du monde toute la journée, nous avons même eu des nouveaux clients et nous avons vendu des voyages !

Entre mercredi et jeudi nous avons réalisé une dizaine de réservations dont une seule concernait un avoir émis dans le cadre de l'ordonnance du 25 mars 2020. Ces ventes concernent essentiellement l'été et septembre sur le bassin méditerranéen : Grèce, Sicile, Portugal et Baléares. J'ai un dossier en cours sur Bali qui devrait se conclure pour octobre.

De toute façon j'ai expliqué au client qu'en cas d'impossibilité, il sera remboursé. Nous avons même validé un dossier groupe. Les équipes sont heureuses de reprendre, mais j'ai senti quand même un peu de stress car nous n'avons pas retravaillé normalement depuis plus d'un an.

Je ne veux pas trop m'emballer, mais une chose est sûre les clients ont vraiment envie de voyager, d'ailleurs beaucoup sont vaccinés. Mercredi nous avons ouvert de 10h à 16h, et dès ce jeudi j'ai repris les horaires classiques 10h - 18h30, mais nous aménagerons les horaires en fonction de l'évolution de la situation.

En fait nous n'avons jamais vraiment fermé. Je n'ai pas pu bénéficier du chômage partiel et je suis restée joignable constamment. J'ai pu garder le lien avec les clients. Mes collaboratrices ont travaillé une à deux matinées par semaine. Nous avons même récupéré quelques clients d'autres agences qui sont elles restées totalement fermées. Nous sommes vraiment ravies de refaire notre vrai métier"

Richard Vainopoulos, le président de Tourcom : "TO, compagnies aériennes...toute l'industrie doit se remettre au boulot !"

"Il y a un frémissement, c'est clair, avec beaucoup de demandes d'information et des réservations.

Le pass sanitaire est un élément primordial, pour notre reprise, car les gens vont de nouveau avoir confiance dans le secteur. C'était l'un des freins, ils avaient peur d'être bloqués ou autre chose. Une fois qu'il sera opérationnel les réservations vont tomber.

Aujourd'hui, les agences de voyages qui ont continué à travailler, pendant le confinement avec le rideau fermé, celles-ci travaillent. Les autres qui sont restées fermées très longtemps ont plus de mal. Nous avons agi auprès de notre réseau pour les tenir au courant et au point sur l'activité, via des formations et des soutiens technologiques, etc.

Le moral revient, le défaut que nous allons avoir, concerne le retour du personnel. Les collaborateurs ne pourront revenir au travail que si les agences gagnent de l'argent, sauf que les agents commencent déjà à être débordés et ils ont besoin de renfort.

C'est compliqué, car les faire revenir et être en mesure de les payer financièrement, parfois les finances sont limites, ce n'est pas toujours évident. Une partie des salariés ne veut pas retravailler.

Il y a une demande, les réservations vont monter en flèche au fur et à mesure, mais surtout au retour des vacances estivales. Si nous avons besoin de faire revenir les vendeurs dans les agences, ils vont devoir travailler un peu comme il y a quelques années, car certains tour-opérateurs ont beaucoup de mal à repartir.

Des TO ont remis des prestations, d'autres pas du tout, les agences de voyages ne savent plus quoi vendre. C'est un très gros problème.

Toute l'industrie doit se remettre au boulot, quand je vois les compagnies aériennes qui annulent, modifient au dernier moment ou qui augmentent considérablement les prix, ce comportement est très problématique.

La rentrée est très sportive !

La volonté de partir est bien réelle, que ce soit les Français ou les Européens, l'été sera sans doute meilleur que celui de l'année dernière, puis si les USA ouvrent ça devrait suivre derrière.

Il y a une très forte demande sur les Etats-Unis, ce sera l'élément déclencheur.
"

Audrey Buisan, directrice marketing Amplitudes : "Nous avons reçu les clients sur rendez-vous"

Audrey Buisan - DR
Audrey Buisan - DR
"Nous avons décidé de recevoir les clients sur rendez-vous. Nous n'avons pas rouvert complètement. Nous nous concentrons notamment sur les clients qui ont des avoirs émis dans le cadre de l'ordonnance et dont le voyage a été annulé l'an passé.

Nous avons senti un regain d'intérêt de la part de nos clients qu'ils aient un avoir ou non. Mais ils ne se déplacement pas forcément. Ils nous contactent par email ou par téléphone pour concrétiser leurs projets de voyages.

Nous sentons une vraie envie de voyager. A ce jour, nous vendons les destinations autorisées donc l’Europe.

Nos best- sellers du moment sont les Baléares, l’Italie, le Portugal et la Grèce sur lesquels nous avons de très belles adresses et pouvons proposer de très beaux voyages".


Sonia Faris, cofondatrice de l'agence Mon Prochain Voyage : "La reprise dépend vraiment des régions"

"Je n'ai pas vraiment repris, mercredi 19 mai 2021, car je n'ai jamais arrêté de travailler, même depuis le bureau.

Après les clients sont contents, ils nous appellent. Nous avons déjà pas mal de rendez-vous, je pense qu'avec le coronavirus les gens s'organisent mieux, ils nous appellent pour nous dire à quelle heure, ils souhaitent venir nous voir.

Nous avons un peu moins de brassages, mais des journées chargées. Sachant que nous allions rouvrir cette semaine, nos clients ont appelé en nombre la semaine dernière, pour venir nous voir.

Il y a un besoin de contacts... (le téléphone sonne, à l'autre bout du fil, Anne-Laure un agent de voyages du Pays basque).
"

Anne-Laure répond : "La reprise est très calme, nous n'avons eu aucune demande. C'est simple, il n'y a personne dans les rues ici, c'est vide. La reprise dépend vraiment des régions."

"Il est vrai que les gens du sud ne sont peut-être pas dans le même besoin de déconnexion que les citadins de Paris, Lille ou Lyon. C'est une explication de cette reprise mitigée.

Je pense que la période de vente va être très très courte, nous sommes fin mai, au 30 juin, tout sera booké.

Dans l'ensemble, les voyageurs ne se projettent pas du tout sur les vacances de la Toussaint ou de l'hiver, donc ils vont attendre la rentrée pour en savoir plus sur les protocoles, les destinations ouvertes, pour se projeter.

Les demandes actuelles ne dépassent pas août.

Nous avons beaucoup de demandes pour la Croatie, pour des randonnées et des croisières, puis la Grèce continentale pas mal, quelques clubs vacances en France aussi
."

Une agent de voyages du sud-est : "je dirais que cette reprise est mitigée"

"Nous avons un groupe sur un réseau social pour le réseau, la reprise est vraiment très différente selon les régions.

Le problème étant que nous avons annulé trois fois plus, que les nouvelles réservations enregistrées mercredi. Nous avons quand même fait 4 nouvelles ventes qui n'étaient pas des reports.
Attention, les clients n'ont pas annulé, mais ce soit les fournisseurs. Dès que je suis arrivé ce matin, j'avais des annulations, pour la Norvège, l'Irlande, etc.

La rentrée n'était pas spécialement terrible, il y a du monde, mais ce n'est pas la folie.

J'avais énormément reprotégé les séjours annulés en raison du coronavirus, en fin de compte je me dis que je n'aurais pas dû autant retravailler l'année dernière. J'ai fait le pari de penser que la situation sanitaire aller s'améliorer, mais nous avons eu entre temps deux confinements.

Le fait de lever le rideau apporte un plus, car les échanges sont facilités, cela rassure les clients. La décision sur les outre-mer me rassure, puisque j'ai des départs en juin, c'est une bonne chose.

Après il faut savoir une chose, dans le sud, nous travaillons plus l'hiver que l'été. Nous allons peut être anticiper d'ici quelques semaines la saison hivernale.

Je dirais que cette reprise est mitigée, il y a encore beaucoup de chemin, surtout pour les agences qui ont fait le pari de reporter massivement l'année dernière.

Je ferais un point fin juin, pour savoir si j'ai atteint mon objectif, avec la journée dernière, j'ai envie de dire qu'il ne le sera pas (rire).
"

Charley de l'agence de voyages Prêt à Partir de Verdun : "Hier à 9h un client était déjà devant l'agence... il part vendredi !"

"Déjà hier et encore aujourd'hui, ça frétille.

Il faut reprendre le rythme qui est plutôt speed et physique, nous ne sommes plus habitués (rire).

Hier à 9h un client était déjà devant l'agence pour partir ! Il part en Egypte depuis le Luxembourg, dès vendredi 21 mai 2021. Il en avait marre du temps d'ici. La météo joue un peu en notre, les gens n'en peuvent plus en Meuse, ils ont besoin de soleil.

Nous avons deux types de clients : ceux qui veulent partir et se libérer, avec des ventes de dernières minutes pour des départs fin mai ou début juin, puis ceux qui ont besoin d'être rassurés, sur les formalités, etc.

Je n'ai pas eu de demande pour une annulation ou un remboursement d'avoir.

Nous sentions venir la pression, François Piot notre PDG l'a bien senti en nous demandant d'ouvrir à 100%. Après par rapport à une année normale, les chiffres sont en dessous.

C'est encourageant, nous devons par contre être très attentifs dans les formalités et les règles de départ, c'est vraiment très important, notamment pour nous qui travaillons beaucoup avec le Luxembourg.

Nous récupérons des prospects qui réservaient sur internet et qui ont besoin de réassurance physique, puis nos clients fidèles ont répondu présents. J'ai encore des rendez-vous et des devis, sous le coude donc j'ai du travail pour au moins 2 semaines.

Le 3e confinement a été moins bien vécu, j'ai l'impression, par la population.

Nous vendons pas mal de bassin méditerranéen, Grèce, Espagne, Canaries et la Tunisie, puis l'Egypte. Le manque d'offres me fait un peu peur, ainsi que la volatilité des prix.
"

Rejoignez la discussion sur Facebook


Rejoignez la discussion sur LinkedIn


Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4865 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Pierre T le 21/05/2021 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'envie ceux pour qui c'est l'euphorie ! Moi très calme et puis comme il a été dit plus haut...quoi vendre ?
Vendre avec la trouille de se retrouver avec des départs annulés ou des problèmes X ou Y ? Vols annulés en dernières minutes, problème de formalités sanitaires ?
N?on je pense que si ca doit repartir ca repartira en sept / novembre

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias