TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Annulation sans frais : "L'avoir ou le voucher me semble une mesure de bon sens", selon Jean-Baptiste Lemoyne

L'interview de Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères



L'industrie du voyage affronte une crise sans précédent face à la propagation du coronavirus. Impact sur le secteur, mesures pour éviter les annulations sans frais, retour sur la "phrase" du Quai d'Orsay indiquant qu'il est préférable d'éviter les voyages à l'étranger... Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, fait le point pour TourMaG.com sur cette situation inédite.


Rédigé par le Vendredi 13 Mars 2020

Jean-Baptiste Lemoyne : "Toutes les décisions que nous prenons ou les décisions de fermeture d'écoles sont fondées et font suite à l'analyse des scientifiques qui apprécient l'épidémie et le dynamisme du virus" - Crédit Photo Jonathan Sarago MEAE
Jean-Baptiste Lemoyne : "Toutes les décisions que nous prenons ou les décisions de fermeture d'écoles sont fondées et font suite à l'analyse des scientifiques qui apprécient l'épidémie et le dynamisme du virus" - Crédit Photo Jonathan Sarago MEAE
TourMaG.com - Vous avez rencontré les professionnels du tourisme ce matin, quel a été le message délivré ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
J'ai rencontré d'une part l'Alliance France Tourisme qui réunit les gros porteurs du secteur du type Accor, ViParis, GL events, Air France, Louvre Hotels... et d'autre part, les acteurs de la croisière.

Depuis que la situation s'est accélérée, j'ai tenu à aller à la rencontre des professionnels du tourisme. Cela a commencé mardi dernier avec le bureau de filière tourisme qui a permis de faire un état des lieux et de faire remonter un certain nombres de demandes. Nous avons pu également partager les mesures annoncées lundi (9 mars 2020, ndlr).

Très clairement, notre souhait est de préserver les entreprises et les emplois. De ce point de vue, nous n'allons pas mégoter sur l'appui massif qui va être apporté.

Par ailleurs, hier, (jeudi 12 mars 2020, ndlr) je me suis rendu dans la deuxième ville hôtelière de France, Lourdes, qui avec plus de 10 000 lits est elle-même frappée par des annulations en cascade de pèlerinages.

Je me suis assuré que les services locaux de l'Etat - DIRECCTE (Direction régionale Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi), URSAFF... - puissent accompagner au mieux toutes les entreprises. Nous avons fait notamment en sorte que l'activité partielle puisse être facilitée, que la réponse se fasse dans les 48 heures. Ces mesures sont bien accueillies.

Nous travaillons à d'autres mesures avec Bruno Le Maire (ministre de l'Économie et des Finances ndlr) pour apporter des réponses plus fortes, tel qu'un fonds de solidarité pour les petites et moyennes entreprises. Les professionnels sont satisfaits de voir qu'il y a une réponse gouvernementale à la hauteur.

TourMaG.com - Sur les acteurs importants que vous avez cités plus haut, quelles sont les conséquences de cette crise ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Les gros porteurs prennent de plein fouet les baisses des taux d'occupation. L'hôtellerie perd -20 à -25 points. Dans les transports, la baisse est de l'ordre de -30%, que ce soit pour les compagnies aériennes ou les aéroports.

Ils vont s'organiser pour passer le cap. Ils ont émis des inquiétudes pour leurs sous-traitants et prestataires, que ce soit pour les partenaires franchisés mais aussi pour toute la chaîne des traiteurs, des standistes, tout ce qui touche aux foires, salons ou à l'événementiel...

Ils souhaitent que l'Etat réponde présent pour que cet écosystème ne disparaisse pas et ne soit pas balayé. Les trésoreries sont tendues.

Depuis lundi, nous avons encore amélioré les dispositifs, en particulier grâce au taux de garantie à travers BPI France pour permettre d'obtenir des prêts garantis à hauteur de 90%.

Avoir ou voucher : "c'est une mesure de bon sens"

TourMaG.com - Irez-vous jusqu'au dégrèvement des charges sociales patronales et de la TVA ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Le Président de la République a annoncé jeudi 12 mars 2020 que les échéances sociales et fiscales de mars ne seraient pas prélevées. C'est une réponse qui est déjà importante.

Bruno Le Maire a précisé ce matin (vendredi 13 mars 2020, ndlr), à l'issue de sa réunion avec les partenaires sociaux que pour la TVA ce ne sera pas possible. En effet, les entreprises sont en quelque sorte des "percepteurs".

TourMaG.com - Le SETO et les Entreprises du Voyage ont demandé l’autorisation de remplacer l’obligation de rembourser les voyageurs lorsque le voyage ne peut pas être effectué par l’émission d’un avoir valable un an. Quelle est votre position ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
J'ai reçu cette demande et je suis tout à fait favorable à cette mesure. Je défends cette mesure dans les réunions interministérielles.

C'est une mesure qui me semble être de bon sens pour préserver la trésorerie et donc les entreprises, tout en ménageant l'intérêt du consommateur qui pourra effectuer son voyage à une date ultérieure.

TourMaG.com - Quel est le calendrier pour la mise en place de cette mesure que les professionnels attendent ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Ce qui est sûr, c'est que nous sommes dans une course contre la montre. Chaque semaine, chaque jour compte, en raison des contraintes extrêmes qui se posent au secteur du tourisme et du voyage.

Phrase du Quai d'Orsay : "nous avons eu raison de mettre ce warning"

TourMaG.com - La mention publiée sur le site des « conseils aux voyageurs » demandant d’éviter les voyages à l’étranger, et depuis quelques jours des croisières, n'est pas bien passée dans le secteur des voyages... Que répondez-vous ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Toutes les décisions que nous prenons ou les décisions de fermeture d'écoles sont fondées et font suite à l'analyse des scientifiques qui apprécient l'épidémie et le dynamisme du virus.

Ce type de phrase ce n’est pas pour embêter les acteurs du tourisme mais bien parce qu'il y a un impératif de préservation de la santé. D'ailleurs le déroulement confirme que nous avons eu raison de mettre ce warning : regardez le nombre de pays qui, depuis que l'épidémie a prospéré en France et en Europe, ont décidé de ne plus accueillir de Français. Le bon sens veut que nous fassions cette alerte.

Après c'est le comportement et la responsabilité individuelle qui doivent prévaloir. Nous avons précisé qu'il est "préférable" de reporter et nous ne parlions pas d'annuler. Je sais que la notion est chère aux professionnels du tourisme qui préfèrent le report aux annulations pures et simples.

TourMaG.com - Mais il peut aussi y avoir un problème de responsabilité a posteriori pour ces professionnels...

Jean-Baptiste Lemoyne :
Nous avons un objectif premier qui est de cantonner la crise sanitaire et d'agir pour la santé. L'objectif qui vient en même temps, c'est de préserver nos entreprises.

Nous avons été stricts sur les mesures sanitaires, mais nous serons d'autant plus au rendez-vous pour accompagner les filières économiques.

Les propos du Chef de l'Etat ont été très clairs hier (jeudi 12 mars 2020, ndlr). Lorsque nous parlons d'un plan d'appui et de relance massif, les mots ont un sens. D'ailleurs Bruno Le Maire le disait encore ce matin, ces mesures vont se chiffrer en dizaines de milliards d'euros.

Compte tenu de tout cet appui économique je crois que collectivement nous devons nous rendre à l'évidence qu'il faut avant tout préserver la santé. Cela impose un certains nombre de contraintes à surmonter ensemble.

"La décision unilatérale des Etats-Unis n'est pas la meilleure"

TourMaG.com - Etes-vous en lien systématique avec les autres pays lorsqu'ils prennent des décisions radicales de fermeture de frontières ou de changements en matière de formalités d'entrée ? Prenons l'exemple de la décision de Donald Trump...

Jean-Baptiste Lemoyne :
La décision unilatérale des Etats-Unis n'est pas la meilleure. Le défi sanitaire nous allons le relever dans la coopération.

Le virus ignore les frontières d'autant plus qu'il est déjà présent sur le sol américain. Cette décision est d'autant plus aberrante que l'Administration américaine autorise l'entrée de ressortissants britanniques alors qu'il y a beaucoup plus de cas de coronavirus en Grande-Bretagne qu'en France.

Elle n'est pas fondée sur des éléments scientifiques. Par conséquent, cette décision aurait pu être prise après discussion.

Beaucoup d'Etats agissent dans l'urgence, parfois de manière irrationnelle. Nous, nous souhaitons nous appuyer sur des analyses scientifiques qui sont prodiguées par le conseil scientifique auprès du Gouvernement.

TourMaG.com - Sur les "conseils aux voyageurs", les professionnels du tourisme ont fait remarquer à plusieurs reprises des différences sensibles entre ce qu'ils constataient sur le terrain et les recommandations prodiguées par le Quai d'Orsay. Cela a inquiété les voyageurs et impacte directement les professionnels du tourisme...

Jean-Baptiste Lemoyne :
Nous travaillons à partir des éléments que nous fournissent les autorités légales de ces pays, mais il se trouve dans le cas très concret des Etats-Unis, parfois que les directives données par les pays sont floues. Les Etats-Unis ont fermé les frontières aux Européens et Donald Trump excluait que cela touche les marchandises.

"Les décisions prises par les autorités locales ne sont pas toujours les plus claires possibles"

J'ai des mails de plusieurs entreprises qui me confirment que les marchandises venant ou arrivant d'Europe sont bloquées. Nous voyons bien qu'il y a un flou dans les décisions.

Air France me signalait ce matin qu'il restait des interrogations sur les personnes qui ne sont pas des ressortissants de l'espace Schengen mais qui auraient transité par Paris Charles-De-Gaulle et qui souhaitent se rendre aux Etats-Unis. Nous n'avons pas la réponse.

Les décisions prises par les autorités locales ne sont pas toujours les plus claires possibles. Nous devons composer avec cette situation.

TourMaG.com - Dans l'autre sens, pour les visiteurs étrangers, aucune mesure de protection n'a été mise en place. Pourquoi ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Certains Etats font des prises de température. En réalité, les prises de température ne sont pas forcément un outil efficient pour détecter les cas de coronavirus car nous pouvons porter le virus sans développer ce symptôme. Idem pour les enfants qui peuvent être porteurs du virus sans être eux-mêmes infectés.

Parfois ces mesures sont mises en place sous la pression de l'opinion publique mais elle ne sont pas forcément efficaces. Nous avons écarté ce type de dispositif pour nous en tenir à ce qui est recommandé par les autorités de santé.

TourMaG.com - Les voyages scolaires ont demandé une caisse de compensation, qu'en est-il ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Sur ce sujet je n'ai pas encore de réponse définitive. Nous travaillons sur le sujet.

"Le marché de l'incoming reste durablement impacté"

TourMaG.com - Sur le secteur du réceptif France, quel est l'impact ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Jusqu'à début mars 2020, tous les marchés ont été impactés en terme de réservations aériennes. Toutefois, les marchés américain et mexicain étaient assez résilients et restaient en croissance. Cela risque hélas d'être remis en cause.

Pour les réservations aériennes sur février 2020, nous sommes à -77% sur les liaisons Chine - France, -40% pour Israël, -30% pour l'Italie, -27% pour l'Espagne, -27% pour le Brésil et -21% pour l'Allemagne.

Pour les arrivées aériennes prévisionnelles à 3 mois, la tendance reste orientée à la baisse avec à peu près les mêmes ordres de grandeur : Chine -80%, Israël -20%, Italie -16%, Espagne -13%.

Le marché de l'incoming reste durablement impacté. Je pense que ces chiffres vont s'accélérer. Cette semaine, il y a eu une augmentation de "toutes les barrières" pour les déplacements dans le monde. Je pense qu'il va falloir ajouter -10 à -15% à ces éléments.

TourMaG.com - A quand avez-vous repoussé l'objectif des 100 millions de visiteurs étrangers ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Je privilégie l'indicateur lié aux recette touristiques. Il est très difficile de faire des pronostics. Nous travaillons à un plan de relance de la destination et nous nous fixerons à nouveau des objectifs après ce travail.

TourMaG.com - Vous avez rencontré le secteur de la croisière quel est le message pour ces acteurs ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Le secteur est affecté au sens propre et au sens figuré. Il a été pointé du doigt. La réalité c'est que dès lors qu'un navire a eu des cas à bord, le taux de mortalité a atteint des pics qui n'ont pas été connus ailleurs. C'est ce qui justifie un certains nombre de dispositions assez drastiques.

Le secteur va connaître un certain ralentissement. Les acteurs en sont conscients et sont mobilisés pour essayer de jouer sur les reports. C'est pour cela que la mesure permettant de procéder à un report par "avoir" ou "voucher" est importante pour tout le réseau des voyagistes.

Ils sont également mobilisés pour réfléchir au plan de relance qui doit venir lorsque la situation sanitaire le permettra. Nous sommes aux côtés des acteurs de la croisière qui nous ont remerciés pour l'action de nos ambassades.

"Le pic est encore devant nous en Europe"

TourMaG.com - A quand estimez-vous la sortie de la crise ?

Jean-Baptiste Lemoyne :
Depuis le début, l'épidémie est très évolutive, il est très compliqué de faire des prédictions.

En Chine, l'activité reprend petit à petit. La crise a duré entre 2,5 mois à 3 mois, j'espère que nous pourrons voir le bout du tunnel le plus tôt possible mais le combat n'est pas encore gagné.

Le pic est encore devant nous en Europe. Nous voulons nous baser sur des faits scientifiques, je ne peux pas prédire l'avenir à travers une boule de cristal. Nous ajusterons au jour le jour, semaine par semaine.

TourMaG.com - 11 septembre, volcan islandais, gilets jaunes... Cette crise est sans précédent pour les professionnels du tourisme...

Jean-Baptiste Lemoyne :
J'ai confiance en ces acteurs, l'Etat est à leurs côtés. Je veux croire à une résilience. Naturellement nous serrons les dents et nous nous serrons les coudes. Nous avons montré après le 11 septembre, les attentats, les grèves, les gilets jaunes que la destination savait être résiliente.

A nous de donner la capacité aux entreprises de passer le cap. Nous pourrons rebondir aussi vite que nous avons plongé, je l'espère.

Le message que je souhaite faire passer c'est un message d'unité qui va dans le sens du discours prononcé par le Président hier (jeudi 12 mars 2020, ndlr).

Il faut de la solidarité à tous les étages. Nous, nous serons au rendez-vous. Je crois qu'il faut que tout le monde ait conscience que les uns dépendent des autres dans la chaîne de valeur du tourisme, fournisseurs, prestataires et que chacun fasse le maximum pour ménager la santé des uns et des autres, tout en ayant la sienne à l’esprit.

Plus que jamais s'impose la solidarité.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 25423 fois

Notez



1.Posté par Claire Perrot le 14/03/2020 04:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis inscrite pour un circuit aux Émirats d Arabe Unie, départ dimanche matin 15 mars, l agence Plein Vent ( Fram) refuse d annuler mon séjour ou de le reporter au motif que les Émirats n ont pas encore interdit l entrée des français sur leur territoire ..comment puis je faire et obtenir un avoir ? Merci de votre réponse

2.Posté par Mélanie G. le 14/03/2020 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En complément des actions menées par le SETO et les Entreprises du voyage, il faut que toutes les agences de voyage écrivent directement à leur député ainsi qu aux députés de la mission tourisme pour réclamer l adoption urgente de cette mesure du remboursement par émission d un bon d achat. Pour ma part je viens de le faire. À vos claviers ! Il nous faut faire entendre l urgence de notre situation.

3.Posté par jean le 14/03/2020 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour je suis un coisièriste non remboursé suite demande d'annulation conformément aux consignes du gouvernement pour une croisière avec 3 escales en Italie et une en Espagne , au départ de Marseille le 28 Février. Est ce que je doit aussi écrire à mon député ?

4.Posté par Cousin labar le 15/03/2020 00:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bj je souhaite reporter ou avoir un avoir sur un voyage en egypte le tour-opérateur a ce jour me réclame la totalité du voyage en frais maigres toutes les assurances prises aucunes ne couvrent cette situation ce qui semble illogique par rapport à la situation sanitaire actuelle et des mesures demandées par la france d autre part rien ne me garantie une sécurité de soins que puis je faire comme recoirs

5.Posté par ravat13 le 15/03/2020 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personnellement, un bon d'achat ou un voucher valable dans un agence dont on ne sait pas si elle existera encore dans 6 mois. Rappelez- vous Thomas Cook, XL, Aigle Azur, WOW...
Je préfère des euros que de la monnaie de singes...

6.Posté par Andersen le 15/03/2020 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
“Il faut de la solidarité à tous les étages. Nous, nous serons au rendez-vous”.
Quelles sont les mesures envisagées pour soutenir les guides conférenciers, toujours au rdv pour accueillir et accompagner les touristes ?
Est-ce que le gouvernement envisage de reporter le volet 3 de l’assurance pour ne pas pénaliser encore les plus précaires ? Beaucoup de guides conférenciers sont soit vacataires, auto entrepreneurs ou salariés à la mission. Ils sont flexibles mais subissent la précarité. Les guides conférenciers demandent un régime spécifique de l’assurance chômage pour leur profession, les cdi étant rarissimes.
Les guides conférenciers peuvent-ils compter sur la solidarité des professionnels du tourisme ?

7.Posté par Loiseau le 15/03/2020 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pour les guides-conferenciers au bout du bout de la chaîne qui ont vu toutes leurs réservations annulées dès la fin février, y aura quoi? Exit les échanges scolaires du mois de mars et d'avril avec les Italiens les Allemands, par exemple. Exit les scolaires des "clusters" puis tous les groupes ! Bye bye les Asiatiques. Fini les groupes américains. Et maintenant, c'est clair, les monuments et les musées sont fermés donc on reste à la maison. MAIS ON N'A AUCUN REVENU !
Alors quoi ? Comment on va vivre jusqu'à ce que ça reparte ? Et quand ? Tout le monde ne reçoit pas d'indemnités de chômage et quand on en a c'est bien compliqué...
Les professionnels du tourisme sont consultés mais pas nous ! Pourtant on a besoin de nous pour accueillir et gérer tous ces visiteurs...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CruiseMaG DMCmag La Travel Tech
Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel