TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


B. Huet (Okarito) : "Nous voulons être leader sur le marché des PME en France"

L’interview de Brice Huet, cofondateur d’Okarito



Fraîchement rachetée par Swile, Okarito ambitionne de s’appuyer sur la force commerciale de son acquéreur et son maillage territorial, pour poursuivre son développement en France. La start-up rêve également de l’international.


Rédigé par le Mardi 14 Juin 2022

Brice Huet, cofondateur d’Okarito. -DR
Brice Huet, cofondateur d’Okarito. -DR
TourMaG.com - Pouvez-vous nous faire un rapide historique de l’entreprise ?

Brice Huet :
Okarito est une plateforme de gestion des déplacements professionnels à destination des PME. Nous proposons l'intégrité des réservations : vol, train, hôtel, voiture de location.

Notre service est 100% digital sur la réservation. Les collaborateurs vont pouvoir réserver, modifier et annuler en toute autonomie leur réservation. Derrière, nous avons un service clients disponible 24/24, 7j/7 pour gérer les urgences.

De plus, les Ressources humaines ou directions financières peuvent à partir de notre plateforme centraliser la comptabilité, avoir accès à des exports et des Dashboard de suivi, mettre en place des politiques de voyages avec des systèmes de validation des réservations, des budgets à respecter et tout un suivi de compta analytics, etc…

TourMaG.com – Swile a fait l’acquisition d’Okarito le mois dernier. Qu’est-ce que cela change pour vous ?

B.H. :
Okarito va rejoindre la boîte à outils de la « super application » destinée aux employés de Swile.

Avec le rachat d’Okarito, l’objectif est d’aller encore plus loin en proposant avec une seule application : les titres-restaurants, les titres mobilité, les chèques-cadeaux et demain le travel. Et après-demain, encore bien d’autres services autour des RH et de l’engagement des collaborateurs.

Pour les entreprises, l’avantage est d’offrir une expérience unifiée à leurs collaborateurs. Cela apportera beaucoup de valeurs à l’ensemble des PME.

Digital : "Le marché avait besoin d’une solution comme la nôtre"

TourMaG.com – Comment se porte votre activité ?

B.H. :
Nous continuons à grandir avec une croissance mensuelle à deux chiffres. Okarito compte aujourd’hui plus de 600 entreprises clientes en France. Notre volume d’activité est dix fois plus important qu’avant la crise sanitaire, avec 150 clients.

Le marché avait besoin d’une solution comme la nôtre. Les difficultés rencontrées avec les agences traditionnelles se sont accrues pendant la crise. C’est pourquoi les PME se sont tournées vers notre solution digitale, qui correspond à ce nouveau monde post-covid.

TourMaG.com – A quoi ressemble ce nouveau monde ? Qu’attendent les voyageurs d’affaires selon vous ?

B.H. :
Le digital est un vrai atout, car il permet d’accompagner le collaborateur. Il peut effectuer sa réservation de façon très flexible, avoir accès à l’ensemble des informations sur les conditions d’annulation, de modification… via la plateforme. Ensuite, il peut modifier et annuler sans délai de traitement, car tout est automatique.

Pour l’entreprise, le digital permet une visibilité complète des déplacements des salariés et un contrôle budgétaire avec un système de reporting assez pointu.

Parce que nous sommes très tournés vers le digital, nous pouvons investir dans notre service clients qui est ultra réactif, car il n’est pas submergé par les annulations. Nous apportons une réponse en quelques minutes à nos clients, même pendant la crise. Ça a fait la différence avec les agences classiques.

RSE : "Mettre en place un plan d’actions pour réduire les émissions liées à ses déplacements et non les compenser"

TourMaG.com - Quelles sont les nouvelles tendances du voyage d'affaires post covid ?

B.H. :
La RSE était déjà là avant la crise mais continue à s’amplifier. Il y a un vrai besoin de comprendre quelles sont les émissions liées à ses déplacements et comment mettre en place un plan d’actions pour les réduire et non les compenser. Cela veut dire remplacer l’avion par le train et éviter des déplacements.

En plus de l’analyse et de la mise en place d’un plan d’actions, nous proposons de contribuer à des projets environnementaux, afin de décarboner les émissions.

Les employés poussent les entreprises dans cette démarche, notamment la jeune génération. La RSE est devenue un enjeu RH d’attraction et de rétention.

TourMaG.com – Comme vous, de nombreux acteurs du marché ciblent les PME. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

B.H. :
S’ils n’ont pas l’ADN et le produit pour adresser les PME, ça va être très compliqué pour eux. Une agence qui propose des services avec une structure de coût, de vente et une plateforme pensée pour les grandes entreprises n’arrivera pas à combler leurs attentes.

Les PME ont besoin de réactivité et de simplicité. Ce n’est pas ce que proposent les grandes agences aujourd’hui.

TourMaG.com – Quel est votre business model ?

B.H. :
Il est double, nous nous rémunérons auprès de nos fournisseurs, via un système de commissions et à travers un abonnement au voyageur actif.

C’est ultra transparent, nos clients savent à l’avance combien ils vont payer, ils ne découvrent pas de frais cachés, même après un appel la nuit ou le week-end. Nous n’appliquons pas de frais à la modification ou l’annulation, tout est compris dans l’abonnement.

Notre modèle 100% digital nous permet d’avoir des coûts de structure moins élevés. Nous sommes entre 30 et 50% moins cher qu’une agence traditionnelle.

Notre clientèle apprécie la facilité de lecture de ce modèle, opposé à la grille tarifaire de deux pages proposées par des TMC.

"Nous ne pouvons pas nous permettre de passer sur NDC et de dégrader l’expérience client"

TourMaG.com – Qu’attendez-vous de NDC ?

B.H. :
NDC peut être une très bonne chose pour les voyageurs, car le contenu est enrichi.

Le problème est que les compagnies aériennes ne sont pas prêtes. Elles essaient de forcer à utiliser un outil pour lequel elles-mêmes n’ont pas assez investi. L’après-vente n’est pas au niveau. Les services autour non plus.

Nous ne pouvons pas nous permettre de passer sur NDC et de dégrader l’expérience client. Nous l’utilisons donc assez peu.

TourMaG.com – Quelles sont vos ambitions ?

B.H. :
Nous voulons être leader sur le marché des PME en France. Nous allons nous appuyer sur la force commerciale de Swile et son maillage territorial pour poursuivre notre développement.

Aujourd’hui, Swile c’est plus de 900 000 employés utilisateurs et plus de 20 000 entreprises clientes.

Nous sommes très concentrés sur la France, mais pensons également à l’international.

Lire aussi : Okarito, la plateforme gratuite et 100% digitale qui veut bousculer le voyage d'affaires

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3883 fois

Tags : okarito
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus





































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias